Les obligations Les obligations Les obligations
Actufinance
Les obligations Les obligations Les obligations
Contacter l'équipe d'Actufinance.fr, le site de toute l'actualité financière
Les obligations
Les obligations
Les obligations
Forum de la finance
Les obligations
 

Bienvenue sur le forum de la Finance


Votre source d'information en bourse, fiscalité, crédit, banque, placements,...


  •  » vous avez un problème financier et cherchez un conseil ?
  •  » vous avez des questions et souhaitez des réponses rapides ?
  •  » vous recherchez des témoignages ?
  •  » vous souhaitez partager vos connaissances ?

... vous êtes au bon endroit ! Nous essaierons de répondre à vos questions.


Si vous êtes membre, vous pouvez vous connecter, sinon inscrivez-vous, c'est gratuit.


OUI ! Je veux m'inscrire maintenant gratuitement !


Les obligations

Affichage des résultats 1 à 1 sur 1
 
  1. #1

    Les obligations

    Le marché obligataire est un marché de dettes (avec des maturités souvent à moyen ou long terme) matérialisées par des titres de créances négociables (reconnaissances de dettes).

    Le marché obligataire se structure en marché primaire (les titres nouvellement créés), et en marché secondaire, pour le marché de la revente (marché de l'occasion).

    A. Définition

    Une obligation peut se définir comme étant un titre de créance représentant une partie d'un emprunt émis par des entreprises publiques ou privées, par des institutions financières (principalement les banques), par l'État ou par des collectivités territoriales.
    Le possesseur d'une obligation, qui est donc un créancier, est assuré, sauf en cas de défaillance de l'émetteur, de recevoir régulièrement un intérêt fixe ou variable, et de voir sa créance remboursée à l'échéance de l'obligation.

    B.Acteurs

    Sur le marché obligataire, on retrouve de grands acteurs émetteurs comme les Etats, les banques, les entreprises. Les investisseurs sont les différentes institutions financières, compagnies d’assurances,… et aussi les particuliers qui ont également accès au marché obligataire.
    Les particuliers achètent des obligations, soit directement, par le biais d’un intermédiaire financier (banques, courtiers, courtiers en ligne), soit indirectement en investissant notamment dans les OPCVM obligataires.

    C. Marché primaire obligataire

    Les emprunts de référence sont les emprunts d’Etats (government bonds).

    Les Etats émettent des obligations afin de financer leurs déficits budgétaires annuels et leurs dettes. Ces obligations sont souvent qualifiées d’obligations souveraines.
    Les plus grands Etats bénéficient de la notation (rating) la plus élevée (le triple A). Sujet d’actualité pour la France et précédemment les Etats-Unis. Cette notation subordonne normalement le taux d’intérêt réclamé par les investisseurs.
    Les différentes obligations d’Etat portent un nom spécifique, en France, les OAT (Obligations Assimilables du Trésor), au Royaume-Uni les gilts et en Allemagne, il s’agit de Bunds.

    Les entreprises émettent également des obligations afin de trouver des financements pour leurs investissements à moyen-long terme.

    Les obligations émises par les entreprises offrent des rendements supérieurs aux émissions d’Etat, car elles sont considérées comme plus risquées.

    Lorsque ces obligations émises par les entreprises présentent un faible risque ou moyen (notation de AAA à BBB-), elles sont qualifiées d’Investment Grade.

    Il est aussi possible d’investir dans des obligations avec des rendements plus élevés (high yield ou speculative grade), émises par des sociétés (actuellement nous avons aussi des Etats) présentant un risque de défaut élevé (notes allant de BB+ à D selon les agences de notation).

    D. Les principales caractéristiques des obligations

    Les caractéristiques de chaque emprunt obligataire sont définies dans le contrat d’émission. Elle s’applique durant la durée de vie de l’emprunt.

    Le prix d’émission

    L’émission est dite au «pair» lorsque le prix d’émission est égal au nominal.

    Le prix d'émission de l'obligation peut également être inférieur à la valeur nominale, afin de rendre plus attractif pour les investisseurs la souscription de l’emprunt obligataire (exemple une obligation est émise avec une valeur nominale de 1000 et un taux de 4 % (soit 40 d’intérêt annuel) mais l’investisseur paie un prix de 980 à l’émission).

    La valeur nominale

    Le nominal est le montant qui sert de base pour le calcul de l’intérêt. Ce montant est la valeur de création de ses obligations par l’émetteur (100, 500 euros,…).
    La valeur nominale est donc définie par l’émetteur.Les OAT sont émises pour une valeur nominale de 1 euro. Il est donc possible d’en acheter pour 1200 euros ou 3452 euros (autrement dit, à la convenance de l’investisseur).

    Le coupon

    Le coupon correspond au montant de l’intérêt versé par l’émetteur au profit du propriétaire de l’obligation. Le coupon se calcule en multipliant la valeur nominale de l’obligation par son taux d’intérêt nominal.
    La périodicité de versement du coupon est variable (le plus souvent annuelle pour les émissions d’obligations effectuées dans la zone Euro et plutôt semestrielle pour celles réalisées aux Etats-Unis).

    Le prix de remboursement

    Le prix de remboursement correspond au montant qui sera versé au porteur de l’obligation en remboursement du capital initialement prêté.

    La date d’échéance ou date de remboursement

    La date d’échéance ou date de remboursement est indiquée dans le contrat d’émission. La majorité des emprunts obligataires prévoient des clauses de remboursement anticipé.

