Combien est-ce que je peux emprunter avec mon salaire?????

Invité

Membre Expert
#1
Bonjour,

Je n'y connais rien en emprunt. Je cherche à acheter un appartement pour
l'année prochaine mais je ne sais jusqu'à combien je pourrai emprunter dans
une banque ni sur combien d'années. Est-ce qu'on peut emprunter sur 30 ans
ou plus??

Mon salaire net est 2500 euros/ mois et j'ai un apport de 10 000Euros.
Je cherche à acheter un appart aux environs de 170 000 - 200 000 euros
(malheureusement c'est les prix pour un petit appart sur Paris)

Bref est-ce que je gagne assez pour être propriétaire ou suis-je condamné à
la location à vie??

Merci
@+
François


 

Invité

Membre Expert
#2
[lien http://www.bulle-immobiliere.org/forum]http://www.bulle-immobiliere.org/forum[/lien]/

avant de faire n'importe quoi.... [;)]




"François" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
> Bonjour,
>
> Je n'y connais rien en emprunt. Je cherche à acheter un appartement pour
> l'année prochaine mais je ne sais jusqu'à combien je pourrai emprunter
> dans
> une banque ni sur combien d'années. Est-ce qu'on peut emprunter sur 30 ans
> ou plus??
>
> Mon salaire net est 2500 euros/ mois et j'ai un apport de 10 000Euros.
> Je cherche à acheter un appart aux environs de 170 000 - 200 000 euros
> (malheureusement c'est les prix pour un petit appart sur Paris)
>
> Bref est-ce que je gagne assez pour être propriétaire ou suis-je condamné
> à
> la location à vie??
>
> Merci
> @+
> François
>
>


 

Invité

Membre Expert
#3
Romain Raguin a écrit :
> [lien http://www.bulle-immobiliere.org/forum]http://www.bulle-immobiliere.org/forum[/lien]/
>
> avant de faire n'importe quoi.... [;)]
>


Tout à fait...

Acheter sur 30 ans alors qu'on parle de plus en plus de bulle
immobilière n'est pas forcément une bonne idée. Soit on a beaucoup
d'apport et on emprunte peu pendant peu de temps, là ça peut encore être
jouable à condition de trouver un bien qui soit encore à prix
raisonnable. Sinon, c'est hautement risqué...

Bonne soirée (nuit)

Zeldus

 

Invité

Membre Expert
#4
On Sat, 02 Jul 2005 00:47:56 +0200, Zeldus <[email protected]> wrote:

>Acheter sur 30 ans alors qu'on parle de plus en plus de bulle
>immobilière n'est pas forcément une bonne idée.

Puisqu'on est sur le sujet... Autant je vois bien à Paris qu'il y a
plétore de m² de bureaux, autant la demande est toujours aussi forte
pour se loger en IdF, que ce soit en location ou à l'achat. Et vu
l'importance de cette région, bp n'ont pas le choix d'aller vivre
ailleurs. Par ailleurs, la France ne permet pas aux propriétaires
(réels, ou encore en train de rembourser) d'utiliser leur logement
comme colatéral pour faire des emprunts de consommation.

Dans ces circonstances, peut-on parler de bulle immobilière?

Fred.

 

Invité

Membre Expert
#5
François wrote:

> Je n'y connais rien en emprunt. Je cherche à acheter un appartement
> pour l'année prochaine mais je ne sais jusqu'à combien je pourrai
> emprunter dans une banque ni sur combien d'années. Est-ce qu'on peut
> emprunter sur 30 ans ou plus??

1. Le ratio à ne pas dépasser pour une banque c'est 1/3 des revenus nets
mensuels en échéance mensuelle. Donc pour vous 833 ¤.

2. Oui les banques prêtent sur 30 ans, mais cela fait un coût du crédit
énorme, et il vaut mieux éviter si possible.

> Mon salaire net est 2500 euros/ mois et j'ai un apport de 10 000Euros.

Donc même pas les frais de notaires, vous emprunterez plus de 100% de la
valeur de l'appart. Ce n'est pas très bon pour votre dossier, vous n'aurez
pas un très bon taux.

