Pierre Bellanger, le fondateur de Skyrock, a publié une contribution très intéressante intitulée "Après la crise économique, la crise numérique".

Extraits :

Nous traversons depuis six ans une crise financière qui a profondément perturbé nos économies. Aujourd'hui, certaines nations regagnent le chemin de la croissance. Mais avec une différence par rapport aux crises d'antan : l'emploi ne reprend pas avec la même vigueur. Nous assistons à un découplage progressif entre croissance et emploi. C'est un phénomène nouveau qui met en cause la plupart des remèdes actuels au chômage fondés sur la traditionnelle corrélation directe entre travail et dynamique économique.

Jadis, une crise faisait disparaître des emplois qui renaissaient la tempête passée ; aujourd'hui ce ne sont plus des emplois qui disparaissent mais des postes. Ceux-là ne réapparaissent plus au retour de l'activité. Ils ont été remplacés par des automatisations informatiques en réseau.

(...)

Nous sommes absents en tant que grande nation industrielle de ce transfert. Nous ne maîtrisons pas notre destin sur les réseaux informatiques. Telle est la question soulevée par la souveraineté numérique.
Et cette perte de souveraineté n'est pas qu'économique. Que signifie le défilé militaire du 14 juillet lorsque notre État est incapable de garantir à ses citoyens le secret de la correspondance ? Ce n'est pas la France, c'est la Syldavie de Tintin.

Nos stratégies, nos brevets, nos conversations, nos secrets sont à livre ouvert pour autrui. Qu'est qu'un pays qui ne peut plus protéger ni la vie privée, ni la confidence nécessaire à l'élaboration de toute propriété intellectuelle ? C'est une colonie, un parc d'attraction houellebecquien, un musée.

Que faut-il faire ? Écrire un livre ? Alerter les plus hautes autorités de l'État ?
....

Pour lire la suite :
huffingtonpost.fr/pierre-bellanger/souverainete-numerique-economie_b_4847620.html