Criminel de l'emploi

#1
Bonjour,

Je n'ai jamais été a l'école et j'ai passé une partie de ma vie SDF,
Il y a 18 ans j'ai pris un poste d’informaticien et j'ai évolué vers in poste d'ingénieurs sans pour autant avoir un niveau correcte en Français.
J'ai ouvert une société ils 6 ans,puis la CIPAV, la RSI m'ont fait couler l'année dernière.
J'ai ouvert de nouveaux une entreprise et il sont en train de me couler une 2eme fois.

Sur ma première activité j'ai payé environs 15 000€ de retard d'intérêt et de frais de banque en tout genre, la cipav m'avait réclamé 2 fois ce que je leurs devais et la RSI 3 fois la sommes que je devais réellement avec retard d'intérêt si je ne payais pas dans les 3 semaines.

ils ont mis 1 ans et demi a me rendre l'argent et durant ce temps mon compte était a découvert de 8000 ou 9000€ tout les mois ce qui a engendré des frais bancaire de 6 a 700€ tout les mois.

Je crois que les criminels sont traité mieux que moi, l'administration Française sont des meurtriers.
Depuis que que je travaille a mon compte je comprend mieux pourquoi les gens pose des bombes et tuent des gens.
en faite nous travailleurs indépendant nous somme sommes des esclaves vue comme des criminels par l'administration.

sur 100 000€ - 20 000€ TVA charges sociales 47% 42400€ - 25% IR 31 800

Oui sur ce que je gagne le gouvernement me prend 70% et quand le RSI et la CIPAV me demande de leurs donner les 30 000€ qui mes reste sous peine de saisie je suis dégoutter par la France et je vais partir ouvrir une société dans une autre pays.

J'espère que ce message sauvera certain d'entre vous, si vous voulez ouvrir une société ne le faite surtout pas en France, c'est un pacte avec le diable.
 
#2
Bonjour,

Petit apparté puisque le pseudo et la citation "LA RSI" m'ont mis la puce à l'oreille.

Ne seriez vous pas le Truky qui intervenait sur le forum Freelance-Info au début de 2014 ? Hum hum...
 
#3
oui, je diffuse le message car une disaine de millier d'independent a debarquer a bercy pour protester et que gouvernement a rien fait car nous avons rien casser, par contre les taxis qui n'avait pas le droit de vendre leurs licences et sont dans l'illegalitee, ils ont tout casser agresser et bloquer les rues eux ont eux gain de cause, en francer il faut casser etre violent et menacer pour avoir quelque chose.
 
Dernière édition:
#5
en plus le forum freelance-info n'ont pas l'air très claire dans leurs propos qui disait que j'etais l'un des rares a avoir ce genre de probleme et une semaine plus tards des dizaines de millier d'independent devant bercy pour les meme raisont que les miennent,

Style je suis le seul qui avait le probleme. autant discuter avec des sourds. heureusement la suisse m'ouvre ces portes, il ne restera bientot que des smicads en france qui ne donne pas un centime a l'etat
 
Dernière édition:

xa

Membre Expert
#6
"Oui sur ce que je gagne le gouvernement me prend 70%"

1) vous ne gagnez pas 100 000. Vous facturez 80k + 20 de TVA. Dès le départ, vous vous trompez.

2) "charges sociales 47% 42400€"
---> CQFD, vous payez bien 47% de 80k. Ca me parait un poil élevé.

3) 42400€ - 25% IR 31 800

11k d'IR sur 42k de revenu net ? Moi, je trouve à peu près 7000. A moins que vous ayez oublié de passer par un comptable, dans ce cas vous avez la pénalité correspondante (imposition calculée sur revenu +25%), et on arrive à peu près à 10k d'imposition ...

Mais là, vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous, puisque vous avez sauté la case "comptabilité agréée".

Donc normalement, après imposition normale, vous devriez avoir :
- 80k de facturation
- 35k de net net pour vivre, tout le reste étant payé.




"heureusement la suisse m'ouvre ces portes"

Sur 80kchf de bénéfices, pour reprendre vos chiffres, vous devrez verser sur Genève 24k de cotisation, pour une couverture inférieure puisque hors couverture Lamal. Comptez 5000 de plus pour une couverture lamal de base si vous vivez seul (on paye par personne couverte, et pas par rapport au revenu) + la complémentaire.

Au niveau des impots, pour les 55k restants avant paiement de la couverture santé, vous paierez, sur Genève environ 12k.

Donc au final :
- 80k facturé
- 80 - 24 - 5k - 12k = 39k dans votre poche à la fin, pour une couverture qui n'est pas la même.


Je passe le fait que les frais bancaires sont plus élevés, que les assurances sont plus chères, et j'ai fait une simulation d'imposition pour un suisse, un non suisse a une surimposition pendant 10 ans.


