Combien est-ce que je peux emprunter avec mon salaire?????

Invité

Membre Expert
#21
at.choum wrote:

> Les revenus des ménages augmente t-il ?

Oui, le revenu disponible des ménages a augmenté de 3,2% en 2004, voir par
exemple
[lien http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=economie/20050617.OBS0419.html&host=http]http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=economie/20050617.OBS0419.html&host=http[/lien][:/]/permanent.nouvelobs.com/ .

JL.


 

Invité

Membre Expert
#22
Zeldus wrote:

> Je vois mal les
> revenus augmenter quand les entrepises licenscient de l'autre côté et
> que le chomage augmente en même temps, il y aurait quelque chose de
> contradictoire, non ?

Vous ne voyez pas, mais l'INSEE, qui ne fait pas de la pataéconomie mais
mesure des chiffres précis, le voit très bien.

JL.


 

Invité

Membre Expert
#23
JL a écrit :
> Zeldus wrote:
>
>> Je vois mal les
>> revenus augmenter quand les entrepises licenscient de l'autre côté et
>> que le chomage augmente en même temps, il y aurait quelque chose de
>> contradictoire, non ?
>
>
> Vous ne voyez pas, mais l'INSEE, qui ne fait pas de la pataéconomie mais
> mesure des chiffres précis, le voit très bien.
>
> JL.


LOL

Ben y a qu'à voir le débat qu'il y a eu entre Edouard Leclerc et l'INSEE
pour comprendre que toutes ces études sont orientée à la demande des
politiques, donc, à ne pas prendre au premier degrès comme vous le faites.

Regardez plutot la réalité du terrain que les études de quelques
énarques qui ont des copains dans les ministères...

Bonsoir,

Zeldus

 

Invité

Membre Expert
#24
--- Sorry, this article contains an active X-No-Archive header ---
Contact the author if you have any questions about this restriction


If you wish to read this article you will need a newsreader and follow this URL news:[email protected]

 

Invité

Membre Expert
#25
Zeldus wrote:

> Ben y a qu'à voir le débat qu'il y a eu entre Edouard Leclerc et
> l'INSEE pour comprendre que toutes ces études sont orientée à la
> demande des politiques, donc, à ne pas prendre au premier degrès
> comme vous le faites.

Il n'y a pas eu de débat entre l'INSEE et Leclerc. Il y a eu un débat entre
Leclerc et le gouvernement sur l'interprétation de leurs études respectives,
qui ne sont pas contradictoires si on se contente de lire ce qu'elles
disent, et pas ce qu'on voudrait leur faire dire.

Et en tout cas ça n'a jamais été avec des propos de café du commerce comme
les vôtres que l'on a fait avancer l'économie...

JL.


 

Invité

Membre Expert
#26
JL a écrit :
> Zeldus wrote:
>
>> Ben y a qu'à voir le débat qu'il y a eu entre Edouard Leclerc et
>> l'INSEE pour comprendre que toutes ces études sont orientée à la
>> demande des politiques, donc, à ne pas prendre au premier degrès
>> comme vous le faites.
>
>
> Il n'y a pas eu de débat entre l'INSEE et Leclerc. Il y a eu un débat
> entre Leclerc et le gouvernement sur l'interprétation de leurs études
> respectives, qui ne sont pas contradictoires si on se contente de lire
> ce qu'elles disent, et pas ce qu'on voudrait leur faire dire.
>
> Et en tout cas ça n'a jamais été avec des propos de café du commerce
> comme les vôtres que l'on a fait avancer l'économie...
>
> JL.


Quelques conseils pour la suite du débat, essayez, (si vous en êtes
capable) de vous poser les questions suivantes:

1) Ce forum vous appartient-il ?

2) Etes vous le seul à être autorisé à donner votre opinion ?

3) N'a-t-on pas le droit de donner des avis différent du votre sur un
sujet qui n'a rien de certain ? (l'évolution des prix de l'immobiliser
par exemple).

4) Peut on se permettre de recommander aux gens d'aller au casse pipe
quand ce n'est pas son argent (l'auteur du thread veut acheter avec 10
000 euros d'apport sur 30 ans et revendre dans trois ans en espérant
rentrer dans ses frais)

Je respecte votre avis mais de grâce, respectez ceux des autres et
éviter le débat "perso" (dont tout le monde se fout) complètement
stérile et typique de personnes de mauvaise fois à cours d'argument...