> Je cherche à acheter un appart aux environs de 170 000 - 200 000
> euros (malheureusement c'est les prix pour un petit appart sur Paris)

Ça ne peut passer qu'avec un taux variable, en taux fixe vous n'allez
pouvoir emprunter au mieux que 160.000 ¤. Faites des simulations sur
[lien http://www.meilleurtaux.com]http://www.meilleurtaux.com[/lien] puis faites le tour des banques pour leur en
parler.

> Bref est-ce que je gagne assez pour être propriétaire ou suis-je
> condamné à la location à vie?

Vous êtes limite, il y a peut-être quelque chose à faire en taux variable,
sachant que cela comporte un risque en cas de hausse des taux.

Il a quand même de l'espoir, par exemple si vous vous mettez à deux pour
acheter...

JL.


 

Invité

Membre Expert
#6
Sans parler du risque de rembourser un crédit sur 30 ans pour un bien
qui risque d'avoir perdu une partie de sa valeur dans quelques années et
donc, de faire une moins value en cas de revente non prévue.

Il y en a qui ont eu de gros problème avec ce qui s'est passé dans les
années 90, ne pas l'oublier. L'immobilier est un marché qui marche sur
l'offre et la demande, il peut monter mais aussi... baisser.

Bonne soirée,

Zeldus

 

Invité

Membre Expert
#7
Oui je suis d'accord avec vous mais il y a bien un moment ou il faut agir et
fair un choix!!!
Peut être que cela va baisser mais à force d'attendre depuis 3 ans ça
commence à faire long!!!!
De toute façon si j'achète c'est pour revendre dans 3 ans car j'espère ne
plus être en île de france à ce moment là!!!
Je voulais simplement éviter de perdre mon loyer chaque mois dans une
location pendant trois ans, quitte à revendre mon achat dans 3 ans avec une
plue value ci possible.

C'est vraie que je sais pas très bien quoi faire, attendre que le marché
baisse (sans si cela va arriver ni quand?) ou acheter dans les mois qui
vienne!!!

bonne soirée.

F

"Zeldus" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
> Sans parler du risque de rembourser un crédit sur 30 ans pour un bien
> qui risque d'avoir perdu une partie de sa valeur dans quelques années et
> donc, de faire une moins value en cas de revente non prévue.
>
> Il y en a qui ont eu de gros problème avec ce qui s'est passé dans les
> années 90, ne pas l'oublier. L'immobilier est un marché qui marche sur
> l'offre et la demande, il peut monter mais aussi... baisser.
>
> Bonne soirée,
>
> Zeldus


 

Invité

Membre Expert
#8
"François" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
> C'est vraie que je sais pas très bien quoi faire, attendre que le
> marché
> baisse (sans si cela va arriver ni quand?) ou acheter dans les mois
> qui
> vienne!!!

achete un terrain de merde en banlieue & pose toi dessus avec une
caravane...


 

Invité

Membre Expert
#9
François a écrit :
> Oui je suis d'accord avec vous mais il y a bien un moment ou il faut agir et
> fair un choix!!!
> Peut être que cela va baisser mais à force d'attendre depuis 3 ans ça
> commence à faire long!!!!
> De toute façon si j'achète c'est pour revendre dans 3 ans car j'espère ne
> plus être en île de france à ce moment là!!!
> Je voulais simplement éviter de perdre mon loyer chaque mois dans une
> location pendant trois ans, quitte à revendre mon achat dans 3 ans avec une
> plue value ci possible.
>
> C'est vraie que je sais pas très bien quoi faire, attendre que le marché
> baisse (sans si cela va arriver ni quand?) ou acheter dans les mois qui
> vienne!!!


La plupart des observateurs s'accordent pour dire que la hausse des
années 2000 est belle et bien finie. Les prix ne montent plus, en grande
partie car les ménages ne peuvent plus suivre pour les demandes de
crédit. Il est effectivement difficile d'emprunter sur plus de 30 ans
sans dépasser le tiers de ses revenus nets ! On a atteint le maximum
sauf sur des marchés très spécifiques qui ne concernent pas Mr Tout Le
Monde (immobilier de luxe par exemple). Déjà, on remarque que les biens
ne partent plus aussi vite qu'avant, il n'est pas rare de voir des
appartements ou des maisons rester "scotchés" pendant plusieurs mois
alors que cela n'exédait pas quelques jours il y a 3 ou 4 ans.