Donc, c'est plus simple pour monter sa boite ici : OUI. Mais attention, l'Etat suisse n'est pas plus gentil que l'Etat francais. Si vous oubliez de payer vos cotisations, il tape fort, tres tres fort. Le non paiement des cotisations induit automatiquement la responsabilité personnelle de l'entrepreneur. Exit la notoin de responsabilitié limité : c'est l'ensemble de votre patrimoine qui sera saisissable.
 
#7
"Oui sur ce que je gagne le gouvernement me prend 70%"

1) vous ne gagnez pas 100 000. Vous facturez 80k + 20 de TVA. Dès le départ, vous vous trompez.

2) "charges sociales 47% 42400€"
---> CQFD, vous payez bien 47% de 80k. Ca me parait un poil élevé.

3) 42400€ - 25% IR 31 800

11k d'IR sur 42k de revenu net ? Moi, je trouve à peu près 7000. A moins que vous ayez oublié de passer par un comptable, dans ce cas vous avez la pénalité correspondante (imposition calculée sur revenu +25%), et on arrive à peu près à 10k d'imposition ...

Mais là, vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous, puisque vous avez sauté la case "comptabilité agréée".

Donc normalement, après imposition normale, vous devriez avoir :
- 80k de facturation
- 35k de net net pour vivre, tout le reste étant payé.




"heureusement la suisse m'ouvre ces portes"

Sur 80kchf de bénéfices, pour reprendre vos chiffres, vous devrez verser sur Genève 24k de cotisation, pour une couverture inférieure puisque hors couverture Lamal. Comptez 5000 de plus pour une couverture lamal de base si vous vivez seul (on paye par personne couverte, et pas par rapport au revenu) + la complémentaire.

Au niveau des impots, pour les 55k restants avant paiement de la couverture santé, vous paierez, sur Genève environ 12k.

Donc au final :
- 80k facturé
- 80 - 24 - 5k - 12k = 39k dans votre poche à la fin, pour une couverture qui n'est pas la même.


Je passe le fait que les frais bancaires sont plus élevés, que les assurances sont plus chères, et j'ai fait une simulation d'imposition pour un suisse, un non suisse a une surimposition pendant 10 ans.


Donc, c'est plus simple pour monter sa boite ici : OUI. Mais attention, l'Etat suisse n'est pas plus gentil que l'Etat francais. Si vous oubliez de payer vos cotisations, il tape fort, tres tres fort. Le non paiement des cotisations induit automatiquement la responsabilité personnelle de l'entrepreneur. Exit la notoin de responsabilitié limité : c'est l'ensemble de votre patrimoine qui sera saisissable.
Ecoutez je ne vais pas redébattre de cela,
http://www.lefigaro.fr/impots/2013/...arges-sociales-pesant-sur-les-entreprises.php

je suis exactement dans le cas de figure des charges que tout les journeaux parlent, et je ne suis pas le seul, nous sommes des Millier alors que ce passe t'il vous fraudez ou La RSI et la CIPAV nous vole ? , ils n'y a que vous qui trouvez ces résultats.
 
#8
De plus je ne comprend pas cette histoire de TVA ? la TVA est un impots comme tout les autre, si je ne travaillais pas, l'état ne gagnerais pas cette exactement comme tout les imots, et si je pouvais me débarasser de cette TVA je pourrais facturer beaucoup moin chère.

La TVA je le gagne en travaillant comme tout l'argent que je gangne, sans mon travail il n'y aurait pas de TVA. alors oui c'est de l'argent que je gagne et que l'état me prend comme toute les autres taxes.

Vous faite comme si cette TVA nous tombe du ciel.
 
Dernière édition:

xa

Membre Expert
#9
"ls n'y a que vous qui trouvez ces résultats. "

Peut être. Mais je vous fais une simulation d'une activité indépendante de base sur Suisse avec les systèmes certifiés par l'administration fédérale ........

Une des grosses différences de notre système, c'est que la cotisation "sécu" (Lamal) ne fait pas partie des cotisations sociales ni des impots. C'est une assurance obligatoire, comme l'est l'assurance voiture en France, mais non considérée dans les charges d'activité puisqu'elle est payable par la personne physique, et non par l'entrepreneur (ie : ca n'est pas déductible de votre activité, mais ca l'est de votre imposition personnelle).

"que ce passe t'il vous fraudez ou La RSI et la CIPAV nous vole ?"

Ou, plus simplement, vous définissez vos tarifs en tenant compte de ces paramètres. Avec un ca de 80k, sans aucun frais et en célibataire, il devrait vous rester 35 à 38k après paiement. Ca fait effectivement 2/3 pour l'Etat, mais une partie dans votre couverture sociale qui n'existe pas nécessairement à l'étranger (sécu, retraite même si elle est pas terrible).

