qui peut m'expliquer simplement le PERP ?

#1
Bonjour à tous !

Je découvre ici ou là ce forum fort intéressant... et là ! Surprise, je trouve un forum spécifique pour le PERP [shocked]
On m'a toujours dis quele PERP était une grosse "arnaque"...

Alors afin de faire un reset, et de repartir sur une bonne base, qui peut m'expliquer simplement le PERP ?

Merci d'avance !
 

bennou

Membre Expert
#2
C'est un peu long à expliquer par écrit...

Je vais faire un "résumé", si vous voulez des précisions n'hésitez pas.

Le PERP est un produit d'épargne retraite. L'objectif est d'effectuer des versements réguliers afin de s'assurer un complément de retraite sous forme de rente viagère quand vous arriverez à la retraite.

Les versements que vous effectuez sont déductibles de votre revenu imposable, dans la limite de 10 % de votre revenu pour schématiser.
Au final plus votre tranche marginale est élevée, plus vous économisez des impôts. Exemple: si votre tranche marginale est à 30 %, lorsque vous versez 100 €, vous économisez 30 € d'impôts, et ne sortez donc réellement que 70 € de votre poche.
L'argent versé sur le PERP ne peut pas être récupéré, ni avant la retraite, ni une fois arrivé à la retraite, sauf cas très spécifique (décès, fin de droits au chômage, invalidité,...).
Une fois arrivé à la retraite vous touchez une rente viagère (avec éventuellement une réversion partielle ou totale ou des annuités garanties selon ce que propose votre contrat et ce que vous avez choisi).
Cette rente est imposable comme un revenu classique, sans abattement spécifique.

Le PERP n'est donc ni bon ni mauvais, il répond à certains besoins, et va convenir à certaines personnes et pas à d'autres.

Si le PERP est adapté à votre situation, il reste encore à choisir un bon contrat (options de gestion, options de rente, rentabilité et diversité des supports d'investissements, qualité du back office, qualité du conseil...), et pour ça rien de tel que de passer par un CGPI ;-)
.
 
#3
Merci pour ces précisions utiles.

En effet, je pensais le PERP comme un compte de capitalisation bloqué.
Mais en fait, s'il ne verse la "capitalisation" que sous forme de rente viagaire, du coup on ne capitalise rien durant la phase d'épargne. On n'achète que des points c'est ça ?

Qu'est-ce qui garantie la valeur du point dans la durée ? Car là c'est quand même sur du long terme...

De plus je ne comprends pas l'avantage fiscal... Si je ne suis aps fiscalisé à l'entrée mais que je le suis à la sortie, ce n'est qu'un décalage finalement.

A lire certain fils de discussion, il semblerait que ce produit est intéressant, mais je n'arrive pas à comprendre ce qu'il apporte de plus qu'un contrat d'assurance-vie par exemple.
 

bennou

Membre Expert
#4
En fait certains contrats fonctionnent pas points, mais je les déconseille car effectivement il y a toujours un risque sur la valeur finale du point (c'est comme que fonctionnent la prefon et la corem, qui sont plus ou moins une forme de perp réservée aux fonctionnaires qui se font bien avoir là dessus).
Sur les contrats classiques, en fait votre contrat a une valeur en Euros, qui varie dans le temps (soit toujours en augmentant si vous versez tout sur le fonds en Euros, soit qui peut varier à la hausse ou la baisse si vous êtes sur des unités de compte). C'est la valeur de ce capital qui sera utilisée pour déterminer le montant de votre rente viagère quand vous en ferez la demande. La rente dépend du capital accumulé, de votre age, et de la table de mortalité en vigueur.

L'avantage fiscal est certes décalé dans le temps par rapport à la transformation d'un capital en rente sur une assurance vie. Pour moi ça reste tout de même un avantage car ça permet de réduire sensiblement votre effort d'épargne quand vous êtes actif. Ou alors ça vous permet de verser plus et donc de capitaliser plus avec un effort réel plus faible que s'il n'y avait pas d'avantage fiscal.
Il faut tenir en compte le fait que une fois à la retraite votre TMI va sans doute baisser. Par exemple avoir des versements sur lesquels vous avez 30 % de réduction maintenant, tandis que vous aurez une imposition à 14 % à la retraite n'est pas si mal (si cotre TMI passe de 30 à 14 du fait de vos moindres revenus).

Je reviens sur ce que je disais tout à l'heure, le PERP a des avantages et des inconvénients, et va convenir à certaines personnes mais pas à d'autres. Dans tous les cas il faut diversifier son épargne entre le PERP et d'autres formes d'épargne (assurance vie par exemple).
Je me tiens à votre disposition par mail si vous souhaitez qu'on fasse le point sur votre situation en privé.
.
 
#5
Merci pour ces précisions.

Je m'aperçois ici qu'on ne m'avait passé que la face A du disque sur le PERP et non la face B.

Au final, ce n'est pas un si mauvais placement qu'on veut bien le laisser entendre...
 

leyre40

Membre Junior
#6
Effectivement, ce n'est pas un si mauvais placement que cela.

Comme le disais mon confrère ci-dessus, il faudra éviter les PERP à "points", incertains sur la valeur de celui-ci au terme.

Rappelons aussi, qu'il est possible de récupérer son perp si l'on est primo-accédant, il s'agit d'une jurisprudence que beaucoup ignorent.

je serais vous, je m'adresserais soit à un courtier comme moi ( gironde) ou à un CGPI.
 
Haut