Les taux d'intérêts sont très bas mais certains parlent d'une hausse à
venir avant la fin de l'année, dans ce cas, l'immobilier en sera
forcément impacté.

Bref, attendre quelques mois au moins jusqu'à la fin de l'année pour
voir l'évolution du marché peut être sage. La question est de savoir si
la baisse se fera en douceur ou plus brusquement...

Mais en achetant maintenant, vous vous exposez à faire une moins value
en cas de revente anticipée dans les années à venir... Et avec peu
d'apport et un crédit sur 30 ans, ce n'est pas ce qu'il y a de mieux.

Bon week end,

Zeldus


 

Invité

Membre Expert
#10
Sur un prêt à très long treme et peu d'apport; On ne rembourse quasiment
rien en 3 ans.
A prix de revente égal au prix d'achat , il y a une perte dans les frais
(frais de dossiers , frais de notaires, ...)

Le raisonnement n'est donc valable que si vous visez la hausse de
l'immobilier d'ici 3 ans.
Mais apparemment, vous n'avez pas les moyens de jouer à ce jeu là , en tout
cas je vous le déconseille... Ce serait dommage de devoir encore rembourser
75 kE après avoir vendu l'appartement !


"François" <[email protected]> a écrit dans le message de
news:[email protected]> Oui je suis d'accord avec vous mais il y a bien un moment ou il faut agir
et
> fair un choix!!!
> Peut être que cela va baisser mais à force d'attendre depuis 3 ans ça
> commence à faire long!!!!
> De toute façon si j'achète c'est pour revendre dans 3 ans car j'espère ne
> plus être en île de france à ce moment là!!!
> Je voulais simplement éviter de perdre mon loyer chaque mois dans une
> location pendant trois ans, quitte à revendre mon achat dans 3 ans avec
une
> plue value ci possible.
>
> C'est vraie que je sais pas très bien quoi faire, attendre que le marché
> baisse (sans si cela va arriver ni quand?) ou acheter dans les mois qui
> vienne!!!
>
> bonne soirée.
>
> F
>
> "Zeldus" <[email protected]> a écrit dans le message de news> [email protected]
> > Sans parler du risque de rembourser un crédit sur 30 ans pour un bien
> > qui risque d'avoir perdu une partie de sa valeur dans quelques années et
> > donc, de faire une moins value en cas de revente non prévue.
> >
> > Il y en a qui ont eu de gros problème avec ce qui s'est passé dans les
> > années 90, ne pas l'oublier. L'immobilier est un marché qui marche sur
> > l'offre et la demande, il peut monter mais aussi... baisser.
> >
> > Bonne soirée,
> >
> > Zeldus
>
>


 

Invité

Membre Expert
#11
On Fri, 1 Jul 2005 23:52:44 +0200, "François" <[email protected]> wrote:
>Je n'y connais rien en emprunt. Je cherche à acheter un appartement pour
>l'année prochaine

Mauvais plan. Les prix semblent bien avoir atteint leux maximum, vu le
nombre de dossiers rejetés par les banques par manque de solvabilité.
De toute façon, l'achat d'un logement n'est pas _forcément_ un
meilleur calcul que la location, surtout si on est encore jeune, donc
contrainte de mobilité + besoin de plus de place avec arrivée enfants.

[lien http://immobulle.canalblog.com]http://immobulle.canalblog.com[/lien]/
[lien http://www.bulle-immobiliere.org/forum/index.php]http://www.bulle-immobiliere.org/forum/index.php[/lien]
[lien http://perso.wanadoo.fr/joseph.comby/bulle_paris.html]http://perso.wanadoo.fr/joseph.comby/bulle_paris.html[/lien]

Fred.

 

Invité

Membre Expert
#12
Zeldus wrote:
> Sans parler du risque de rembourser un crédit sur 30 ans pour un bien
> qui risque d'avoir perdu une partie de sa valeur dans quelques années
> et donc, de faire une moins value en cas de revente non prévue.


