"le dossier de défiscalisation ne précisait pas la méthode de calcul de réintégration des amortissement."


Ca, c'est à voir avec votre commercialisateur. C'est lui qui vous a fourni une information tronquée, incomplète voire mensongère. La documentation fiscale, elle, est claire et antérieure à la mise en place de votre défiscalisation. Vous ne pourrez pas arguer, devant le Tribunal Administratif, du défaut de conseil de la part de ce commercialisateur pour obtenir l'annulation de vos pénalités. Le tribunal vous répondra que s'il y a défaut de conseil, c'est devant le Tribunal de Grande Instance que vous devrez estez contre le commercialisateur, dans un conflit purement civil entre un investisseur et un "conseiller financier".

Bon courage, mais je doute que vous obteniez grand chose, la jurisprudence du Conseil d'Etat n'est pas en votre faveur.