que faire avec un perp de 2004 qui me fait perdre des fonds ?

dalli

Membre Expert
#21
Je viens de lui envoyer un mail mais si tu veux, quand enfin je pourrai boire un verre avec toi, je te le prêterai.

C'est pas mal aussi de fantasmer sur cet inconnu que tu es, juste un contributeur agréable, logique, précis....
Finalement tu veux que je te l'envoie ?
 

banckissimo

Membre Junior
#22
de toute façon le perp est un produit bancal. On doit au client : Versez pendant 20 ou 30 ans sans que je puisse vous garantir une quelconque rente à la sortie. Connaitre le nombre de points de retraite acquis permet de sécuriser une partie du placement.

Si Pierre verse 2000 € l'année de ses 45 ans, il achète 2000/8.74298 = 228.75 points.

La cotisation lui permet d'obtenir 228.75* 0.595942 = 136.32 € de retraite à 60 ans

la même cotisation à 25 ans permet d'obtenir 2000/5.36816 = 372.56 points soit 372.56 * 0.595942 = 222.02 de retraite annuelle


La valeur de service du point n'est qu'indicative et non garantie. normal, la rente ne peut pas etre garantie non plus.

Mais le systéme n'est pas mauvais. Pour qu'il soit vraiment rentable il faut le commencer jeune (avant 30 ans )


Bonus : un perp de + de 15 ans ne doit pas être réintégré dans l'ISF
 

xa

Membre Expert
#23
"La valeur de service du point n'est qu'indicative et non garantie. normal, la rente ne peut pas etre garantie non plus."

La rente ne peut pas être garantie, je suis d'accord.
La valeur du point pareil.

Mais j'aimerai quand même qu'on m'explique comment on peut dire à quelqu'un :
- tu achètes 228.75 points aujourd'hui
- tu obtiendras l'an prochain 5.7% de rendement.

Comment se calcule le rendement ?

Dans un perp classique, on remplit un compte épargne, ce compte fructifie. Ensuite, la rente est dépendante du résultat de cette capitalisatio et de l'âge de sortie (via les tables de vie).

Le rendement dépend de la "cotisation", de l'économie d'impots et de la performance brute du capital accumulé. Point !



Ici, il me semble que la rente dépend de l'âge d'entrée, de l'évolution du capital placé par tous les épargnants, et non uniquement soit même, de l'âge de sortie de tous les sortants.

Ce qui fait un paquet de paramètes non maitrisables en plus par rapport à un perp classique.

Donc expliquez moi le rendement de Corem, comme si j'étais au collège.

Si Pierre dépense 2000 euros en 2010, comment calcule-t-on, en 2012, le rendement obtenu en 2011 sur ces 2000 euros ?
Si Paul, qui a 10 ans de plus, dépense autant, et place de la même manière, quel est son rendement ?

Tel que je le vois, Pierre dispose de 228 points, et c'est tout. L'année suivante, il a toujours 228 points s'il n'est pas passé à la caisse.

On va dire que la valeur du point a évolué, sauf que c'est faux. Pour Pierre, son point ne vaut rien TANT qu'il ne peut pas sortir en rente. Et là, la valeur de son point dépendra de la part distribuable du capital accumulé par Corem (capital dépendant des nouveaux entrants, des sortants existant, de l'âge de chacun, qui définissent le nombre de points qu'ils accumulent, etc ...)

En fait, Corem, c'est la retraite danoise ... sans la garantie de l'Etat pour compenser une enveloppe distribuable en diminution.
 

xa

Membre Expert
#24
Je viens de lui envoyer un mail mais si tu veux, quand enfin je pourrai boire un verre avec toi, je te le prêterai.