Vous devez le prendre en compte pour éviter de vous prendre un mur. Ici, on ne vous forcera pas à prévoir pour votre retraite, mais si vous n'avez rien fait, il ne faudra pas venir quémander quoi que ce soit non plus.

"De plus je ne comprend pas cette histoire de TVA ? la TVA est un impots comme tout les autre"

Non, pas comme les autres. Elle ne s'impute pas sur votre revenu. Elle s'ajoute à votre prix de vente. C'est le CLIENT qui paye la TVA. Vous ne faites que la collecter temporairement pour le compte de l'Etat. Vous décidez du tarif de votre heure de travail, c'est ce que vous gagniez. Votre CLIENT paye cette heure de travail + la TVA, c'est ce qu'il dépense.

Vous confondez aussi votre chiffre d'affaire avec votre revenu. 80k de CA, ca ne fait pas 80k de revenus, parce que vous devez payer votre comptable, votre matériel, etc ... Votre revenu n'est qu'une fraction de ce CA. A moins que vous arriviez à travailler sans rien dépenser (pas de transport, de matériels, de frais de représentation, de téléphone, d'internet, etc, etc, etc), vous avez automatiquement des charges qui, par définition, ne sont pas des revenus.



Le fait reste que manifestement, vu ce que vous annoncez en IR, vous n'avez pas respecté les règles, et ca fait mal. Je préfère vous prévenir que si la Suisse est plus permissive pour la mise en place d'une activité (encore que l'apport nécessaire sera plus élevé que l'apport demandé en France), elle est aussi moins tendre avec les personnes qui ne respectent pas les règles.
 
#10
Peut être. Mais je vous fais une simulation d'une activité indépendante de base sur Suisse avec les systèmes certifiés par l'administration fédérale ........
https://www.justlanded.com/francais/Suisse/Articles/Affaires/Le-systeme-fiscal-en-Suisse

Si on me taxe a 8%TVA + 22% autre impôts,je suis beaucoup plus compétitif j'ai les fonds pour payer sans problème.Quand je suis taxé a 20%TVA +50% de charge, je n'ai plus aucun recoure en cas de problème.

Une des grosses différences de notre système, c'est que la cotisation "sécu" (Lamal) ne fait pas partie des cotisations sociales ni des impots. C'est une assurance obligatoire, comme l'est l'assurance voiture en France, mais non considérée dans les charges d'activité puisqu'elle est payable par la personne physique, et non par l'entrepreneur (ie : ca n'est pas déductible de votre activité, mais ca l'est de votre imposition personnelle).
A bon ? Moi mon assureur de voiture me demande pas mon salaire pour fixer le prix de mon assurance, et si je veux prendre le minimum ça me coûte 300€/ans, et si je ne suis pas contant je peut prendre n'importe qu'elle assurance dans le monde qui souhaite m'assurer ou me débarrasser de ma voiture. ça s'appel la liberté.

Ou, plus simplement, vous définissez vos tarifs en tenant compte de ces paramètres.
Oui c'est bien pour cela que je n''ai pas trouver de travaille durant 6 mois

Avec un ca de 80k, sans aucun frais et en célibataire, il devrait vous rester 35 à 38k après paiement. Ca fait effectivement 2/3 pour l'Etat, mais une partie dans votre couverture sociale qui n'existe pas nécessairement à l'étranger (sécu, retraite même si elle est pas terrible).
Il devrait me rester ce qui n'ai pas du tout les cas, la tranche a 30% est a partir de 26 500€

Vous devez le prendre en compte pour éviter de vous prendre un mur. Ici, on ne vous forcera pas à prévoir pour votre retraite, mais si vous n'avez rien fait, il ne faudra pas venir quémander quoi que ce soit non plus.
Je ne viens pas dans un pays pour profiter de sont système social, tout mes collègues qui ont fait la démarche ne compte pas du tout revenir en France, même si la France décidait un jours de baisser sa fiscalité. Ils sont tous dégoûter de ce système.
Je peux largement supporter quand il me reste 70% de ce que je gagne, quand on m'a dépouiller 70% de ce que je gagne je ne peux plus rien payer en cas de coup dure.

Non, pas comme les autres. Elle ne s'impute pas sur votre revenu. Elle s'ajoute à votre prix de vente. C'est le CLIENT qui paye la TVA. Vous ne faites que la collecter temporairement pour le compte de l'Etat. Vous décidez du tarif de votre heure de travail, c'est ce que vous gagniez. Votre CLIENT paye cette heure de travail + la TVA, c'est ce qu'il dépense.
Nous pouvons jouer autant que vous voulez sur les mots, je peux aussi dire que je collecte d'argent pour le RSI pour la CIPAV et aussi pour l'URSSAF et les impots

Moi je ne vois que 2 choses. l'argent que j'ai la liberté de faire ce que je veux, et l'argent qui n'ai plus a moi dès lors qu'il est encaissé.

