PDA

Voir la version complète : Arretons de critiquer le PERP !!! d'ailleurs pourquoi le faites vous ??



CAE
30/01/2011, 16h31
Je vois souvent des personnes qui critiques le PERP mais n'ont jamais d'arguments pour prouver ce qu'ils disent.

Pourtant, si une personne veut preparer sa retraite en ayant un complement de revenu, le PERP est le meilleur des contrats d'epargne.
Pourquoi ? car déjà il fonction par prelevement automatique, donc sur de mettre veritablement de l'argent pour sa retraite tous les mois.
ensuite, la rente est débloquée seulement à la retraite, donc sur de realiser le projet de preparation a la retraite une fois arrivé ( contrairement à une assurance vie ou le capital est disponible, donc si on le recupere avant pour X raison, on se retrouve sans rien pour la retraire).
le contrat est souple et adapter à une epargne à moyen-long terme, donc si notre situation change pendant les années de la constitution, on peut augmenter, diminuer ou meme suspendre les versements sans mettre fin au contrat.
l'argent n'est pas perdu, c'est un contrat qui est dans le cadre de l'assurance vie, donc que ce soit pendant ou aprés la constitution de la rente, en cas de deces, l'argent revient aux beneficiaires.

et enfin, la cerise sur le gateau, il permet une réduction d'impot annuellement, d'ailleur tres interessantes si on est ou dépasse la tranche des 30%.

Alors pourquoi le critiquer ?????????????
Si vous le faites alors que votre projet en le souscrivant n'etait pas pour la retraire, c'est que vous vous etes trompez de contrat au départ et ce n'est pas du au contrat en lui meme!

Exprimez vous

cordialement

xa
31/01/2011, 11h29
l'argent n'est pas perdu, c'est un contrat qui est dans le cadre de l'assurance vie, donc que ce soit pendant ou aprés la constitution de la rente, en cas de deces, l'argent revient aux beneficiaires.


Revient aux enfants mineurs sous forme de rente éducation ... s'il y a des enfants mineurs.
Revient au conjoint survivant sous forme de rente viagère ... s'il y a conjoint survivant.

Et si ces conditions ne sont pas remplies ? Que devient cet argent ? Les enfants majeurs le récupèrent-ils ?

Quid de la fiscalité de la rente par rapport à un retrait sur une AV ?

CAE
31/01/2011, 23h14
revient aux beneficaires choisit tout simplement par capital ou rentre en fonction des cas.

Certes la rente est imposable mais elle est sure! Le choix de retrait programmé sur AV est possible a condition d'avoir un gros capital ! sinon les retraitsseront de courtes durées.

Pi, il y a pas de déduction d'impots sur AV.


la meilleur solution est de mettre a la fois une epargne dans le cadre de l'AV et un PERP, comme ca on a tous les avantages ( réduction d'impots, capital disponible, rente viagere)

dalli
25/02/2011, 01h26
CAE on va devenir potes !!

Le meilleur produit est un peu exagéré, mais un produit qui a sa place au milieu d'autres solutions qui ont d'atures avantages et d'autres inconvénients.

Tu ne sembles pas cependant être totalement intègre dans ton propo puisque tu ne présente aucun inconvénient, ce qui est impossible.

CAE
25/02/2011, 09h11
ba ecoute, certe l'argent est bloqué mais ce n'est pas un incovenient car c'est pour avoir un complement de revenu a la retraite et non pour disposer d'un capital pour des projets futurs.
c'est de l'assurance vie donc l'argent n'est pas perdu, que ce soit pendant ou apres la periode de constitution avec le choix de la reversion.
il y a le choix des beneficiaires,
le contrat est tres souple : possibilité d'augmenter ou diminuer voir meme suspendre les versements + faire des versements supplementaires.
en plus avec les nouveaux PERP on peut deronavant recuperer 20% du capital.

il y a la reduction d'impot qui est interessante quand on est a la TMI de 30%

tu sais, il y a des contrats ou il n'y a pas forcement des avantages et des incovenients.

allé si le seul inconvenient, est que la rente viagere est a déclarer sur les revenus, mais tu me diras quand on est a la retraite on paye peu ou pas d'impot pour la majorité des gens, donc ca n'a pas trop d'impact.

voila

dalli
25/02/2011, 10h24
La tu n'es pas juste car je ne connais pas un produit sans inconvénient !

