Assurance vie : Les arnaques à éviter...

piane_fr

Membre Junior
#1
Bonjour à tous,

Le but de ce post est de partager mon expérience malheureuse et d'informer les futurs candidats à l'assurance vie de l'existence de contrats à proscrire, et dont j'assume de les qualifier "d'arnaque pure et simple".
Et pourtant, ces contrats sont distribués par des compagnies nationales ayant pignon sur rue.
Pour étayer mon propos qui se veut le plus objectif possible, je vais référencer divers articles de presse, qui ont été repris sur Internet.
Pour cela, je mettrai les liens correspondants.
Si les liens ne sont pas cliquables, il vous suffira de les copier et coller dans la barre d'adresse de votre navigateur et vous pourrez ainsi vérifier que je ne raconte pas n'importe quoi.

En effet, ayant voulu contribuer à un autre fil de discussion sur ce même sujet, sur un autre forum, je me suis fait copieusement insulter par des gens qui devaient sûrement avoir un intérêt à me dénigrer.
Pour quelle raison ? Personnel du GAN qui ne l'avoue pas ou contractants qui veulent à tout prix se convaincrent qu'ils ont signé un bon contrat ???
Peu m'importe ! Ils n'ont bien sûr apporté aucun argument valable pour me contredire, si ce n'est des insultes...

Moi, je ne suis pas du métier de l'assurance, et n'ai aucun intérêt, dans aucune compagnie particulière.
Je suis juste un "consommateur lambda" qui s'est fait avoir et qui souhaite partager son expérience personnelle avec d'autres, afin que contrairement à moi, vous signiez en connaissance de cause.

Mais venons-en au sujet...
Tous d'abord, lesdits contrats sont en général proposés par des démarcheurs à domicile. C'est le premier indice qui doit immédiatement vous mettre la puce à l'oreille !
Pourtant mes parents m'avaient bien appris de ne jamais rien "acheter aux colporteurs"...
Mais en l'occurrence, il y a deux ans, c'est une de mes "connaissances" de l'époque qui m'a fait signer un contrat de ce type...
Depuis, j'ai obtenu toutes les infos nécessaires, de plusieurs sources différentes, pour bien comprendre et je confirme que les contrats GAN prévoyance sont simplement une vraie escroquerie...
Moi j'avais un "GAN Retraite" que je viens de résilier.
C'est un contrat "mixte", déjà, à éviter...
Prendre 2 contrats distincts : un pour l'épargne et un pour l'assurance, uniquement si on a vraiment besoin d'une couverture... Mais ça, ça dépend de la situation de chacun (locataire ou propriétaire, etc.)
Maintenant, considérons uniquement la partie "épargne".
Je déduis donc de mes cotisations tout ce qui va à "fond perdu" pour faire mon calcul et comparer ce qui est comparable.
Le capital que j'aurais obtenu à ma retraite en 2033, en versant 140 euros par mois d'épargne jusque là, en suivant l'augmentation annuelle des cotisations "imposées par défaut" par le GAN, de 3% (mais on peut y renoncer chaque année...), soit environs 200 euros mensuels vers la fin, aurait été un capital de 76'000 euros (montant indiqué en clair, chaque année, sur mon relevé de situation...)

Sur ce même relevé de cette année, il est mentionné un "taux d'intérêt servi, net des prélèvements sociaux de 4.50%" !
La belle affaire...
Je prends une feuille Excel et je fais le calcul suivant:
Si je place la même chose sur, par exemple, un livret vie (ou équivalent).
Je prends comme taux d'intérêt le "mini-mini", net des frais de gestion, soit un tout petit 3.2%. Le taux brut cette année est en fait de 4%, incluant 0.6% de frais et 0.2% de bonus... Mais bon, plaçons-nous volontairement dans le pire des cas.
Et bien, à ma retraite en 2033, j'arrive à un capital de 103'000 au bas mot...
Je répète, je n'ai pas inclus dans ce calcul la partie de mes cotisations qui partaient à "fonds perdus" !!!
Mais je reviendrai là-dessus plus tard...

