Construction de portefeuille

#1
Bonjour,

Je suis en train de constituer une société civile imposé à l'IS pour des raisons fiscales.
En substance, je donne un appartement à la SC qui pourra l'amortir d'une part, mais en plus va limiter mes revenus parce que les dividendes seront mis en réserve et donc non distribués. Bref, je me retrouve avec des fonds mensuellement à placer. J'ai bien évidemment penser au marché action sauf qu'en la matière, je ne sais pas bien comment m'y prendre.

Je souhaiterais donc des conseils pour construire mon portefeuille sachant que l'objectif n'est pas l'intraday mais bien une gestion à plusieurs années. Pour information, je disposerais de 3000 euros minimum au démarrage et 300 euros par mois mensuellement.

Merci d'avance.
 
#2
je ne suis pas un spécialiste .
par contre je peux te dire comment moi je fais depuis plus de 15 ans sur une petite partie de mon épargne .
j'ai une poche d'actions pour lesquelles je fais du "by and hold and never sell".

j'ai choisi de grandes sociétés qui distribuent régulièrement de bons dividendes .
lorsqu'il y a une chute brutale , je ne me panique pas , j'en profite pour me renforcer et ainsi diminuer mon PRU ...je joue sur les dividendes à long terme .
 

xa

Membre Expert
#3
Bonjour,

"je donne un appartement à la SC"

Je comprends apport à la SC, donc sans transfert d'argent. Mais avez vous bien compris que cela entraine néanmoins la taxation au titre de la plus value, fût elle théorique ?
 
#4
C'est à peu près ce à quoi je pensais en vérité mais comment sélectionner le titre au départ ? Le hasard ou bien je me base uniquement sur dividende.
 
#5
Oui c'est un apport en nature qui va me coûter quelques 3000 euros de frais de notaire et il n'y a pas de PV. Mais il faut absolument que mes revenus fonciers baissent sinon je saute à 2 pieds dans la tranche suivante.
 
#6
Le hasard ou bien je me base uniquement sur dividende.
le hasard , certainement pas .

il faut bien entendu pour avoir cette stratégie , sélectionner avec soin le ou les quelques titres que tu vas choisir .
regarder leur évolution sur plusieurs années , noter leur performance lors des périodes délicates et bien entendu l'historique des dividendes distribués
 

xa

Membre Expert
#7
"il n'y a pas de PV"

Pas de PV parce que :
1) vous n'avez pas considéré ce point ? (ma question initiale)
2) vous sous estimez le bien pour l'apport ? (attention, attention, si le fisc s'en rend compte, ca fait très très mal)
3) la valeur actuelle du bien ne peut pas dégager de PV ?

Vous parlez de revenus fonciers. Attention à nouveau si le bien apporté est un bien locatif et si vous aviez un déficit imputable sur les années antérieures : l'apport est une mutation, donc fiscalement une vente avec toutes les conséquences.

Edit - Complément

Apport qui vous couterait 3000 euros. Ca fait un bien d'une valeur assez faible. En quoi cela va-t-il vous facilier la vie fiscalement ?
 
Dernière édition:
#8
C'est justement ce qui n'est pas évident. Si vous deviez en choisir une, à l'heure actuelle, vous commenceriez par laquelle ?
 
#9
"il n'y a pas de PV"

Pas de PV parce que :
1) vous n'avez pas considéré ce point ? (ma question initiale)
2) vous sous estimez le bien pour l'apport ? (attention, attention, si le fisc s'en rend compte, ca fait très très mal)
3) la valeur actuelle du bien ne peut pas dégager de PV ?

Vous parlez de revenus fonciers. Attention à nouveau si le bien apporté est un bien locatif et si vous aviez un déficit imputable sur les années antérieures : l'apport est une mutation, donc fiscalement une vente avec toutes les conséquences.

Edit - Complément

Apport qui vous couterait 3000 euros. Ca fait un bien d'une valeur assez faible. En quoi cela va-t-il vous facilier la vie fiscalement ?
Bon pour faire simple, je me constitue un patrimoine, enfin j'essaie. J'ai notamment un T1 en location depuis 4 ans, il sera fini de payer dans 2 ans normalement. Je l'ai acheter 59000 euros (frais d'agence inclus), je l'apporte à la société pour la même somme, mais en plus j'apporte la dette. L'opération me coûte environ 3.000 euros (calcul effectué par le notaire). L'objectif est double :
- Alléger mes rentrées de revenu foncier (imposition à 45,5% si je conserve), à la place je me retrouve à payer un IS à 15% sans compter l'amortissement du bien et les charges déductibles,
- Libérer de la capacité d'endettement (période propice à un nouvel emprunt, je parle des taux historiquement bas) afin d'investir dans un pinel (en direct ou SCPI à étudier).

Au passage, je m'associe à mon frère qui apporte du cache dans la SCI permettant de liquider la dette et de procéder à une nouvelle acquisition immobilière.

La seule chose qu'il me manque, c'est quoi faire des loyers en attendant, hors de question de les distribuer sinon imposition. Contrat de capitalisation, les conditions sont très compliquées. Reste des SICAV monétaires, les produits plus structurés ou bien les actions.

Ma question était de déterminer comment le sachant choisissait les titres à acquérir.
 
#10
C'est justement ce qui n'est pas évident. Si vous deviez en choisir une, à l'heure actuelle, vous commenceriez par laquelle ?
c'est difficile de conseiller comme ca ,je peux dire ce que j'aime bien mais de là à dire que j'ai raison c'est autre chose ...

j'aime bien CNP , sanofi , orpea , klépierre ,eads, véolia par exemple.....
 
Haut