Je te fais un scenario cata par ex : tu demandes ta rente réversible à 100% pour ton conjoint, et vous vous payez un platane le lendemain.
Tu fais partie de ceux qui vont permettre à la cie de payer les Jeanne Calmant.

Faut pas le cacher.


Un autre : la revalorisation de la rente pourrait bien être inférieure à l'inflation vu le pb des fonds en € que nous allons voir.
Soit moins sur le PERP que 83 ou madelin, mais faut en être conscient quand tu le vends.

Il n'y a pas transmission de la rente (et donc du capital constitutif) à tes héritiers.

Il n'est pas juste de dire non plus que c'est de l'AV donc l'argent n'est pas perdu.



Je préfère dire : pour cette somme épargnée, je spécule sur une durée de vie supérieure à la moyenne et limiterais le risque d'être à la charge de mes enfants. Pour les autres solutions, elles reviendront à mes enfants si je ne les ai pas épuisé avant mon décès.

Il ne faut pas oublier que 360 000 € à 5% générent 1 500 €/m

Faut donc arrêter de laisser croire aux gens qu'ils ont constitué un complément de retraite mais leur faire comprendre que c'est juste un pourboire de retraire qu'ils ont organisé.
Le PERP s'intègre dans une strétégie complète de retraite.

stop-isf
01/03/2011, 18h27
Ca se discute, mais franchement en matière de retraite il va falloir penser à autre chose. Car que ce soit le PERP, le Madelin article 83.... ce qui pose problème c'est la sortie en rente, car il n'y a aucune visibilité sur ce que l'épargnant aura au moment de la sortie, le tx technique étant calculé au moment de la sortie. De plus vous avez un avantage fiscal au versement, à la sortie on passe à la caisse. Et l'indisponibilité est aussi une contrainte certaine, l'épargnant n'a plus la jouissance des sommes investis sur le perp et perd en donc en capacité d'arbitrage.

Il n'y a peut être pas d'alternative, mais suivant les cas le PEE et PERCO sont largement plus favorable (encore faut il pouvoir en bénéficier) ou encore l'innovation du contrat FIPAVIE RETRAITE GARANTI qui propose une alternative intéressante en garantissant sur revenu net de 4,5% de façon viagère à 65ans sur les capitaux investis tout en conservant les avantages et la disponibilité de l'assurance vie.

dalli
02/03/2011, 11h16
Ah Paul, tu ne peux pas dire que les produits de rente ont des inconvénients (ce qui est vrai) et nous laissez croire que ton FIPAVIE n'en a pas !!!

Quel est la revalorisation des revenus stp ?
La fiscalité de ces revenus ?

Ce sont de vraies questions car je ne connais pas ces produits.

Pour ton info, la rente du perp est au TT de 0 obligatoirement.

Si tu parles de la fiscalité à la sortie du perp, c'est que tu n'as pas fait le calcul avec celle d'un rachat d'AV par ex.
J'ai mis au point un simulateur de rachat (avec mes copains de bourso car je ne sais pas faire ça) d'AV avec évolution du rachat annuel pour tenir compte soit de l'inflation soit dans le cas du pepr d'une revalorisation de la rente.

Tu fais donc la simulation suivante :

PERP : je verse 1 000 tous les ans, je gère comme mon AV, j'ai un capital de X à la sortie qui me donne une rente de R, je calcule un impôt et les PS avec les règle actuelle, je trouve donc RN

SOIT

Sur une AV, je verse 700 et je donne mes 300 à mon percepteur, je gère comme le perp, j'ai donc à la sortie un captial de 70%X, je fait des rachats de RN que j'indexe comme pour la rente du PERP.

Conclusions :

1 Si tu regardes les impôts payés sur l'AV, tu es assez impressionné et si tu rajoutes un ISF, on arrive assez souvent à unchiifre assez proche.
2 Presque toutes les simulations donne un capital AV à zéro entre 20 et 25 ans soit environ l'espérance de vie de l'assuré.
Si tu as un PERP tu as encore des revenus (et si tu simules avec l'indexation le montant qui va être versé sur 10 ans, tu tombes à la renverse)
Si tu as une AV, ce sont tes enfants qui vont devoir sortir cette somme importante si tu n'as plus assez de patrimoine.