Ça n'est un risque que si on achète pour louer. Si on achète pour habiter ça
n'est plus un risque car si on revend on fait certes une moins value, mais
comme le reste du marché a aussi baissé on peut racheter un bien de même
valeur ailleurs.

> Il y en a qui ont eu de gros problème avec ce qui s'est passé dans les
> années 90, ne pas l'oublier.

Oui, ceux qui ont acheté pour spéculer, pas ceux qui ont acheté pour
habiter.

> L'immobilier est un marché qui marche sur
> l'offre et la demande, il peut monter mais aussi... baisser.

Certes, mais la situation économique actuelle n'a rien à voir avec celles
des années 90. En aprticulier le ratio prix des logements /revenus
disponibles est bien plus bas.

JL.


 

Invité

Membre Expert
#13
François wrote:

> De toute façon si j'achète c'est pour revendre dans 3 ans car
> j'espère ne plus être en île de france à ce moment là!!!

Dans ce cas par contre acheter n'est en général pas une bonne solution, car
les frais de notaire représentent environ 1,5 années de loyers. Il est donc
en général plus rentable de continuer à louer que de payer des frais de
notaires sur 3 ans, sauf à réaliser une véritable bonne affaire en achetant.

JL.


 

Invité

Membre Expert
#14
JL a écrit :
> Zeldus wrote:
>
>> Sans parler du risque de rembourser un crédit sur 30 ans pour un bien
>> qui risque d'avoir perdu une partie de sa valeur dans quelques années
>> et donc, de faire une moins value en cas de revente non prévue.
>
>
>
> Ça n'est un risque que si on achète pour louer. Si on achète pour
> habiter ça n'est plus un risque car si on revend on fait certes une
> moins value, mais comme le reste du marché a aussi baissé on peut
> racheter un bien de même valeur ailleurs.


Ne pas oublier qu'on peut aussi être amené à vendre pour d'autres
raisons que "pour se faire plaisir". Chomage de longue durée, création
d'entreprise qui tourne mal, mobilité professionnelle forcée (dans le
sens province -> paris, ce n'est pas forcément moins cher et certains
doivent louer), un bien immobilier est censé apporté un capital en cas
de coup dur ou d'imprévu. En cas de moins value, on a le coup dur à
gérer ou l'imprévu plus le remboursement de la moins value !



>> Il y en a qui ont eu de gros problème avec ce qui s'est passé dans les
>> années 90, ne pas l'oublier.
>
>
> Oui, ceux qui ont acheté pour spéculer, pas ceux qui ont acheté pour
> habiter.


Non, j'ai des exemples autour de moi de personnes qui avaient crée une
entreprise qui a déposé le bilan entre temps (en 1995). En plus de la
situation difficile et du chomage de longue durée qui s'en est suivi,
ils ont dû vendre leur bien immobilier avec une moins value conséquente,
tout ça pour habiter dans un foyer social le temps de sortir la tête
hors de l'eau, sans cette moins value immobilière, cela aurait été
surement plus rapide.


>> L'immobilier est un marché qui marche sur
>> l'offre et la demande, il peut monter mais aussi... baisser.
>
>
> Certes, mais la situation économique actuelle n'a rien à voir avec
> celles des années 90. En aprticulier le ratio prix des logements
> /revenus disponibles est bien plus bas.


Quand on voit que beaucoup de ménages sont au taquet maxi avec un crédit
de 30 ans sur un tiers des revenus du foyer, je ne vois pas quelle marge
pourrait avoir une nouvelle hausse !! Les gens ne vont pas emprunter sur
40 ou 50 ans pour acheter un deux ou trois pièces ! Aujourd'hui, il n'y
a qu'à consulter Internet pour se rendre compte que beaucoup de biens ne
se vendent plus avant quelques mois alors que ce délais était de
quelques jours il y a 2 ou 3 ans...

Bonne journée,

Zeldus

 

Invité

Membre Expert
#15
On Mon, 04 Jul 2005 08:04:02 +0200, Zeldus <[email protected]> wrote:
>Aujourd'hui, il n'y
>a qu'à consulter Internet pour se rendre compte que beaucoup de biens ne
>se vendent plus avant quelques mois alors que ce délais était de
>quelques jours il y a 2 ou 3 ans...

