La crise financière vue par des experts de la fusion-acquisition

celestins

Membre Junior
#1
Regards croisés de François Germain, Président de Societex Corporate Finance et Mark Esbeck, Président d’IMAP

A la suite du congrès du réseau international IMAP - International Mergers and Acquisitions Professionals - qui s’est tenu à Amsterdam du 23 au 26 octobre dernier, Mark Esbeck, Président d’IMAP et François Germain, Président de SOCIETEX CORPORATE FINANCE délivrent leur vision d’expert sur la crise financière, son impact sur le marché des fusions acquisitions et les perspectives pour le marché en 2009.

Quel est l’impact de la crise financière et de la récession qui se profile sur vos activités ? Quels sont dans ce contexte les avantages spécifiques du réseau IMAP ?

Mark Esbeck : Si l’on considère les statistiques, la crise est déjà bien là en 2008 puisque Thomson Reuters estime que la chute du M&A dans le monde devrait s’établir à environ
25 %. Notre réseau devrait en fait présenter une performance assez proche de celle de 2007 ce qui témoigne de sa vitalité, mais nous nous attendons à un marché nettement plus difficile en 2009.

François Germain : Les raisons en sont bien connues : le resserrement du crédit entraîne une sensible diminution de toutes les opérations à effet de levier qui représentaient une part importante du marché du M&A. Par ailleurs la récession entraîne une baisse des résultats des entreprises qui amplifie celle de leur valorisation, déjà affectée par l’environnement financier et boursier. Il en résulte des phénomènes d’ajustement de marché, les vendeurs préférant différer leur projet plutôt que de le réaliser dans des conditions qui leur sont trop préjudiciables.
Dans ce contexte nous prévoyons pour 2009 un marché principalement animé par les industriels car les impératifs stratégiques prendront le pas sur les considérations financières.

Mark Esbeck : La crise va générer des opportunités et les membres de notre réseau, du fait de leur proximité avec les entrepreneurs qui auront compris tout l’intérêt à rester actifs pendant cette période, pourront initier et conseiller le montage d’opérations de ce type à caractère industriel.
Ces opérations pourront être des rachats sur fonds propres ou avec un endettement modéré. Elles seront également souvent mixtes avec un paiement en cash et en actions. Les opérations de rapprochement par voie de fusion sans cash out seront également plus nombreuses. Mais toutes ces opérations viseront à dégager des synergies permettant à leurs acteurs de ressortir plus forts de cette période de crise. Et le réseau IMAP, en détectant dans chaque pays les sociétés disposant des moyens et aussi de la volonté de mettre en œuvre ce type de stratégie, sera un puissant atout pour permettre à tous ses membres de continuer à faire des deals et à créer de la valeur pour leurs clients.

Pouvez-vous tirer un premier bilan du congrès IMAP 2008 ?

Mark Esbeck : Nous avons notamment échangé sur nos meilleures pratiques en matière de méthodes d’évaluation, de contrôle de la qualité et de marketing. Nos clients veulent avoir un service international de qualité et il est important que les prestations délivrées par chacun des membres répondent aux mêmes standards. Des commissions travaillent toute l’année sur ces sujets et le Congrès est à la fois l’occasion pour elles de faire le point sur leurs travaux et de prendre en compte de nouvelles évolutions.

Notre organisation a fait de très importants progrès ces dernières années sur la voie d’une plus grande intégration et nous avons opté pour le co-branding dans chaque pays de la marque IMAP associée à celle de la société membre du réseau.

François Germain :
Il s’agit en fait de conjuguer la proximité avec notre client français et notre capacité à lui offrir une prestation sur mesure, avec la possibilité de marketer son projet à l’international en s’appuyant sur un réseau de professionnels répondant aux mêmes critères de qualité.
Dans ce contexte le co-branding d’IMAP et de SOCIETEX CORPORATE FINANCE trouve toute sa légitimité.

Et dans un marché qui devrait certainement se situer en 2009 à des niveaux sensiblement inférieurs à ceux des années précédentes, nous considérons que le réseau IMAP est un atout majeur qui doit permettre à ses membres d’assumer pleinement leur dimension mondiale en participant à la restructuration de certains secteurs au plan européen ou mondial.

Zoom sur le congrès IMAP 2008

Le congrès IMAP a réuni en octobre dernier à Amsterdam plus de 150 « dealmakers » venus du monde entier, parmi lesquels 6 Associés et Directeurs associés de SOCIETEX CORPORATE FINANCE, représentant IMAP en France.
Les congrès IMAP réunissent 2 fois par an les membres du réseau afin de renforcer leurs liens et leur appartenance à une même organisation en suscitant des synergies entre les participants.

Selon le classement établi par Thomson Financial, IMAP est le quatrième réseau mondial en nombre d’opérations sur le marché des MidCaps (jusqu’à 50M$) avec 192 opérations répertoriées en 2007. Le volume global des transactions conseillées par IMAP s’élève à 10 milliards de $ en 2007 pour un total de 254 opérations.

 
Haut