Donc le PERP a sa place au milieu d'une stratégie globale.
Faut que vous vous y mettiez les CGPI et faites vos simulations avec intégrité, vous allez être assez surpris.

Vous n'avez jamais mis en place uns solution retraite avec un client qui a aboutit à tout autre chose : achat d'un plus belle RP, divorce, aide à un enfant..et donc rien pour la retraite ?
J'en ai un là qui a 69 ans, n'a plus qu'une petite AV et mon madelin que je lui ai vendu il y a 15 ans.


Dernier point : tu en penses quoi des perf des PERCO en général pour un produit bloqué jusqu'à la retraite ??

xa
02/03/2011, 12h12
PERP : je verse 1 000 tous les ans, je gère comme mon AV, j'ai un capital de X à la sortie qui me donne une rente de R, je calcule un impôt et les PS avec les règle actuelle, je trouve donc RN


Question : ca existe un PERP dans lequel on peut arbitrer ? (note : je ne connais pas ce produit, il n'a a priori que peu d'intérêts dans ma situation)

dalli
02/03/2011, 12h47
Bien sûr il y a des multisupports qui du reste reprennent les mêmes fonds que ceux des AV.

On peut donc avoir la même gestion dans son PERP et dans son AV.
Tous les autres perp sont bien sûr à mettre au feu !

Profil : être fiscalisé à l'IR avec disons une TMI d'au moins 30%.
Avoir soit bcp de temps soit peu de temps donc tu vois la gamme est large.
Un plus si ISF
Des plus si remariage ou conjoint plus jeune
Si on cherche une rente éducation qui ne soit pas à fonds perdu
Si on cherche une rente de conjoint
Si on cherche un produit de 4° âge
Si on veut partir à 62 ans et qu'on aura pas tous ses trim
Si sans enfant et personne pour vous aider dans la gestion du patrimoine quand trop âgé pour le faire seul
Si ....

C'est quoi ta situation que ne serait rien de tout ça ?

xa
02/03/2011, 14h12
"C'est quoi ta situation que ne serait rien de tout ça ? "

la première ligne du profil :)

dalli
02/03/2011, 15h34
Si pas impôt ou très peu, pas intéressant effectivement.
Je sais que tu sais calculer une TMI.

xa
02/03/2011, 15h48
La bonne réponse c'est ....

Mais, elle ne serait pas encore en train d'essayer de me tirer les vers du nez ??? :)

dalli
02/03/2011, 15h57
Ah non ça c'est en privé, ici c'est pour animer une discussion que bcp de personnes lisent.

stop-isf
02/03/2011, 21h16
Dalli, excuse moi mais j'ai absolument rien compris à ton comparatif perp assurance vie....

Rémi conseils
02/03/2011, 22h12
Bonjour A tous,

Les arguments de Dalli sont tres interessants et tres constructif. Un grand merci...

Pour ma part, je vends souvent du PERP pour faire une grosse defiscalisation "one shot" pour des TMI supérieures à 30%. Il n'y a pas plus efficace !!! En effet, on peut bénéficier du disponible PERP sur les 3 années précédentes et en plus additionner le disponible de M. et de Mme. Dans un couple où Mme aurait une retraite faible (par exemple). ca permet de diminuer de manière importante la pression fiscale d'une année et de préparer une bonne retraite. Et après les contrats sont alimentés par des primes mensuelles. Je garde la main sur les fonds en faisant signer une décharge au client disant qu'il ne veut pas la sécurisation progressive du capital obligatoire au PERP.