    La maturité

    La maturité d’un emprunt correspond au temps restant à courir jusqu’à la date d’échéance.

    E. Le marché secondaire et la cotation d’une obligation

    1. Le taux d’intérêt nominal


    Capture.JPG

    Le taux d’intérêt nominal est défini à l’émission et sert de base pour le calcul des intérêts (appelés aussi coupons). Le taux d’intérêt nominal peut être fixe ou variable. Dans cet exemple, pour un nominal de 1000 euros (pour rappel, les achats sur les OAT s’effectuent par multiple de 1 euro) et un taux d'intérêt nominal de 4%, l’investisseur perçoit chaque année 1000 × 4% = 40 euros.

    2. La cotation du capital d’une obligation

    La grande majorité des obligations est cotée en pourcentage de leur valeur nominale (exception des obligations convertibles qui sont cotées en euros). La cotation est donc effectuée sur une base de 100 % qui correspond au montant nominal de l’obligation.
    On retrouve aussi la valeur du coupon couru exprimés en pourcentage.


    • Si une obligation est cotée au pied de coupon, cela signifie que le cours communiqué se rapporte à la seule valeur en capital de l’obligation sans tenir compte des intérêts accumulés depuis le détachement du dernier coupon.
    Capture1.JPG


    Dans cet exemple, on voit apparaître un dernier cours de 104,56 pour cette OAT (soit 1,0456 euros), nous sommes donc au dessus de la base de 100 % (1 euro).

    L’explication en est que le cours des obligations est principalement lié à l’évolution des taux d’intérêt du marché obligataire. Une hausse des taux d’intérêt sur la durée de vie restant à courir (durée résiduelle et non la durée de vie à l’émission) va générer un effet inverse sur le cours des obligations, soit pour une hausse des taux d'intérêt une baisse du cours de l’obligation. Inversement, si les taux d’intérêt baissent, toujours sur la durée de vie restante pour une obligation, la valeur de l’obligation va augmenter.

    Prenons l’hypothèse où nous avons acheté à l’émission cette OAT avec un capital de 1 000 euros qui est donc rémunéré à un taux fixe de 4 %. Chaque année, nous recevrons 40 euros de la part de l’Etat français. Quelques années se sont donc écoulées, et le taux d'intérêt du marché obligataire (le taux d’intérêt concernant la durée de vie résiduelle de cette obligation) a diminué pour atteindre désormais 3 %.

    La variation des taux d’intérêt sur le marché obligataire de – 1 % ne fera ni augmenter ni diminuer le montant des intérêts (taux fixe à 4 % avec 40 d’intérêts) de notre OAT sur lesquels l’Etat français s’est engagé à l’émission.

    En revanche, les investisseurs sur le marché boursier seront intéressés par les obligations qui rapportent du 4 % puisque les nouvelles émissions ne rapportent que du 3 %. Les obligations à 4 % vont donc être d’autant plus recherchées.

    Notre OAT qui rapporte du 4 % voit donc son cours monter jusqu’au moment où le prix d’achat ne rapporte aux acheteurs qu’un taux de rendement de 3 %.

    La hausse du cours de cette OAT cesse lorsqu’il deviend indifférent de les acheter ou d'acheter les obligations nouvellement émises à 3 %.


    3. Le coupon couru


    Le coupon couru est la fraction du coupon, exprimé en pourcentage (avec trois décimales) correspondant à la durée écoulée depuis le paiement du dernier coupon d’intérêts.

    Capture3.JPG

    Dans cet exemple, l’OAT 4 % 25 avril 2013 a un coupon couru de 3,551 % (expression en pourcentage avec trois décimales correspondant à la durée écoulée depuis le dernier paiement d’intérêts). L’investisseur qui souhaite acheter 1 000 OAT (valeur nominale 1 euro) devra payer pour l’acquérir 1080,61 euros (soit 1 000 x 104,56 % -valeur actuelle du capital- + 3,551% - coupon couru-, soit 1045,60 + 35,51).


    4. Les horaires de cotation des obligations

    Ils sont fonction de l'importance de l'obligation (capitalisation, volume de transactions,...), En France, les grandes lignes obligataires (dont les obligations assimilables du Trésor) sont cotées en continu de 9 heures à 16 heures 30 '. Les autres obligations sont cotées une ou deux fois par jour (Fixing).


    Dernière modification par melchior ; 13/11/2011 à 16h33.

    •   Alt 13/11/2011 06h17

      Pub
      Informations utiles

        
       

    •     Cette discussion vous a aidé ? Elle répond à votre question ? Vous la trouvez intéressante ? Partagez la sur vos réseaux sociaux !

Discussions similaires

  1. Obligations
    Par Invité dans le forum Etudiants
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/07/2005, 16h29
  2. Obligations?
    Par Invité dans le forum Finance en général
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/05/2004, 23h29
  3. Obligations
    Par Invité dans le forum Finance en général
    Réponses: 9
    Dernier message: 18/04/2004, 20h03
  4. Obligations ?
    Par Invité dans le forum Finance en général
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/04/2004, 22h05
  5. e.cl et obligations ?
    Par Invité dans le forum Banques
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/08/2003, 11h11

Les tags pour cette discussion




 
Les obligations
Partenaires - Contacts - Publicité - ActuFinance recrute - Forex - bourse - immobilier - rapports annuels - comptabilité - biographies
Les obligations Les obligations Les obligations
© Actufinance - Tous droits réservés.

  Les obligations
vous aimez la finance et actufinance.fr ?