Donc la première conclusion est que ces contrats ne sont pas rentables du tout.
Et si vous ne faites pas le calcul aujourd'hui, vous ne vous en rendrez compte que dans 20 ou 30 ans... Et d'ici là, vous ne vous en rendrez peut-être même pas compte, puisqu'il aura coulé de l'eau sous les ponts...

Maintenant, venons-en au cœur de l'arnaque : les frais énormes...
Toutes les compagnies qui vont vous proposer des assurances vie, vont prendre des frais.
C'est tout à fait normal, bien sûr.
D'abord, vérifiez bien qu'il n'y ait pas de frais d'entrée... ni de sortie !
Ensuite, à vous de choisir si vous préférez des frais sur les intérêts, comme dans l'exemple que je donne plus haut, ou des frais sur les versements.
Pour faire court, le principe des frais sur versement est très simple : quand vous versez 100 euros, la compagnie en prend 5, par exemple si leur montant est de 5%, et donc 95 euros sont ajoutés effectivement à votre épargne.
Ce prélèvement est en général compensé par un rendement meilleur que les frais sur la plus value (par exemple, 4% net au lieu de 3.2%).
Bref, je ne discute pas ce choix. A chacun de voir et de faire ses calculs pour savoir ce qui est le plus intéressant pour lui en fonction de ses objectifs.
Par contre, pour les fameux contrats type "GAN retraite", il y a cumulation de frais !
On se trouve face à un prélèvement de 5.5% sur versement (c'est beaucoup, mais négociable. Moi j'étais descendu à 4.5%), mais en plus, il y a des précomptes de frais !!!
C'est quoi les "précomptes de frais" ?
Ca signifie que la totalité de vos versements des premières années est prélevée comme frais !
Absolument rien ne tombe dans votre épargne.
Pour s'en rendre compte, il faut regarder le tableau des valeurs de rachats, qui devra vous être remis (c'est obligatoire : Article L132-5-2 code des Assurances), mais qui ne sera pas expliqué en termes clairs, ni trop commenté, par votre interlocuteur(-trice). Et pour cause...
Pour le GAN retraite, le rachat avant 18 mois est de 0 !
Oui, vous avez bien compris, les 18 premières cotisations de 150 euros sont tombées intégralement dans leurs poches...
Et ça ne s'arrête pas là. Le pourcentage de la valeur de rachat augmente progressivement pour atteindre péniblement 100% au bout de 10 ans...
En clair, si pour une raison X ou Y vous deviez retirer votre placement avant 10 ans, vous en êtes obligatoirement de votre poche.
Et en ces temps, qui peut prétendre avoir une visibilité claire de son avenir sur 10 ans...
Je rappelle qu'au-delà des 10 ans, la ponction de 5.5% sur les versements continuera, elle, bien sûr.
Je rappelle aussi, que dans le cadre de la législation sur l'assurance vie, au delà de 8 ans, les plus values ne sont plus imposées (dans une certaine limite).
Pourtant, avec ces contrats pourris, même entre 8 ans et 10 ans, vous perdez de l'agent. Concrètement, en cas de résiliation vous récupérerez moins que ce que vous avez versé en cotisation !!! Incroyable !!!

Maintenant, quand malheureusement on a signé, est-ce qu'on est forcement condamné ?
Non, fort heureusement.
Si on se rend compte de la mauvaise affaire dans les 30 jours, pas de soucis.
On en est quitte pour une lettre recommandée avec AR pour annuler tout ça et on récupère tout, y compris les frais.
Et si on a passé ce délai, comme moi ?
On peut s'en sortir quand même, en y laissant quelques plumes, certes, mais il faut en sortir absolument.