Vous confondez aussi votre chiffre d'affaire avec votre revenu. 80k de CA, ca ne fait pas 80k de revenus, parce que vous devez payer votre comptable, votre matériel, etc ... Votre revenu n'est qu'une fraction de ce CA. A moins que vous arriviez à travailler sans rien dépenser (pas de transport, de matériels, de frais de représentation, de téléphone, d'internet, etc, etc, etc), vous avez automatiquement des charges qui, par définition, ne sont pas des revenus.
Non je donnais 100 000 a titre d'exemple, mon chiffre est plus élevé mais j'ai passé 2 années a travailler 16h/j et je me suis priver de quasiment tout mes week end.

3 ans plus tard quand je suis rincé que je veux baisser mon activité pour avoir des horaires normaux, La CIPAV et LA RSI a refuser de refaire une estimation pour l'année en cours. il me demande de payer sur des estimation d'il y a 3 ans alors que j'ai diminuer de moitié mon activité et que j'ai perdu 30% sur mon taux journalier. J'ai passer 1 ans et demi dans le rouge le temps qu'ils veuillent bien se donner la peine de refaire les calcules.

Le fait reste que manifestement, vu ce que vous annoncez en IR, vous n'avez pas respecté les règles, et ca fait mal. Je préfère vous prévenir que si la Suisse est plus permissive pour la mise en place d'une activité (encore que l'apport nécessaire sera plus élevé que l'apport demandé en France), elle est aussi moins tendre avec les personnes qui ne respectent pas les règles.
Ha bon ? je viens de ré-ouvrir ma société et la RSI me réclame 10 000€ et la CIPAV 20 000€ sur une base forfaitaire, j'ai envoyé 3 courriers pour leurs demandé de le faire sur l'estimation de 2014 ou j'ai gagner moins de 15 000€ ( avec des documents officiel), il ont refuser et m'ont écrit un lettre comme quoi ils comprenaient ma situation et je j'avais jusqu’à aout pour payer avec les retard d’intérêt.
Retard d’intérêt sur de l'argent que je n'ai pas gagner et sur une somme fictif, exactement comme ma première activité, il m'ont réclamer ces 20 000€ sur une base forfaitaire que je n'avais pas puisque je venais de commencer 6 mois plus tard il m'ont coller encore 10 000€ et tout ça majoré, une fois que j'ai payé et que nous avons tout recalculé, ils m'avaient fait un trop perçu de 10 000€, ils se sont garder de recalculer les intérêts que j'avais payer sur une somme que je ne leurs devais pas.Je n'ai jamais revu la couleur de ces intérêt que je n'aurais jamais du payer.

Je préfère encore encore un système claire ou il annonce la couleur, 30 000€ pour une société en suisse, ben c'est exactement pareille ici sauf que au final cela vous coûte 2 fois plus chère en France du au frais de banque car vous n'avez pas prévu de sortir 30000€.
 
Dernière édition:

dalli

Membre Expert
#11
Vous semblez confondre bcp de chose.*

Effectivement vos chiffres m'ont tout de suite semblé pas en adéquation mais je ne sais pas où vous vous trompez.
SI votre bénéfice est en fait supérieur, vous ne devez pas faire une règle de 3.

Les charges sociales pour un TNS c'est 40% jusqu'à 40 000 de bénéfice et 30% au delà donc comme pour l'impôt vos chiffres semblent trop élevés.

Pourquoi avoir choisi ce statut ?
Il est le moins cher par rapport à celui de salarié.

10 000 de salaire brut = 15 000 pour l'entreprise et 8 000 net pour le salarié, ensuite faut payer son impôt. Mais pas d'avance comme pour le RSI.


Ce que je comprends de votre histoire c'est que vous ne sembliez pas connaître les règles avant.

SI vous baissez fortement votre activité sans connaître les conséquences, quand vous êtes en face de la réalité, vous ressentez de l'amertume.

L'artisanat est la plus grande industrie de France.
 
#12
Vous semblez confondre bcp de chose.*
Effectivement vos chiffres m'ont tout de suite semblé pas en adéquation mais je ne sais pas où vous vous trompez.
SI votre bénéfice est en fait supérieur, vous ne devez pas faire une règle de 3.
Les charges sociales pour un TNS c'est 40% jusqu'à 40 000 de bénéfice et 30% au delà donc comme pour l'impôt vos chiffres semblent trop élevés.
Pourquoi avoir choisi ce statut ?
Il est le moins cher par rapport à celui de salarié.
10 000 de salaire brut = 15 000 pour l'entreprise et 8 000 net pour le salarié, ensuite faut payer son impôt. Mais pas d'avance comme pour le RSI.
Ce que je comprends de votre histoire c'est que vous ne sembliez pas connaître les règles avant.
SI vous baissez fortement votre activité sans connaître les conséquences, quand vous êtes en face de la réalité, vous ressentez de l'amertume.
L'artisanat est la plus grande industrie de France.
Moi ce que je ne comprend pas c'est que vous contestez les chiffre officielles, comme dans le lien du figaro que j'ai montré ce que je paie reflète exactement les % annoncés je ne vois pas de problème dans mes calcules sauf peut être a part que j'ai pris des pourcentages que je paie avec un chiffre arrondis.

