Des nouvelles d'Aristophil Des nouvelles d'Aristophil Des nouvelles d'Aristophil
Actufinance
Des nouvelles d'Aristophil Des nouvelles d'Aristophil Des nouvelles d'Aristophil
Contacter l'équipe d'Actufinance.fr, le site de toute l'actualité financière
Des nouvelles d'Aristophil
Des nouvelles d'Aristophil
Des nouvelles d'Aristophil
Forum de la finance
Des nouvelles d'Aristophil
 

Bienvenue sur le forum de la Finance


Votre source d'information en bourse, fiscalité, crédit, banque, placements,...


  •  » vous avez un problème financier et cherchez un conseil ?
  •  » vous avez des questions et souhaitez des réponses rapides ?
  •  » vous recherchez des témoignages ?
  •  » vous souhaitez partager vos connaissances ?

... vous êtes au bon endroit ! Nous essaierons de répondre à vos questions.


Si vous êtes membre, vous pouvez vous connecter, sinon inscrivez-vous, c'est gratuit.


OUI ! Je veux m'inscrire maintenant gratuitement !


Des nouvelles d'Aristophil

Page 244 sur 244 PremièrePremière ... 144194234242243244
Affichage des résultats 2 431 à 2 438 sur 2438
 
  1. #2431
    On peut penser que les oeuvres majeures atteignent voire dépassent largement le prix acheté par Aristophil.
    Le problème est que ce prix était multiplié immédiatement par 3 ,4 ou bien plus au moment de la mise en indivition. De plus aristophil répétait l opération de multiplication sur la même collection au bout de 5 ans.

    Extrait de l article de l express.
    "Surtout, compte-tenu des surévaluations notoires d'Aristophil, à quelle hauteur les épargnants seront-ils remboursés?

    L'Express peut donner un indice, à propos d'un lot proposé à la vente du 20 décembre, le manuscrit de 40 feuillets d'une rescapée américaine du Titanic, Helen Churchill Candee. Il est estimé entre 300 et 400 000 euros. Or, en 2012, il avait été "facturé" 1,1 millions d'euros aux épargnants d'Aristophil. Soit trois fois plus que l'estimation d'aujourd'hui...

    Dans bien d'autres cas examinés par deux experts mandatés par la justice, Christian Galantaris et Jérôme Cortade, il convenait de diviser par dix les chiffres généreux avancés par la société de Gérard Lhéritier. "Pour les ventes à venir, nous n'avons pas voulu tenir compte des estimations affichées par Aristophil, confie le grand expert du surréalisme, Claude Oterelo. Tantôt nous nous en approchons, tantôt nous en sommes très loin."

    https://www.lexpress.fr/actualite/tr...l_1960521.html

    •   Alt 15/11/2017 05h48

      Pub
      Informations utiles

        
       

  2. #2432
    Citation Envoyé par Jojoaristo Voir le message
    J ai eu Aguttes au tph. Finalement les Amadeus commenceront seulement à être vendus premier trimestre 2018.
    En décembre il s agit des œuvres propre à Aristophil et des Coralys.
    Toutes les œuvres n ont pas été encore estimées.
    Agutte assure que lorsqu une œuvre sera mise
    en vente le propriétaire en sera automatiquement avisé
    et avez vous obtenu au moins 1 estimation?

  3. #2433
    Pour mémoire, le manuscrit du Marquis de Sade a été acquis en Suisse pour 7 millions (GL). En pratique, le manuscrit a été acquis auprès de S.Nordmann pour un montant plus faible (4 millions environ, sur la base de l'estimation haute + marge correcte faite par la fondation Bodmer, experte en la matière), la différence revenant à C. Perrone, héritier de la famille des Noailles, pour que la partie pénale du dossier (vol du manuscrit, contestation de propriété, interdiction d'aliéner et de sortir du territoire) soit stoppée et que le manuscrit puisse quitter le territoire helvétique.

    Le manuscrit a été immédiatement assuré pour 12 millions (information publique d'avril 2014). 5 de plus que le montant dépensé, 3x la valeur haute estimée par une fondation renommée en matière de manuscrit (mais certainement incompétente face à GL ...)