Pour s'en convaincre, il faut calculer ce que vous allez perdre aujourd'hui (1700 euros pour moi...), et surtout ce que vous allez gagner en plaçant votre complément de retraite ailleurs ;o)

Et là y a pas photo !
Revoyez mon calcul plus haut.

Ce qui est aussi rassurant, c'est que vous ne serez pas seuls !
Il y a mon cas déjà et c'est pour ça que je me suis efforcé à l'expliquer ici ;o)
Et il y a surtout 80% des gens qui se sont fait avoir, qui résilient ces contrats.
Voir l'article
http://www.lavf.com/archives/Echapper_au_precompte_de_commissions-308105801.html

Pour ce qui en est de la mixité, c'est à dire "placement + prévoyance" mélangés dans le même contrat, j'y reviens.
Je ne l'ai pas incluse volontairement dans mon exposé jusqu'à maintenant.
Et bien, oui, en plus de cette rentabilité pitoyable, grevée de fais énormes, ces contrats inclus une partie prévoyance, c'est à dire assurance en cas de décès ou pépins de la vie comme le handicap, qui est loin d'être la meilleure du marché.
Si vous souhaitez en souscrire une, il y en a plein d'autres, non couplées à une épargne.
Pour s'en convaincre, un article de Mieux Vivre Votre Argent, en faisait état.
Voici le lien...
http://finances.fr.msn.com/projets/epargne/assurance-vie/article.aspx?cp-documentid=990941

Ce qui me rassure beaucoup, après coup, c'est que l'article décrivait exactement ce que j'ai expliqué (sans en avoir eu connaissance avant), et surtout qu'il arrive à la même conclusion que moi :
A RESILIER !!!
Ou au pire, à mettre en réduction.

Pour moi c'est sans appel...
A vous de faire votre choix.

Encore une info : lors de la résiliation, ils vont vous envoyer des commerciaux agressifs... Vous vous rappelez ? Les fameux colporteurs.
Mais cette fois-ci, ça peut être le directeur d'agence en personne qui va faire le déplacement.
Tout ça pour vous convaincre de votre erreur...
Bizarre non ? Pourquoi tant d'acharnement à vous garder parmi leurs clients ???
Le sentiment peut-être de voir une des poules aux œufs d'or quitter le poulailler ???

Pour finir, je voulais remerciez ceux qui sont allez jusqu'au bout de la lecture de ce message ;o)
J'espère que si vous êtes en recherche d'un placement pour un complément de retraire, comme moi, ça vous aura ouvert les yeux.

Maintenant, je m'adresse à ceux qui vont répondre à ce post en étant insultants à mon égard, en disant que je n'ai rien compris à l'assurance vie ou que je suis un c*n parce que j'ai résilié un contrat en or, etc... Comme je l'ai déjà vécu...

Au lieu de vous limiter à ça, si vous pouviez étayer votre propos, par l'exemple, afin de démontrer par A + B que j'ai tort, je suis tout à fait ouvert à la critique constructive.

Mais jusqu'à preuve du contraire, le contrat GAN retraite et ses acolytes sont des arnaques à éviter.
POINT BARRE !

Salutations.

[lien]
 

eudmo

Membre Senior
#2
Bonjour,

Vous aurez au moins un message positif quant à votre exposé :

Vous décrivez avec précision un système qui a engraissé de nombreux commerciaux des grands réseaux d'assurance en France : le précompte.

En effet, comment motiver financièrement un commercial pour un placement à 100 euros par mois ? Même à 4,5 % de frais, sa rémunération sera infime. A long terme, mais infime.
Par contre, le précompte lui permet de toucher les commissions de plusieurs années de versement EN UNE SEULE FOIS.

On comprend mieux l'acharnement des "conseillers commerciaux" (notez les guillements).

Pascal
 
#3
Bonjour,
J'ai lu et relu le long commentaire sur les demarcheurs à domicile et l'assurance.