Sur ce, bonne journée,

Zeldus





 

Invité

Membre Expert
#27
> Oui, le revenu disponible des ménages a augmenté de 3,2% en 2004, voir par
Soit.

Cela ne correspond pas a ma constatation (Augmentation Alimentation +
achat courant , de l'eau, gaz electricité essence, assurance, mutuelle
medicale, securité sociale qui rembourse moins, carte orange,
telephone).

On peux dire ce que l'on veut, les prix montent. Je pense que les
chiffres ne represente que la realité de ceux qui augmentent leur
salaire ... qui ?


 

Invité

Membre Expert
#28
Roger a écrit :
>> Oui, le revenu disponible des ménages a augmenté de 3,2% en 2004, voir
>> par exemple
>> [lien http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=economie/20050617.OBS0419.html&host=http]http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=economie/20050617.OBS0419.html&host=http[/lien][:/]/permanent.nouvelobs.com/
>> .
>>
>> JL.
>
>
>
> ben oui mais il est si mauvais que ca l' ecart-type pour que l'INSEE
> le cache ?
>
> Je ne parlerais pas de l'IPC ( qui fonctionne de la meme maniere dans
> quasiment tous les pays) dont la methode de calcul est unanimement
> reconnu par tous comme etant fausse ! puisque n'integrant pas l'effet
> des produits nouveaux , pas de chances y a plus que des nouveautés
> aujourd'hui .... le plus bel exemple etant le secteur automobile avec
> +40% d'augmentation du prix d'une reparation ( dixit les assureurs )
>
> C'est hallucinant de voir comment l'economie mondiale fonctionne , ca
> tient sur rien >:eek:
>


Le problème, c'est que l'INSEE est un organisme public rattaché
directement au ministère de l'économie. A partir de là, on comprend
mieux les "décalages" que vous évoquez.

Il y a bien longtemps que la France "d'en bas" à appris à se méfier des
annonces des différents gouvernements et des organismes tous plus
respectables les uns que les autres et qui y sont directement rattachés.

Cf dans un tout autre domaine le nuage de Tchernobyl qui n'a
officiellement eu aucun impact en France.

Bonne soirée,

Zeldus

 

Invité

Membre Expert
#29
Roger a écrit :

>> Oui, le revenu disponible des ménages a augmenté de 3,2% en 2004,
voir par exemple
[lien http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=economie/20050617.OBS0419.html&host=http]http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=economie/20050617.OBS0419.html&host=http[/lien][:/]/permanent.nouvelobs.com/
.
>>
>> JL.
>
>
>
>
> ben oui mais il est si mauvais que ca l' ecart-type pour que
l'INSEE le cache ?
>
> Je ne parlerais pas de l'IPC ( qui fonctionne de la meme maniere dans
quasiment tous les pays) dont la methode de calcul est unanimement
reconnu par tous comme etant fausse ! puisque n'integrant pas l'effet
des produits nouveaux , pas de chances y a plus que des nouveautés
aujourd'hui .... le plus bel exemple etant le secteur automobile avec
+40% d'augmentation du prix d'une reparation ( dixit les assureurs )
>
> C'est hallucinant de voir comment l'economie mondiale fonctionne , ca
tient sur rien >:eek:
>



Le problème, c'est que l'INSEE est un organisme public rattaché
directement au ministère de l'économie. A partir de là, on comprend
mieux les "décalages" que vous évoquez.

Il y a bien longtemps que la France "d'en bas" à appris à se méfier des
annonces des différents gouvernements et des organismes tous plus
respectables les uns que les autres et qui y sont directement rattachés.

Cf dans un tout autre domaine le nuage de Tchernobyl qui n'a
officiellement eu aucun impact en France.