    On peut légitimement supposer que GL aurait proposé (voire a proposé) ce manuscrit à ce montant dans le cadre de l'activité d'Aristophil ... générant artificiellement 5 millions de plus value par autodécision de GL sur la valeur de ce manuscrit face aux montants investis ... (ou pigeonnant ses clients investisseurs en leur revendant 70% plus cher cette acquisition)

  4. #2434

  5. #2435
    Extrait d'une communication que j ai reçu de la part d'une des association:

    "d’après les dernières informations que nous avons pu obtenir, l’information judiciaire suivie par la vice-présidente chargée de l’instruction - Madame Charlotte Bilger, connaît un nouveau développement. Les investigations menées depuis 2 ans et demi semblent conduire différents protagonistes (procureur, juge d'instruction, certaines parties civiles) à envisager une solution transactionnelle. En droit, cela s'appelle une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). Depuis la promulgation de la loi numéro 2011–18 62 du 13 décembre 2011, le juge d'instruction peut, au terme de l'information judiciaire, rendre une ordonnance de renvoi en CRPC (art. 180-1 du code de procédure pénale). Dans la pratique, cette ordonnance fait l'objet d'une négociation préalable entre les parties (sont ainsi négociées les qualifications pénales retenues, la peine et, ce qui nous intéresse au premier chef, les modalités de prise en compte des intérêts civils"

    À suivre....car cela ressemble fortement à ce qui vient de se passer entre HSBC et l'État Français.

  6. #2436
    COMMUNIQUE DU 17 NOVEMBRE 2017


    Chères Adhérentes, Chers Adhérents,

    CPARTI s'est rendue ce mardi 7 novembre à une réunion organisée par l'administrateur des indivisions, Me HOTTE.

    L'ordre du jour concernait principalement l'organisation d'une première vente avant noël.
    Nous avons également évoqué le collège d'experts et les réponses des Opérateurs de Ventes pour la revente de vos œuvres indivises.

    Les points abordés dans ce communiqué seront l'organisation générale des ventes (A), le projet de première vente (B), l'avancée concernant vos AMADEUS (C) et enfin la procédure pénale (D)


    A – L'organisation générale des ventes des biens en indivisions

    La constitution du collège d'experts se finalise.
    Les principaux « experts » contactés ont accepté le poste. Ces experts seront au nombre de 3 et sont issus de divers horizons : syndicat d'experts (Monsieur Michel MAKET), expert judiciaire (Monsieur Didier GRIFFE), politique (Monsieur Frédéric MITTERAND).

    Pour rappel, ce collège aura pour principale mission de déterminer quelles O.V.V (opérateurs de ventes volontaires), parmi celles participantes à la revente de vos œuvres, aura la charge de vendre telle ou telle collection.
    Nous comptons également sur ce collège pour représenter et défendre au mieux vos œuvres auprès du grand public et des institutions.

    Les maisons de ventes (O.V.V) ayant répondu favorablement à l'appel d'offres sont :

    ARTCURIAL
    OSENAT
    ALDE
    ADER
    DROUOT
    AGUTTES

    Nous nous réjouissons de la participation de ces grands noms dans le domaine des ventes publiques et plus particulièrement de la présence de maisons spécialisées dans la vente d'autographes (ALDE, ADER, ARTCURIAL, OSENAT, DROUOT)

    Le protocole signé notamment entre l'administrateur et CPARTI peut maintenant normalement s'exécuter dans l'intérêt des indivisaires ARISTOPHIL.


    B- Sur la première vente des œuvres indivises

    La Liquidation nous avait informé vouloir organiser une vente des biens de l'actif d'ARISTOPHIL (biens appartenant à la société ARISTOPHIL et non aux Investissements avant la fin de l'année).

    Il a été proposé que certains biens indivis fassent partie de cette vente.
    Sur le principe, CPARTI ne s'y est pas opposée, bien que nous déplorions qu'une vente soit organisée dans un si court délai (moins de deux mois pour organiser la publicité, publier les catalogues).

    Cependant le 7 novembre 2017, il nous a été présenté un projet de vente ne correspondant en rien à ce qui était prévu.

    Alors que cette vente devait comporter principalement des biens de la liquidation le projet qui nous a été présenté est en réalité une vente quasi exclusive de biens indivis !

    En effet, cette vente comporterait des biens de la liquidation pour une estimation d'Aguttes d'environ 500.000 € et indivisions estimation d'Aguttes pour plus de 15.000.000 €.