Que ce soit à domicile, en agence, en banque le problème est quasiment identique sur des conseils plus ou moins sérieux

A mon sens l'assurance Mixte est une erreur

Il vaut mieux souscrire une assurance temporaire décès qui permet de gros capitaux pour un prix relativement moyen selon l'âge. De gros capitaux sont en général nécessires dans les débuts professionnels ou familiaux et les besoins sont moindres lorsqu'on approche de la retraite et qu'on a déjà penser à celle-ci.

A cela, vous pouvez souscrire un contrat d'assurance Vie pour prévoir un complément de retraite, le mieux adapté à vos besoins PERP, loi Madelin, Capital différé, Euros ou unités de compte. ;;; La liste est longue.

La première chose est ne pas foncer tête baissée chez le premier venu. et se laisser endormir
La seconde connaître vos besoins en fonction de votre patrimoine
La troisième ne pas se laisser endormir par les taux proposés mais véfifier les frais à la souscription et les frais de gestion

Certaines sociétés peuvent avoir un rendement moindre en taux, mais s'il n'y a pas de frais sur les versements, vous serez encore gagnant.
 

Leconseiller

Membre Junior
#4
Il ne faut pas oublier que les assureurs sont là pour faire de l'argent! Il essaieront par tout les moyens de vous soutirer le plus d'argent possible de vos poches comme ces fameuses surprimes qui sont en quelques sortes ''la garantie prolongé du commerçant... vous savez celle sur laquelle ils font le plus d'argent, mais celle qui vous sert le moins...''
 

CONTRE-HADOPI

Membre Junior
#5
Et le fait de signer sur deux lignes avec votre site dans lequel j'ai pu avec quelques messages de pub, lui, est à but d'oeuvre humanitaire

[;)]
 

pbenoit80

Membre Junior
#6
mon père a souscrit en 1949, une assurance-vie auprès de "la Mondiale". le montant total des primes versées en 5 ans, s'est élevé à 1 million de francs, ce qui représentait en en 1950, 1 562 500 heures de SMIG.
Le montant restitué par la Mondiale en 2012 est de 2 850,80€,( capital + primes). il ne représente plus que 317 heures au SMIC.
est-ce normal ?
 

dalli

Membre Expert
#7
Sûrement car à l'époque ce n'était que des contrat mixte qui couvrait décès et restituait un bout de capital si on n'est pas mort à l'échéance.
Je suppose donc que c'est votre père qui a ru cette somme et non les bénéficiaires.

La grande partie de la commission versée couvrait le décès donc à fonds perdus.
 

xa

Membre Expert
#8
Juste une petite correction : le SMIG était à 64Fr (décret du 3 mars 1950). Donc 1 million donne 15 625 heures, 100x moins que ce que vous dites.

Ensuite, à rendement 0 après frais et fiscalité, 1 million de 1949 donne un peu plus de 1500 euros d'aujourd'hui. Donc si on considère qu'une partie a financé l'assurance décès, et que l'autre a été placée on ne sait pas trop comment sur cette durée (considérez les périodes de crise qui ont pu salement impacter à la baisse un contrat qui n'a certainement pas été géré de manière dynamique par votre père), c'est très possible.
 
#9
Juste une petite correction : le SMIG était à 64Fr (décret du 3 mars 1950). Donc 1 million donne 15 625 heures, 100x moins que ce que vous dites.

Ensuite, à rendement 0 après frais et fiscalité, 1 million de 1949 donne un peu plus de 1500 euros d'aujourd'hui. Donc si on considère qu'une partie a financé l'assurance décès, et que l'autre a été placée on ne sait pas trop comment sur cette durée (considérez les périodes de crise qui ont pu salement impacter à la baisse un contrat qui n'a certainement pas été géré de manière dynamique par votre père), c'est très possible.
ben oui, en 1949 si je me souviens bien on était encore en anciens francs (le franc Bonaparte)
100 francs sont devenus 1 franc en 1960 (franc lourd)
 