En même temps, à moins d'être rentier, la plupart des gens sont
obligés d'habiter près de leur job, et comme la France est un pays
très centralisé, difficile de ne pas habiter en IdF. Suffit de voir
pour les postes de cadre sup, journalistes, ou développeurs.

Tiens, et si Algeco nous sortaient des maisons en kit, prêtes à
monter? [:)]

Fred.

 

Invité

Membre Expert
#16
Zeldus wrote:

> Quand on voit que beaucoup de ménages sont au taquet maxi avec un
> crédit de 30 ans sur un tiers des revenus du foyer, je ne vois pas
> quelle marge pourrait avoir une nouvelle hausse !

La marge de hausse c'est qu'il y a encore une majorité de ménages qui ne
sont pas au taquet avec un crédit sur 30 ans, et surtout que les revenus des
ménages progressent toujours...

> Aujourd'hui, il n'y a qu'à consulter Internet pour se rendre compte
> que beaucoup de biens ne se vendent plus avant quelques mois alors
> que ce délais était de quelques jours il y a 2 ou 3 ans...

Que la hausse ralentisse c'est un fait, que cela annonce une baisse c'est
une conclusion pour le moins hâtive.

JL.


 

Invité

Membre Expert
#17
>le ratio prix des logements/revenus disponibles est bien plus bas.

Je ne comprend pas ce que ce ratio represente, et encore moins son
evolution .

Si le prix des logements augmente moins vite (stable), et que le revenu
disponible baisse, le ratio a tendance a augmenter non ?

Pouvez vous m'expliquer ?


 

Invité

Membre Expert
#18
at.choum wrote:

> Je ne comprend pas ce que ce ratio represente, et encore moins son
> evolution .
>
> Si le prix des logements augmente moins vite (stable), et que le
> revenu disponible baisse, le ratio a tendance a augmenter non ?

J'aurais dû préciser : revenus disponibles avant dépenses immobilières,
sinon effectivement c'est un ratio difficilement interprétable.

Donc le fait que ce ratio soit plus bas qu'en 1990 signifie que les ménages
ont encore plus de marge qu'en 1990 pour dépenser dans l'immobilier (en
loyer ou en remboursement d'emprunt, peu importe), autrement dit que le
marché n'est pas déséquilibré comme en 1990, où les prix immobiliers avaient
dépassé les capacités de paiements des ménages. Même s'il a bien entendu
beaucoup monté depuis 1999, puisque l'immobilier a augmenté bien plus vite
que les revenus des ménages.

Si l'immobilier augmente désormais à un rythme plus proche de celui des
revenus des ménages, comme je le prévois, ce ratio va stagner.

JL.


 

Invité

Membre Expert
#19
>Si l'immobilier augmente désormais à un rythme plus proche de celui des
>revenus des ménages, comme je le prévois, ce ratio va stagner.

Les revenus des ménages augmente t-il ?


 

Invité

Membre Expert
#20
at.choum a écrit :
>>Si l'immobilier augmente désormais à un rythme plus proche de celui des
>>revenus des ménages, comme je le prévois, ce ratio va stagner.
>
>
> Les revenus des ménages augmente t-il ?


La plupart, non ou pas plus que l'inflation normale. Je vois mal les
revenus augmenter quand les entrepises licenscient de l'autre côté et
que le chomage augmente en même temps, il y aurait quelque chose de
contradictoire, non ? (sauf pour des emplois très spécialisés qui
nécessitent des experts mais qui ne représente que quelques % du marché
du travail).

Le ministère de l'économie n'arrête pas de revoir la croissance à la
baisse... Quand l'immobilier augmente de 15 à 20% par an dans certains
coins, il n'y a pas besoin d'être devin pour comprendre que ça ne peut
pas durer longtemps... Quels sont les ménages aujourd'hui qui ont des
augmentations de salaires annuelles de 20% aujourd'hui ?

Bonne soirée,

Zeldus

 
Haut