    Dès lors, il ne s'agit en rien d'une vente de la liquidation mais bien d'une vente de biens indivis (pour un montant investi de plus de
    100 millions d'euros).

    Pour rappel, cette vente serait réalisée sans passer par le protocole, c'est-à-dire à libre discrétion d'une seule maison de vente (AGUTTES) sans appel d'offre.

    Les dispositions du protocole pouvant aujourd'hui s'appliquer (les maisons de ventes comme le collège étant arrêté) rien ne justifie d'organiser une vente des biens indivis hors protocole.

    En l'espèce, les pièces choisies par AGUTTES concernant les biens indivis ne sont que des pièces d'importance ayant une valeur moyenne plus de 37 fois supérieure aux biens de la liquidation ! (valorisation moyenne par référence de la liquidation : 8.596,61 €, par référence des indivisions : 324.476,08 €).

    CPARTI est l'ensemble des intervenant au dossier se sont toujours opposées à ce qu'un seul OVV puisse choisir, sans aucun contrôle, les pièces qu'il souhaite mettre en vente pour ne pas défavoriser les ventes futures. Cette interdiction est prévue au protocole.

    En l'état, CPARTI ne peut accepter une telle vente.

    Encore une fois, CPARTI déplore le fait que les autres associations ne semblent pas alertée par ces faits et acceptent sans rien dire, les propositions d'AGUTTES, en parfaite violation du protocole.

    Ce n'est pas la première fois que nous sommes confrontés à ce problème : dans le calcul des coûts de garde et conservation, AGUTTES avait commis une erreur de presque 1 million d'euros (sans qu'aucune autre association ne le relève !)

    CPARTI a toujours refusé de négocier de façon unilatérale avec AGUTTES pour préserver une parfaite indépendance dans l'intérêt exclusif des investisseurs.

    Informations de dernière minute :

    La vente de vos bien indivis est prévue dans le cadre d'un protocole protégeant les intérêts des investisseurs et assurant une concurrence entre les maisons de ventes.
    Dès lors, cette première vente, hors protocole, doit obtenir l'approbation des associations signataires dudit protocole pour être réalisée.
    De plus, il est également prévu par l'administrateur que cette vente doit obtenir l'approbation du collège.

    Pourtant, sans attendre l'accord du collège d'experts et sans obtenir l'approbation de toutes les associations signataires du protocole, AGUTTES a confirmé la vente auprès des médias !

    Cette prise en otage médiatique des indivisaires tout en violant un protocole, qui a nécessité un important travail collectif pendant quasi une année, signé par les associations et l'administrateur judiciaire est intolérable.

    Suite à notre réunion du 7 Novembre l'Administrateur nous a demandé, par retour, de formaliser tous nos questionnements et interrogations sur cette vente, conscient que l'accord de CPARTI était indispensable à cette opération .

    Le but étant de proposer les meilleures solutions possibles dans l'intérêt des indivisaires dans cette vente.

    Nos questions et réflexions ont été transmises à Aguttes par l'administrateur, et à ce jour nos principaux questionnements n'ont pas trouvé de réponses et nos remarques sont restées ignorées.

    En annonçant la vente aux médias Aguttes a agi en violation du protocole en parfaite connaissance de cause.

    Au vu des violations du protocole effectué alors que contrairement aux affirmations relayées par la presseAGUTTES, n'a pas obtenu l'autorisation du tribunal afin de procéder à la vente des biens indivis.

    CPARTI ne peut cautionner de telles partiques

    Nous avons d'ores et déjà alerté le collège d'experts, qui va se réunir pour donner son avis.

    Cette nouvelle pratique d'AGUTTES confirme les réserves que nous avions à l'encontre de cette maison de vente qui semble faire comme bon lui semble sans tenir compte de l'avis des représentants des investisseurs ou encore du protocole existant.

    Aujourd'hui, encore plus qu'hier, CPARTI sollicite votre soutien pour défendre au mieux vos intérêts.


    C- Concernant les AMADEUS

    Notre prestataire, la maison de vente OSENAT enregistre actuellement vos œuvres auprès d'AGUTTES.

    Une date de transfert de vos pièces chez OSENAT devrait bientôt être fixée.

    Pour rappel, la maison de vente OSENAT est représentée par Me Jean-Pierre OSENAT Président du Syndicat National des Maisons de Ventes Volontaires.