pbenoit80

Membre Junior
#11
vous avez tout à fait raison, l'article qui avait motivé ma question, parlait de nouveaux francs à l'époque où ils n'existaient pas encore. excusez-moi. le smic était donc bien à 64 (anciens) francs par heure.
que le capital ne subisse que les dévaluations diverses peut, à la limité se concevoir, mais il est peu crédible que cette somme placée par l'assureur n'ait rapporté que 1.200 euros en 60ans. dans ces conditions, toutes les banques aurait fait faillite... mon père n'avait pas la main sur la gestion de ce placement.
en complément, je'ai repris les point principaux du contrat:

Police d'Assurance n°....
Sans garantie du risque de guerre

Il est donné acte à Monsieur .........., demeurant à ..........., de sa déclaration d'adhésion aux statuts de la "Mondiale", signée le 6 juillet 1949, et de sa souscription à un contrat d'assurance.
La présente police est affranchie de toute restriction en ce qui concerne le lieu de séjour, l'occupation, les voyages; l'époque, le lieu, ou les causes du décès, sauf le cas de suicide durant les deux premières années du contrat.
La Mondiale n'exigeant de ses assurés aucune déclaration sauf celle de leur âge, le paiement du capital ne pourra, en conséquence, être contesté, l'erreur d'âge de l'assuré, entraînant seulement un ajustement du capital, correspondant à l'âge réel de l'assuré lors de la souscription du contrat.
La police prend effet à dater du 15 juillet 1949, sous la condition expresse que la première quittance ait été réglée.

ASSURANCE VIE ENTIÈRE
À primes temporaires

Le présent contrat est souscrit par Monsieur ............., industriel, domicilié à ......, sur la tête dudit Monsieur ..........., né le ....... 1922 à .......
Il est soumis aux conditions générales déterminées par les Statuts de LA MONDIALE et aux conditions ci-après stipulée:
CAPITAL ASSURÉ
Au décès de l'assuré, LA MONDIALE s'oblige à payer dans ses bureaux, au Bénéficiaire ci-dessous désigné une somme de : un million de Francs (1.000.000)
COTISATION .
Le présent contrat ,est consenti moyennant le paiement d'une cotisation annuelle de : VINGT SEPT MILLE CINQ CENT FRANCS
que le souscripteur déclare avoir l'intention d'effectuer, en cas de vie de l'assuré, par versements annuels consécutifs de 27.500 Francs (frais de recouvrement et impôts en sus) à partir du 15 juillet 1949, jusqu'au 15 juillet 1973, inclus au plus tard

DURÉE DU CONTRAT
Le présent contrat est souscrit pour la vie entière de l'assuré, 1es cotisations n'étant payables que pendant une durée de VINGT CINQ ANS, comme il est dit ci-dessus.

BÉNÉFICIAIRE DU' CONTRAT

Le présent contrat est fait au profit de Madame ......, née ............., épouse de l'assuré, et, à défaut de cette dame, au profit des enfants nés ou à naître de Monsieur le souscripteur, à défaut des sus-nommés, au profit des ayant droit de l'assuré.
Le Souscripteur aura toujours le droit de transformer le contrat actuel en une assurance Vie Entière à primes temporaires d'une durée inférieure à VINGT CINQ ANS, ou mixte, en Terme fixe pour un même capital, le calcul de la transformation étant fait au tarif auquel la présente police est calculée.
Il pourra être transféré par toutes voies de droit, mais la compagnie devra être avisée de tout transfert (art. 11 des statuts).

CONDITIONS GÉNÉRALES
PAIEMENT DES COTISATIONS

Le souscripteur a la faculté d'effectuer le paiement de ses cotisation par versement. annuel., semestriel., ou trimestriel. contre quittance ou mandat du Conseil d'administration. Toutefois, le tarif. de la Compagnie étant établi sur la base de cotisations payables annuellement, la cotisation est augmentée de 2% en cas de paiement semestriel et de 3 % en cas de paiement trimestriel.
Les cotisations sont payables soit au Siège social,. soit au domicile du souscripteur. Dans ce dernier cas, les frais de recouvrement sont ajoutés au montant de la quittance: .
Le souscripteur qui se rend hors d'Europe, d'Algérie, de Tunisie ou du Maroc, est tenu de faire élection de domicile dans un de ces pays.