La France championne du monde en terme de charge ce n'ai pas moi qui l'a inventé.51% de charge social,

http://www.lefigaro.fr


Apres si vous me dite le contraire donnez moi un lien qui explique ce que vous me dite par ce que partout c'est marqué la même chose

http://www.net-iris.fr/indices-taux

Et si vous allez sur les sites de la RSI CIPAV et URSSAF et que vous faite le calcule vous arrivez exactement au même résultat

Vous fraudez c'est pas possible ??
 
Dernière édition:

xa

Membre Expert
#13
"Si on me taxe a 8%TVA + 22% autre impôts"

A nouveau, la TVA ne VOUS taxe pas, elle taxe le consommateur, le client.

Le site que vous donnez n'a pas de données valides. 22%, sur Genève, ca ne couvre pas l'impot sur les sociétés + les taxes + les cotisations. Je vous ai fait une simulation des cotisations sur la base de l'activité d'un indépendant dégageant 80k de résultat, on dépasse les 22%. Libre à vous de préférer croire le Figaro que des personnes confrontés à la réalité.

" Moi mon assureur de voiture me demande pas mon salaire pour fixer le prix de mon assurance, et si je veux prendre le minimum ça me coûte 300€/ans"

C'est le principe de la Lamal en Suisse : vous prenez l'assurance que vous voulez. Vous choisissez votre franchise, les personnes couvertes, et vous payez en fonction de votre risque (age, maladies, nombre de personnes couvertes). Mais comme c'est une assurance, ca n'entre pas dans les calculs de COTISATIONS !

Pourtant, cette assurance est obligatoire, vous n'avez pas le droit de vous en passer, et si vous tentez de le faire, le SAM peut décider pour vous, et vous affilier d'office à l'assurance de son choix (en général, la plus chère) et ce avec rétroactivité (depuis la date de non couverture).

En ce moment, nous avons des soucis avec des frontaliers demandant le retour en Lamal, et le SAM qui demande la régularisation sur 8 ans.


"Il devrait me rester ce qui n'ai pas du tout les cas, la tranche a 30% est a partir de 26 500€"

Techniquement, vous payez 30% sur la part de revenus excédant 26500 euros après déductions et abattements,, et pas sur la totalité, c'est le système par tranche. Avec VOS chiffres, pour un revenu fiscal de 42400 euros, vous avez une imposition de 7081 euros en 2015. Reste 35k.

Avec l'aide d'un pro, pour un résultat de 80k, vous devriez avoir après imposition au moins 38k voire plus avec un peu d'organisation et selon le reste de votre patrimoine.

Vous pouvez continuer à pester, mais si vous écoutiez les pros, vous ne seriez peut être pas dans cette situation !



"Je peux largement supporter quand il me reste 70% de ce que je gagne, quand on m'a dépouiller 70% de ce que je gagne je ne peux plus rien payer en cas de coup dure."

C'est un choix que je peux comprendre. Mais j'insiste sur le fait que vous devez le prendre en compte. Lorsque vous comparez les taux de cotisations, vous ne comparez que les dépenses "étatiques", pas l'ensemble des dépenses contraintes. Je vois tous les mois des francais qui sont venus s'installer ici et qui tombent des nues avec des coûts "qui ne devraient pas exister".

Et bien si, ca existe, mais comme ca passe par de l'assurance privée, ca ne se voit pas dans les stats de l'Etat.



"Nous pouvons jouer autant que vous voulez sur les mots, je peux aussi dire que je collecte d'argent pour le RSI pour la CIPAV et aussi pour l'URSSAF et les impots"

Il ne s'agit pas de jouer sur les mots, mais de revenir à la réalité. C'est de la comptabilité, et vous devriez en avoir quelques notions. Sinon, votre comptable peut vous aider.


"l'argent qui n'ai plus a moi dès lors qu'il est encaissé."

Justement, l'argent que vous encaissez n'est pas intégralement le votre, la TVA appartient à l'Etat dès le départ. Le reste appartient à votre société, et non à vous. Ce n'est que lorsque vous vous versez un revenu qu'il devient le votre, et c'est sur la base de ce revenu que vous devez payer les cotisations.