C'est pas mal aussi de fantasmer sur cet inconnu que tu es, juste un contributeur agréable, logique, précis....
Finalement tu veux que je te l'envoie ?
Euh .... je suis flatté, mais si ma moitié tombe sur ce poste ..... :)
 

dalli

Membre Expert
#25
Xa pas de pb ta moitié peut venir boire un verre avec nous, je suis sure de l'apprécier, tu ne peux choisir un conjoint insupportable !!!

C'est fantasmer que tu trouves trop fort ?
Trouve en un avec moins de connotation.
 
#26
Bonjour,

merci pour votre aide, car je viens de comprendre que je ne pourrais point récuperer mon capital entier, mais seulement 20% puis le reste en rente. J'ai aussi compris en vous lisant que rien n'est arrêté définitivement avec l'état et que je suis simplement fait pour faire des achats de terrains ou de maison mais surement pas pour comprendre les placements à long terme.
De plus, je constate que mon nouveau conseiller n'a pas jugé bon de me prévenir des changements. je suis aussi responsable par mon comportement.
Toutefois, j'affirme que le terrain rapporte plus les placements.

Merci dalli, le message est bien passé !

Cependant, je demeure sceptique sur le fonctionnement de UFF, car je lis du"mauvais" sur la toile.

En ce qui concerne le Perp, il me semble préférable de finir l'année. Je vais étudier la possibilité de le transférer dans une mutuelle,je sais que je vais payer 5% pour partir, mais je n'ai plus confiance en mon courtier et en ce placement.

L' ancien responsable de secteur que j'ai contacté ce matin et qui supervisait mon contrat, m'a conseillé de transférer mon Perp, Bizarre !!!!!

Plus je gratte, moins je suis heureux de ce placement !!!

Moi, l'ex.................., je me dis que que certains font mal le job et le client n'est plus un rouage essentiel au bon fonctionnement la profession de conseiller !!!
 

dalli

Membre Expert
#27
Il vous conseille le transfert ??

Ben dites donc vous devez-être sacrément embétant comme client !!!!
Transférer vers une mutuelle ?
Mais pourquoi donc ?

Elles ont quoi de mieux les mutuelles ?


Vous ne pouvez comparer un terrain avec un PERP, la destination n'est pas la même sauf si vous avez l'intention de manger de la terre à votre retraite !
Pour moi il faut des 2 dans un patrimoine pour la diversification, un pour générer un revenu régulier, certain et indexé tous les ans même quand vous serez grabataire (désolée) et l'autre pour devenir un capital qui servira au moment de la retraite à changer de voiture, faire un voyage, aider vos enfants, faire des travaux....


A votre place j'exigerai un RV avec le nouveau conseiller pour repartir sur une bonne base et si pas bon feeling, je demande un autre cgp (c'est l'avantage du réseau), c'est moins cher que de transférer pour finalement quoi en plus ? Peut être que du moins.
Là vous n'êtes pas content car vous venez de comprendre que ce n'est pas ce que vous pensiez, mais prenez le temps de repartir avec un meilleur état d'esprit avec votre partenaire.



Votre remarque sur l'état me fait sourire car à votre âge, vous devez le savoir depuis un moment que les règles changent tout le temps.
Si vous vendez un terrain détenu depuis 15 ans, il y a 3 mois = 0 impôt et maintenant il faut attendre encore 15 ans pour le même résultat.

Certains pensent du reste que les prix de l'immo vont baisser à cause de cette loi (je ne sais pas si c'est vrai mais à part à Paris, les prix baissent depuis quelques mois).
 

bennou

Membre Expert
#28
Dalli quand tu interviens dans une file de ce type il serait sans doute plus "transparent" de rappeler que tu bosses pour l'UFF.

La plupart du temps ça n'a aucune importance, mais quand on parle justement d'un conseiller et d'un produit UFF, que tu défends, je pense que les membres ont le droit de savoir que ta réponse n'est pas forcément à 100 % objective (même si je ne doute pas du tu fais de ton mieux pour le rester)
 

dalli

Membre Expert
#29
Bennou, j'en ai informé roccafortis en MP ainsi que du fait que je suis membre du CA et CS de l'association de ce perp.
Egalement du fait que j'ai demandé des améliorations de ce produit et que dans les mois/semaines à venir il va y avoir des évolutions (mes collègues ne le savent même pas).