RÈGLEMENT DE LA POLICE .'.
Au décès de l'assuré ou à l'expiration du contrat, le règlement de la présente police aura lieu au plus tard dans les trente jours qui suivront la remise des pièces justificatives. Dans aucun cas le paiement ne sera divisible à l'égard de la Compagnie.

BÉNÉFICES -.
Tous les bénéfices appartiennent aux assurés. Ils sont répartis en fin de chaque exercice entre les contrats en cours au début de cet exercice et mis à la disposition des ayant droit dans les conditions indiquées aux articles 22 et 23 des Statuts.

Il est bien évident que c'est le montant de ces bénéfices qui pose question...
 

xa

Membre Expert
#12
Je doute que ce soit le contrat complet (il manque les statuts pour comprendre une partie du problème) mais il me semble que le contrat prévoit :
- le versement de 1 million de francs (1949) au décès de l'assuré ou à l'échéance du contrat
- le paiement de 27500 fr par an sur 25 ans (plus les frais de recouvrement)

On est donc bien essentiellement sur une assurance décès, qui garantit un certain capital versé sur aléa, la prime étant un "coût d'assurance" et non un investissement (comme ce serait le cas sur une assurance-vie actuelle).

Ca correspond à ce qui se faisait, me semble-t-il, avant les années 60.
 

dalli

Membre Expert
#13
Pur contrat décès de finalement 1 500 € versé à la date du décès peut importe la date de ce dernier.

Le but principal à la signature était de protéger votre mère en lui versant ce capital.

Rien d'anormal donc
 

pbenoit80

Membre Junior
#14
merci pour vos réponses
je retiens que c'est une excellente affaire pour la compagnie,
j'aimerais bien que ma banque me prête 1 million d'euros et que je lui rembourse 1.500€ dans 60 ans....!
 

dalli

Membre Expert
#15
Vous raisonnez mal.

Vous achetez une voiture neuve et donc l'assurez (obligatoire contrairement à votre propre vie), en sortant du garage un camion vous coupe la route et vous rentrez dans un arbre.
La voiture est foutue.
Votre assureur vous la rembourse alors que vous n'avez payé que quelques centaines d'€.


Les "décès vie entière" coûtent cher mais soyez certain que votre père le savait avant de signer.
Aujourd'hui on ne fait presque plus ce type de contrat qui a un moment peut être substitué par un patrimoine.

Ceux qui souscrivent encore ce sont souvent des chefs d'entreprise qui ne sont pas sûrs que leur société pourrait les enrichir et qu'un décès au moment d'une faillite serait dramatique pour leur famille.
L'indexation de ce contrat n'était pas la bonne.

Il n'a pas versé 1 M€ !!!!

Au passage, si votre voiture va à la casse de sa belle mort, votre assureur ne vous rembourse absolument rien.
 

pls92

Membre Junior
#16
Bonjour,

J’ai trouvé une bonne assurance obsèques sur xxxxxxx

====================
Edit : lien supprimé car publicité
====================

C'est un spécialiste de l’assurance prévoyance et compare plusieurs formules de contrats obsèques ou décès fiables et à des tarifs raisonnables. Vous pouvez faire un devis en ligne.

J’espère vous avoir aidé.
 

dalli

Membre Expert
#17
Faire de la pub une fois c'est bien mais on voit immédiatement votre sincérité : au lieu de dire je commence une nouvelle activité... vous commencez par tricher et aux yeux de tout le monde.

Ca dénote un état d'esprit pas très sympathique ni surtout sérieuse.
 
Haut