"3 ans plus tard quand je suis rincé que je veux baisser mon activité pour avoir des horaires normaux"

Je ne dis pas que c'est simple, mais ca n'est pas simple non plus ici, il y a aussi des difficultés. Les règles de calcul du RSI sont publiées, et votre cmptable les connait, il aurait dû vous prévenir pour que vous ayez de quoi assumer les transitions et régularisations. Les comptables avec qui je travaille sur Annecy le font : ils fournissent régulièrement une prévision pour les 2 années à venir des cotisations sur la base des données connues, et du coup les artisans sont en mesure de budgeter par avance.


"Ha bon ? je viens de ré-ouvrir ma société et la RSI me réclame 10 000€ et la CIPAV 20 000€ sur une base forfaitaire, j'ai envoyé 3 courriers pour leurs demandé de le faire sur l'estimation de 2014 ou j'ai gagner moins de 15 000€ ( avec des documents officiel), il ont refuser et m'ont écrit un lettre comme quoi ils comprenaient ma situation et je j'avais jusqu’à aout pour payer avec les retard d’intérêt."

Si vous avez des arriérés de votre entreprise précédente, pourquoi devriez vous en être exempté ? Pourquoi les autres devraient ils payer à votre place ?

Quand à la cotisation pour une nouvelle entreprise, elle est forfaitaire, c'est dans les règles dès le départ. Ca fait partie du jeu, et normalement, vous l'avez pris en compte. Ici, on vous demandera aussi un apport pour payer certaines taxes initiales et même pour apporter une sûreté pour votre banque et vos assureurs (ie : des fonds bloqués que vous ne pouvez pas utiliser le temps de montrer que l'activité est stable).

Venez chez nous si vous le souhaitez, mais lorsque je vous lis, je prend un peu peur. Parce que si notre système est plus souple, il est lié à un marteau tout aussi puissant si ce n'est plus.
 

xa

Membre Expert
#14
"Moi ce que je ne comprend pas c'est que vous contestez les chiffre officielles"

Le Figaro n'est pas une source officielle.

LE site des impots, qui permet de calculer l'imposition normale sur un revenu de 42400 l'est. Or cette imposition est de 7000 euros si on respecte les règles, et pas de 11000 euros. Donc l'officiel semble dire que vous n'avez pas suivi les règles.

Je suis suffisemment d'entrepreneurs pour avoir des documents officiels, comme les documents du RSI, avec les calculs, et même disposer des logiciels permettant de vérifier ces calculs. Ce qui me permet de vous dire que soit vous n'avez pas de bon conseiller à vos côtés, soit vous avez fait les choses seuls.

L'étude de PwC est amusante, mais ne prend en compte que la taxation faciale. Le système francais est l'un des plus complexes qui soit, et le résumer dans une étude est complexe. Donc ils ne s'embetent pas, ils prennent le cas bête pour en déduire la réalité.

Et du coup les données finales sont justes mais non réalistes.

Ex : Vous dégagez 80k de résultat. Vous CHOISISSEZ de vous verser 35k de revenus nets --> vos cotisations ne seront pas de 37.6k (à nouveau, ce taux me parait excessivement élevé, mais je le reprend pour l'exemple), mais de 30k avec votre taux. 7.6k de cotisations en moins. Reste dans la société 80k - 65k = 15k.

Les 35k percus comme revenu sont taxés à l'IR pour 4800 euros. Reste 30k net net dans votre poche soit à peu près ce que vous annonciez au départ ! Il reste 15k dans la structure, pour investir, payer vos cotisations futures, etc ...

Bref, la fiscalité REELLE dépend non seulement des taux directs, mais aussi de la structuration de votre activité. Ca, ca ne se résume pas facilement.


Juste pour vous donner une idée de l'origine des erreurs de comparaison : en France, on calcule l'imposition sur un revenu net. En Suisse, on part du brut reconstitué (c'est le brut qui définit le taux d'imposition, reconstitué parce que, par exemple, votre habitation, si vous êtes propriétaire, génère un revenu fictif qui vient s'ajouter à vos autres revenus pour déterminer votre taux d'imposition) PUIS on déduit les charges déductibles, etc ... Dans l'exemple ci dessus, en France on calcule votre IR sur les 35k que vous vous versez, en Suisse on partirait des 65k que l'entreprise débourse pour votre salaire.

C'est pour cela qu'avec des taux affichés plus faible (taux max 38% il me semble pour l'IR, 22% pour l'IS, 0.5% pour l'impot sur la fortune), on a une récolte IR + IS + ISF de plus de 90 milliards sur un PIB de 500 et quelques, à comparer aux 110 milliards en France pour un PIB de 2000.


L'entreprise est moins taxée, mais l'entrepreneur, le salarié, la personne physique c'est à dire le contribuable est bien plus imposé en Suisse qu'il ne le serait en France.
 