Merci dalli, le message est bien passé !
Signifie pour moi qu'il a lu mon message. Il ajoute même qu'il attend la fin de l'année.

Je l'ai même informé que pour mes clients et moi même, j'aime bien utiliser ce fonds dynamique (+20% depuis janvier et +82% depuis 3 ans) :

boursorama.com/bourse/opcvm/opcvm.phtml?symbole=MP-801280



Je tiens à mon anonymat sur les forums car je ne veux ni avoir à défendre ma boite ni à la promouvoir, j'essaye juste de montrer ce qu'est un CGP et comment il travaille pour ne pas être confondu avec un défiscalisàtord.

Si tu observes bien, je tente de défendre tout cgp dont on a ici un retour négatif ou de proposer une mise en concurrence pour peut-être mieux mettre ses compétences (ou lacunes ?) en avant.

Puisque tu m'en donnes l'occasion quand en MP on me demande si je connais un CGP proche du domicile du demandeur, je cherche un collègue et si j'en connais, je propose un CGPI.
J'ai au moins une fois donné ton nom sur Grenoble.


Il t'es sûrement arrivé ici de défendre un produit que tu as choisi de proposer à tes clients voire que tu as souscrit sans pour autant le dire précisément.
Il m'a paru cependant important d'être claire avec roccafortis.
 
Dernière édition:

bennou

Membre Expert
#30
En informer la personne qui pose la question par MP est une chose, mais il y a beaucoup d'autres personnes qui lisent cette file, et pour eux aussi la transparence est importante je pense.

Je ne critique pas ta façon de défendre le CGP en question ou le PERP UFF, je dis seulement qu'il est plus "juste" d'informer les membres de ton appartenance à l'entreprise incriminée dans cette file. Si tu préfères conserver ton anonymat, ce que je comprends tout à fait, alors il vaudrait peut être mieux t'abstenir de répondre à une file comme celle là. C'est finalement le seul type de file (quand on parle de ta société) dans lequel ton anonymat pose problème je trouve.

Comme tu le dis, il m'arrive fréquemment de défendre un produit que je commercialise, mais mon statut de CGPI est clairement précisé.

Bref c'est du pinaillage, mais je persiste à penser qu'un peu de transparence ne fait de mal à personne.
 

dalli

Membre Expert
#31
T'as dû mal comprendre ou moi mal m'exprimer, je ne défends pas quelqu'un qui vend mal un produit !!!
Donc j'aimerai bien connaître le nom de la personne pour lui proposer peut être une aide sur ce produit.

En fait je pense que je n'aurai pas changé grand chose à mes posts si le contrat était celui d'AXA ou d'ailleurs sauf corem ou prefon ou certains perp que je qualiferai d'arnaque.

Ma boite en fait n'a pas créé de perp, elle commercialise celui d'AVIVA (première fois en 44 ans que ce n'est pas un produit dont elle est le promoteur), il a juste moins de frais que celui commercialisé par AVIVA.


Je défends assez souvent des produits que je ne vends pas (pas cgpi !) pour penser que mon appartenance à un réseau plutôt que CGPI n'apporte rien à cete file.
 
#32
Bonjour Dalli et Bennou,

j'interviens juste pour confirmer que Dalli m'a contacté personnellement et m'a bien précisé qu'elle siégeait au C.A de "UFF";

En effet, elle m'a informé de son statue et de son intervention au C.A.

dalli, je vous comprends plus, " sacrément embêtant comme client" ?

1) j'ai appelé l'ancien responsable pour savoir ce qu'il pensait de UFF et de son devenir.
Sa réponse , vous déplait, je peux le comprendre, mais il se justifie par les frais excessifs et un rendement aléatoire !!!