Aucune solution de retraite professionnelle ou particulier n'est interessante si la personne n'a pas au minimum une TMI de 30%. La mauvaise presse du PERP vient surtout du peu de délicatesse avec laquelle les banquiers l'ont vendu au début de sa commercialisation. L'autre jour j'ai rencontré une comptable spécialiste du social en cabinet toute fière de m'annoncer qu'elle et son mari et ses enfants avaient un perp sur lesquels ils versaient tous 50 € par mois.... Elle n'était pas imposable et bloquait une part importante de ses revenus jusqu'à la retraite. Je lui ai montré qu'elle ferait mieux d'epargner sur assurance vie...
Cela me fait rebondir sur un autre point. On lit souvent des gueguerres sur le forum sur la probité professionnelle de telle ou telle catégorie. Ce n'est pas le statut de la personne qui fait ses qualités. Un banquier honnete (si ca doit éxister) ne vend pas de PERP à des retraités... De même pour un CGPI... La gamme de produits et solutions dont on dispose est vaste technique et que chacun ait plus ou moins d'affinités est somme toute normal.

D'un point de vu théorique le PERP a un autre immense avantage : il s'impute sur la 2042 après abattements. Lorsqu'une personne bénéficie de dividendes, l'abatement est de ......... 40% est ce que vous comprenez ce que cela signifie ????

J'ai un revenu (dividendes) de 100, je calcule mon imposition sur 60 % (apres abattement), et j'impute mon PERP sur lequel j'ai une deduction d'impots de 30% ........... Cela revient à un taux d'efficacité du placement supérieure à 100%.

Pour ceux qui ne sont pas experts en social, le taux d'efficacité est calculé par rapport au cout réel d'un placement : lorsque j'ai 100 de revenu brut, cela coute 150 à l'entreprise, moins charge salariale il reste 80, moins IR il reste 60. si je place ces 60 le taux d'efficacité est égal à 40% (par rapport au cout réel de ce que je peux épargner).

Une autre solution trés efficace est de "conjuguer" des solutions complémentaires : par exemple un accord d'interessement (qui génere de la tréso avec le crédit d'IS) couplé à un PEI/PERCOI abondé à 300%... puis le tout transferé sur .... un PEA transformé en rente... trouvez un moyen de plus efficace de se fabriquer une rente viagère ? Pas d'impots lors de la constitution, ni lors de la restitution... Bon après ca ne peut pas convenir à tous les clients...

Après il faut faire attention que l'abondement du PERCOI ne vienne pas manger l'enveloppe PERP (ca c'est pour se rattraper aux branches de la discussion) ...

Enfin, dans l'ensemble je sui d'accord avec DALLI et encore merci pour ce remarquable exposé d'arguments.

Bien cordialement,

dalli
03/03/2011, 00h06
Paul :

J'ai comparé j'ai un budget de 100 que je peux verser sur un PERP ou bien dans une AV mais après avoir versé mes 30% (ma TMI) à mon percepteur.

A la fin si j'ai la même gestion sur les 2 contrats (ce qui est possible) j'ai donc 30% de moins sans mon AV que mon perp....

Ca ne te semble pas clair ?



Remi : j'ai compris le taux d'efficacité avec le salaire mais pas avec le dividende qui serait de plus de 100%.
Tu peux détailler ?

Oui ça me plait ta défisc avec le PEA (rente défiscalisée), ceci dit je ne cours pas encore après la rente à ce point, bien que je sois convaincue (depuis longtemps maintenant) que nous n'aurons pas d'autres solutions pour nos clients dans quelques années pour leur assurer leur vieux jours.

bingoblabla
03/03/2011, 10h38
Je ne vois aucun intérêt au PERP si ce n'est la mini réduction d'impôts qui en résulte.

En effet, souscrire un PERP c'est accepter l'aniénation de son capital, je n'en vois pas l'utilité. Ce que je fais avec mes clients c'est tout simplement un contrat en assurance vie, plus flexible et plus disponible

dalli
03/03/2011, 11h44
Bingo, tu leur dis qu'il auront 70% (si TMI de 30%) de ce qu'ils auraient pu avoir s'il avait fait un PERP car au final, peut être que eux ne choisiraient pas comme toi ?

Dans mon ex, je te dis que tu manges le capital entre 22 et 25 ans si tu veux éxatement les mêmes revenus que ce que la rente PERP te donnerait.
Tu fais comment pour le plan B avec tes clients ?
TU fais devenir les enfants clients pour qu'ils aient de quoi payer la pension alimentaire ? Là je te provoque mais si on survit plus longtemps que son espérance de vie, au lieu de transmettre, on dépend de ses enfants.
Si on vit moins longtemps que son espérance dans de très nombreux cas on transmet le PERP à ses proches.