#15
Pour la TVA c'est exactement pareil que les autres impots et charges, vous le voyez très bien quand vous être mensualisé, quand 10000€ tombe 7500€ par directement des les caisse de l'état, après vos terme de comptable pour nous le faire avaler... cela n'efface pas la réalité..

Mois je ne vois que ce qu'ont a le choix de payer et ce qu'ont a pas le choix de payer. le reste c'est du baratin

Mon frère habite au Lichtenstein et des membres de ma famille ont des sociétés la bas, ce que vous m'indiquez ne représente pas du tout ce que j'ai vu la bas.

Pour le système social tout pourri de la France je ne vais pas revenir dessus, au moindre pépin vous êtes tellement taxé que vous n'avais aucun chance de vous relevé.

Quand vous avez atteint toute les tranche haute, pour chaque heures supplémentaire travailler ils vous taxe au max en gros sur 100€ que vous gagnez 20€ par a la TVA, 40€ par nous service sociaux, et 16€ pour les IR
Sur 8h 800€ il vous 192€, oui si vous êtes dans la merde il ne faut surtout pas travailler, il faut frauder.
 
Dernière édition:
#16
Et c'est quoi cette histoire de par ce que je suis célibataire on doits me taxer plus ?
Ca veux dire que quand ont est célibataire ont ne mérite que de vivre dans une chambre sans cuisine avec douche ? et que si je veux un appartement comme tout le monde je dois payer 2 fois plus ?.
Nan mais celui qui fait des enfant il assume !!!!.

Ces histoire ou on peux faire bénéficier des prestation social de notre société a sa famille et ces histoire de part sur les impots la ca me sort par les narines !!
 
Dernière édition:
#17
Pour ce qui est des chiffre officiels, je ne parlais pas du figaros mais des chiffres qui sont sur les site de l'URSSAF RSI et CIPAV, si vous allez sur ces 3 site et que vous faite les calcules ca rejoint les chiffres qu'annoncé par le figaros.
 
#18
Vos calcules correspondent a une EURL, hors j'était en IE a l'époque pour des questions de facilité d'administration.

L'IE ne bénéficie pas des 10% d'office d'IR et tout les revenu dégager au dela de 26500€ sont taxé a 30% et au dela de 71500€ 40%

Quand vous avez été 6 mois sans revenu, vous ne pouvez pas travailler l'équivalent de 18 mois pour combler les 6 mois de chômage. car au delà de ces paliers mon taux horaire approcherais du SMIC alors que les contraintes de mon travaille ne me permet pas de gagner aussi peux.


Mais je ne suis pas femme de ménage !!!
 

xa

Membre Expert
#19
"La TVA existe aussi au Lichtenstein. Vous ne voulez pas comprendre les mécanismes de base de la comptabilité, tant pis pour vous. Mais ca donne une idée fort différente de votre "problème".

Avec votre raisonnement, vous aurez les mêmes problèmes ici. Un retard de paiement de cotisatin (ex : au delà du 30 avril pour les cotisations du premier trimestre) = intérêts de retard. Si vous "sous déclarez" pour minimiser les accomptes, lors de la régule de cotisation, on vous calculera un intérêt de retards sur chaque versement "optimiste". En cas de non paiement au delà d'un trimestre, la Caisse de compensation enclenchera une procédure de saisie sur vos comptes y compris vos comptes personnels (la responsabilité limitée ne fonctionne pas pour les dettes sociales).


"Et c'est quoi cette histoire de par ce que je suis célibataire on doits me taxer plus ?"

En fait, c'est plutôt l'inverse, on moyenne les revenus du couple, ce qui induit une relative décote d'imposition. Mais rassurez vous, vous allez adorer la Suisse : le mécanisme existe aussi, mais il est nettement moins favorable, et plus le revenu progresse, moins l'avantage existe. Vous pouvez même vous retrouver à payer plus d'impots après mariage qu'avant.

Vous allez être content : les couples mariés sont moins avantagés en Suisse qu'en France. Bon, pour un célibataire ca ne change rien, il reste plus imposé à titre de célibataire qu'il ne le serait en couple, donc vous pourrez continuer à raler de la même manière. Vous adorerez aussi l'împosition locale progressive, et non liée à la valeur de votre logement.

Vous adorerez l'impot communal, qui remplace la taxe d'habitation : il dépend de votre revenu, sur un système progressif (plus vous gagnez, plus le taux d'imposition augmente), comme tous les impots suisses

Vous apprécierez surement le calcul au mois des cotisations. Si vous vous versez un bon salaire sur un mois donné (prime par exemple), toutes les cotisations et impositions seront réévaluées en conséquence, en considérant que votre salaire annuel est calculé sur la base de ce salaire mensuel, même s'il est exceptionnel. Rassurez vous, on vous rembourse l'année suivante. Enfin, après la déclaration de régularisation qui se fait l'année suivante, parce que le remboursement il prend encore quelques mois.