Bonne soirée,

Zeldus

 

Invité

Membre Expert
#30
"François" <[email protected]> écrivit le 07/03/05 à 02h04:05 :


un loyer n'est jamais perdu, puisque tu utilises le bien dans lequel tu
habites, ton proprio se prive de l'utilisation de son bien et encaisse
un loyer. si la valeur de l'appart que tu loues est de 200k¤, le rendement de
3.2% donc les 533.333 premiers euros par mois ne sont pas perdus mais
servent le capital. le surplus est de la capitalisation...
Si ton loyer a un taux de croissance plus important que la progression
des prix tu as peut-être interêt à acheter mais si ton loyer risque de
plafonner et que les prix de l'immobilier baissent tu risques de faire
une mauvaise affaire.

pour voir l'avenir, il vaux mieux consulter madame Irma. cela dit,pour
mémoire,le taux de rendement global de l'immobilier sur le long terme (loyer plus
gain en capital) se situe aux alentours de 8-9%. Nous venous de vivre
5 ans aux alentours de 15-20% selon les régions... Sans vouloir
répéter ce qui c'est déjà dit sur l'éventuelle bulle, on peut
remarquer que la dernière à eu lieu 4 ans après l'écletamant d'une
bulle boursière (1987 pour la bourse 90-91 pour l'immo). La bulle
internet a explosé il y a maintenant 5 ans... La suite (selon le
schéma des années 90) : 5 ans avec des taux courts supérieurs aux taux
long (pour les amateurs de taux flotants...) et un marché de
l'immobilier complétement illiquide (pour les amateurs de plus values
vite faites...). La clé c'est de connaitre la visibilité sur tes
revenus et l'utilité de ton bien à long terme.

une règle d'or : la valeur du bien immo c'est primo : l'emplacement,
secondo : l'emplacement tertio : l'emplacement.

F.


> Oui je suis d'accord avec vous mais il y a bien un moment ou il faut agir et
> fair un choix!!!
> Peut être que cela va baisser mais à force d'attendre depuis 3 ans ça
> commence à faire long!!!!
> De toute façon si j'achète c'est pour revendre dans 3 ans car j'espère ne
> plus être en île de france à ce moment là!!!
> Je voulais simplement éviter de perdre mon loyer chaque mois dans une
> location pendant trois ans, quitte à revendre mon achat dans 3 ans avec une
> plue value ci possible.

>
> C'est vraie que je sais pas très bien quoi faire, attendre que le marché
> baisse (sans si cela va arriver ni quand?) ou acheter dans les mois qui
> vienne!!!
>
> bonne soirée.
>
> F
>
> "Zeldus" <[email protected]> a écrit dans le message de news> [email protected]
>> Sans parler du risque de rembourser un crédit sur 30 ans pour un bien
>> qui risque d'avoir perdu une partie de sa valeur dans quelques années et
>> donc, de faire une moins value en cas de revente non prévue.
>>
>> Il y en a qui ont eu de gros problème avec ce qui s'est passé dans les
>> années 90, ne pas l'oublier. L'immobilier est un marché qui marche sur
>> l'offre et la demande, il peut monter mais aussi... baisser.
>>
>> Bonne soirée,
>>
>> Zeldus

 

Invité

Membre Expert
#31
at.choum wrote:

> Cela ne correspond pas a ma constatation

Vous êtes un français parmis 60 millions, vous trouvez ça fiable comme série
statistique ?

JL.


 

Invité

Membre Expert
#32
Zeldus wrote:

> Je ne parlerais pas de l'IPC ( qui fonctionne de la meme maniere dans
> quasiment tous les pays) dont la methode de calcul est unanimement
> reconnu par tous comme etant fausse !

Affirmation gratuite et sans aucun fondement. L'IPC est utilisé par les
instituts de statistiques de tous les pays. Maintenant si vous avez un
meilleur indicateur, on vous écoute...

> puisque n'integrant pas l'effet des produits nouveaux , pas de chances
> y a plus que des nouveautés aujourd'hui ....

Si les consommateurs achètent les nouveautés plutôt que les anciens produits
moins chers, c'est bien qu'ils estiment qu'ils offrent un bénéfice
supplémentaire. On ne peut donc pas considérer que c'est une augmentation du
prix du même produit. C'est simple et on ne peut plus logique.

> Le problème, c'est que l'INSEE est un organisme public rattaché
> directement au ministère de l'économie. A partir de là, on comprend
> mieux les "décalages" que vous évoquez.

Si c'était un organisme privé, vous trouveriez encore plus de mauvais procès
à lui faire...

> Cf dans un tout autre domaine le nuage de Tchernobyl qui n'a
> officiellement eu aucun impact en France.