    Nous vous alertons de nouveau qu'à partir du premier janvier, des frais de garde et conservations seront facturés par AGUTTES aux propriétaires n'ayant pas récupéré leurs œuvres ou confié la vente à un prestataire (comme OSENAT).


    D – Concernant la procédure pénale

    CPARTI constate que de nombreux investisseurs (adhérents ou non) ne se sont pas encore constitué partie civile.

    Nous ne pouvons que réitérer notre conseil de vous constituer partie civile (par l'intermédiaire de notre avocat Me SELLIES).
    Vos déclarations de créances ou revendications de propriété ne pourront en aucun cas suffire à rembourser votre préjudice. La constitution de partie civile est une action personnelle et aucun tiers ne pourra demander la réparation des préjudices qui vous sont propres.

    Enfin, nous avons remarqué que de nombreux indivisaires ne sont pas représentés par l'administrateur. Des indivisions ont été « rachetées » par ARISTOPHIL sans qu'ils n'en soient informés et qu'ils en touchent l'argent promis. Juridiquement, ces indivisaires ne sont que des créanciers et ne toucheront rien des ventes indivises.

    Dès lors, les investisseurs ne peuvent espérer retrouver la totalité des sommes investies en ne comptant que sur la vente. L'aspect pénal, en conséquence de se constituer partie civile est fondamental dans ce dossier.

    CPARTI constate des avancées dans le dossier, mais l'actualité nous prouve qu'il est et sera indispensable de rester vigilant


    Trés cordialement. Le bureau


    CPARTI
    BP 90 002
    54 601 VILLERS LES NANCY

  7. #2437
    Bonjour KARL. ..
    J'espère que vous allez lu cet article. ..LES INVESTISSEURS NE PEUVENT PAS ESPERER RETROUVER LA TOTALITÉ DES SOMMES INVESTIES....tout est dit..la messe est dite!!!!!...jespère que vous avez compris et arrêtez vos fantasmes...bonne continuation

  8. #2438
    Bonsoir tristesse 56.
    Merci pour le soutien et les informations toujours pertinentes que vous nous apportez !
    C est toujours un plaisir d être à l écoute de personnes aussi brillantes que vous.
    Pour info, je conseille à tout le monde de se porter partie civile car pour pallier la perte prédite sur certaines ventes, il ne faudrait pas hésiter à réclamer des indemnités dans le cas où les protagonistes seraient jugés coupables de faits delictueux.
    Glh vient de faire une interview dans le journal Nice Matin où il affirme avoir la certitude que le chef d inculpation d escroquerie n est pas retenue par la juge d instruction.
    On devrait en savoir plus en janvier.
    Apparemment, sur 2 brochures d aristophil seraient non conformes et la vente trompeuse serait retenue.
    Y aura t il procès ou accord transactionnel ?...
    En attendant, j espère que le protocole sera bien respecté et les ventes seront dispatchees sur plusieurs maisons de ventes et non confiées uniquement à aguttes.... Qui n est pas du tout spécialiste des lettres et manuscrits.
    Courage à tous et bonne semaine 😎

    •     Cette discussion vous a aidé ? Elle répond à votre question ? Vous la trouvez intéressante ? Partagez la sur vos réseaux sociaux !

Discussions similaires

  1. Aristophil, au coeur de l'histoire des lettres et manuscrits
    Par laurechartris dans le forum Economie
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/04/2014, 10h08
  2. Questions autour d’Aristophil
    Par bennou dans le forum Investissements
    Réponses: 35
    Dernier message: 11/12/2012, 10h46
  3. placement aristophil
    Par flamant dans le forum Economie
    Réponses: 22
    Dernier message: 08/12/2010, 00h27
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 25/02/2010, 15h41
  5. Portrait de Gérard Lhéritier de la société Aristophil
    Par anne_renault dans le forum Autre
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/03/2009, 10h37

Les tags pour cette discussion




 
Des nouvelles d'Aristophil
Partenaires - Contacts - Publicité - ActuFinance recrute - Forex - bourse - immobilier - rapports annuels - comptabilité - biographies
Des nouvelles d'Aristophil Des nouvelles d'Aristophil Des nouvelles d'Aristophil
© Actufinance - Tous droits réservés.

  Des nouvelles d'Aristophil
vous aimez la finance et actufinance.fr ?