Bien sur, sur cette période, si vous n'avez pas le liquide pour payer, les banques vous prendront des frais de découvert à faire pleurer d'envie les banques francaises (d'ailleurs, tous les frais bancaires font pleurer d'envie les banquiers francais qui, contrairement à ce que l'on croit, sont parmis les moins chers de la zone AELE (UE + suisse, lichtenstein, andorre, ....))

"L'IE ne bénéficie pas des 10% d'office d'IR et tout les revenu dégager au dela de 26500€ sont taxé a 30% et au dela de 71500€ 40%"

Désolé de vous contredire, mais j'ai fait la simulation directement sur le site des impots, en considérant que vous déclariez votre bénéfice non commercial (statut entrepreneur individuel) avec comptabilité certifié (donc sans la majoration de 25% des revenus, mais il faudrait être idiot avec un bénéfice de plus de 40k pour ne pas passer par un comptable, ce qui coute 1000 euros par an mais évite de payer des impots sur 40k + 25% = 50k)

Par ailleurs 30% sur les revenus au delà de 26k, puis 40% au delà du seuil suivant, puis 45%, c'est le cas de TOUS les contribuables en France, qu'ils soient EI ou salariés !

Vous payez par tranche. Pour le barème 2014 (celui que j'ai sous la main), vous aviez les tranches suivantes :

- Jusqu'à 9 690 : 0%
- de 9 691 à 26 764 : 14,00%
- de 26 765 à 71 754 : 30,00%
- de 71 755 à 151 956 : 41,00%
- au-delà de 151 956 : 45%



Vous ne payez pas 30% d'un revenu de 50k, mais 14% X(26764 - 9691) + 30% x (50000 - 26765).

Après ce sont des maths niveau CM2 : 30% x 50k > 30% x 50k - 30% x 26765 + 14% x 26765 - 14% x 9691.

C'est pas pour rien que l'avis d'imposition vous donne votre taux marginal, correspondant à la tranche la plus haute vous concernant ET le taux d'imposition réel qui est toujours inférieur, par contruction.


"Pour ce qui est des chiffre officiels, je ne parlais pas du figaros mais des chiffres qui sont sur les site de l'URSSAF RSI et CIPAV, si vous allez sur ces 3 site et que vous faite les calcules ca rejoint les chiffres qu'annoncé par le figaros."

8% CSG
+ 6.5 Maladie
+ 5.25 AF
+ 0.25 FP (limité au pass)
+10.1 % retraite profession libérale (--> cipav donc profession libérale, et non artisan)
+ 1.87% retraite profession libérale si revenu > 1x le PASS et dans la limite de 5x le PASS
= 32% en prenant les taux max (sans considérer les plafonds et le revenu réel) pour le RSI


Pour la CIPAV, pour avoir 20k de cotisation annuelle, il faut cotiser sur un BNC de 200k. Ca fait un taux de 10% de cotisation. J'ai pris le cas le plus cher, les garanties les plus élevés, la couverture décès max.

Ca donne un taux de facturation de 300k et plus, compte tenu des frais de fonctionnement imputables. Si vous vous réalisez effectivement 200k de BNC par an, vos cotisations RSI ne sont pas de 10k, mais plutôt de 65/70k.


Si on cumule les taux max, on est à moins de 42%, et non 47%. Donc soit vous avez déclaré n'importe quoi (ce qui collerait avec l'imposition qui laisse penser que vous avez oublié de passer par un comptable qui aurait fait attention à vos déclarations) soit vous nous pipeautez.

Pour une création d'activité, le RSI vous demandera une cotisation sur l'année de création de 8000 euros, en 4 versements. 7300 pour la Cipav.



Ce que je retiens de vos différents posts :
- vous ne compreniez rien à la comptabilité,
- j'ai le sentiment que vous avez voulu éviter de passer par un comptable (trop cher peut être)
- résultat vos déclarations sont foireuses
- résultat vos cotisations et imposition sont foireuses.

Rassurez vous, ca sera plus simple ici, le comptable est obligatoire !
 
#20
Merci pour vos précieux conseils, et oui j'ai tout a fait compris le système d'imposition.
Encore une fois la TVA a 8% je suis assuré de trouver des clients tout l'année, pas a 20%

En suisse vous avez la possibilité de prendre des assurances minimum a très bas cout si vous avez des difficulté. ce qui vous permet d'avoir des flexibilité et de vous privé de certaine prestation que vous n'utilisez pas. en France quoi qu'il arrive vous devez payer a hauteur des revenu dégager.

mes collègues sont ont vu de très gosse différence de revenu, mais si vous aimer le système Français venez ici ? j'ai jamais vu un suisse quitter sont pays pour venir habité en France c'est bizarre non ?.
 
Haut