Aucun organisme scientifique sérieux, public ou privé, n'a jamais soutenu la
thèse du gouvernement de l'époque sur l'arrêt aux frontières de la
radioactivité.

JL.


 

Invité

Membre Expert
#33
JL a écrit :
> Zeldus wrote:
>
>> Je ne parlerais pas de l'IPC ( qui fonctionne de la meme maniere dans
>> quasiment tous les pays) dont la methode de calcul est unanimement
>> reconnu par tous comme etant fausse !
>
>
> Affirmation gratuite et sans aucun fondement. L'IPC est utilisé par les
> instituts de statistiques de tous les pays. Maintenant si vous avez un
> meilleur indicateur, on vous écoute...
>
>> puisque n'integrant pas l'effet des produits nouveaux , pas de chances
>> y a plus que des nouveautés aujourd'hui ....
>
>
> Si les consommateurs achètent les nouveautés plutôt que les anciens
> produits moins chers, c'est bien qu'ils estiment qu'ils offrent un
> bénéfice supplémentaire. On ne peut donc pas considérer que c'est une
> augmentation du prix du même produit. C'est simple et on ne peut plus
> logique.


Euh, pour info, ce n'est pas moi qui suit l'auteur de ce post. Merci de
répondre directement à l'auteur et de ne pas tout mélanger dans votre
réponse, vous faciliterez la lecture du fil pour tout le monde...

La suite, par contre, est de moi.


>> Le problème, c'est que l'INSEE est un organisme public rattaché
>> directement au ministère de l'économie. A partir de là, on comprend
>> mieux les "décalages" que vous évoquez.
>
>
> Si c'était un organisme privé, vous trouveriez encore plus de mauvais
> procès à lui faire...
>
>> Cf dans un tout autre domaine le nuage de Tchernobyl qui n'a
>> officiellement eu aucun impact en France.
>
>
> Aucun organisme scientifique sérieux, public ou privé, n'a jamais
> soutenu la thèse du gouvernement de l'époque sur l'arrêt aux frontières
> de la radioactivité.
>
> JL.

 

Invité

Membre Expert
#35
>Si les consommateurs achètent les nouveautés plutôt que les anciens produits
>moins chers, c'est bien qu'ils estiment qu'ils offrent un bénéfice supplémentaire.

oui, sans doute...

> On ne peut donc pas considérer que c'est une augmentation du
> prix du même produit. C'est simple et on ne peut plus logique.

Il n'y a rien de simple ni de logique la dedans. Votre conclusion est
un parti pris sans demonstration.

Et meme etant "1 sur 60 millions a le penser", la pluspart des nouveaux
produits sont le meme produit avec
un conditionnement different pour rendre difficilement decelable un
variation de prix - a la hausse.

Car dans le cas contraire, la baisse .... excuse moi j'ai pas
d'exemple de baisse .. des prix - mais j'en ai des exemple de baisse de
la qualité:

E. Leclerc qui prend comme exemple la tomate pour expliquer les prix et
la qualité du produits dans le super marché. Tres bon choix parce
que s'il prenais la peche (le fruit), ils sont tellement imangeables et
infectes en grande surface que quelque soit le prix, ils sont trop cher
...

Bon on est loin de la banque.


 

FABPAE

Membre Junior
#36
Bonjour,

Avec 2500€ de revenus, sans autre prêt en cours, votre capacité d'emprunt en mars 2014 est entre 170 000€ et 175 000€, auquel il faut rajouter votre apport de 10 000€ soit un budget tout compris (acquisition immobilière + frais de notaire + frais de garantie + frais de dossier) de 180 000€ à 185 000€.

Voici plusieurs simulations simples et en ligne pour votre cas:
pret-a-emprunter.fr/calculettes/resultat-simulation/capacite-emprunt-2500-euros-26-30ans-fCH3sAiS

Cdt
 

Alain140

Membre Junior
#37
Il existe de nombreux simulateurs sur de gros sites sans les citer, en quelques clics tu vas savoir a partir de ton salaire combien tu peux emprunter et sur cb d'années. Réfléchis bien avant de te lancer, n'hésite pas à revoir tes ambitions à la baisse si le taux est trop important pour toi, bonne continuation
 
Haut