2) La mutuelle c'est moi qui l'ai contactée pour savoir si elle pouvait ou voulait reprendre ce perp. elle a joué" franc jeu" me parlant des frais de transfert etc...

3) Un terrain vous permet de faire la "culbute" surtout lorsqu'il devient constructible

ex : Achat 5000 M/2 au prix d'une friche soit 20000 euros et revente après classification "constructible" 150000 euros les 1000M/2(prix minima actuel). Même en attendant et en payant l'état on est gagnant.
Il suffit seulement d'être patient. Je vous en parle parce que dans mon entourage proche cela vient de se passer.

Donc, un terrain pourra me servir pour financer ma retraite et j'aurais la maitrise de mon bien.

L'immobilier peut et va certainement baisser, mais le prix des maisons augmentent régulièrement dans le midi. Il suffit de constater le prix de ma maison à l'achat et le prix actuel ( il a doublé en 10 ans).

Par contre, oui je suis d'accord avec vous lorsque vous m'expliquez que je découvre que l'état change les lois !!
Donc, si je comprends bien, je place des fonds dont le devenir dépend de la dette de mon pays et du bon vouloir de ses dirigeants.
je ne suis même pas sur que dans 15 ans , je profiterai de la totalité de mon placement.
Je veux bien servir et aider l'économie de mon pays, mais je ne veux pas recevoir seulement 50 % des fonds que j'aurais investi.

Donc, je cherche un moyen qui me permettra de m'assurer mes 150 euros supplémentaires par mois.
Actuellement, je constate que la somme investie (22000) ne vaut( selon les doc de UFF) plus que seulement 17000 euros. Vous allez m'expliquer qu'il faut arriver à terme pour analyser et comptabilser ce placement !!

Donc, je renouvelle ma demande que faire de ce placement ? le stopper, le continuer, changer d'opérateur ?

Pardonnez moi si je vous semble pénible, mais lorsque je vais au restaurant et que je paie l'addition , le prix correspont aux produits et aux services que j'ai commandé.

Merci à tous de votre patience

Salutations
 

bennou

Membre Expert
#33
oulalala si vous vous lancez dans l'immobilier avec ces idées préconçues, vous risquez de tomber de haut !!!

Un terrain permet de faire la culbute s'il devient constructible ? Ca n'est pas de l'investissement, mais de la spéculation. Vous prenez un pari hasardeux qui peut s'avérer gagnant, ou pas... S'il ne devient jamais constructible vous faites quoi ?

Pour ce qui est de la prétendu "augmentation régulière des prix", là aussi il faut se méfier, et garder en tête que "les performances passées ne préjugent pas des performances futures". Pour moi les arbres ne montant pas jusqu'au ciel, et si l'immo a plus que doublé en 10 ans, alors le risque me semble justement grand qu'une baisse intervienne (à ce que je sais les salaires n'ont pas doublés en 10 ans, alors qui va acheter ces biens surcotés qui n'ont aucune rentabilité locative ???).

Bref attention aux idées préconçues sur l'immobilier.



Quoi qu'il en soit pour revenir à votre question, vous ne pouvez pas récupérer le capital du PERP. Donc soit vous trouvez un conseiller compétent à l'UFF pour vous aider à gérer le capital accumulé, soit vous basculez chez un autre opération (mais pas la COREM !!!).
 

xa

Membre Expert
#34
"Un terrain vous permet de faire la "culbute" surtout lorsqu'il devient constructible"

Tout à fait. On fait la culbute SI le terrain devient constructible.

A noter que l'inverse est vrai aussi. On achète un terrain, on laisse trainer, par exemple parce qu'on pense qu'il se vendra plus cher dans 3 ou 4 ans. Un nouveau PLU, et patatra : un terrain à 2000 euros du mètre devient un terrain à 1.5 euros du metre. Ou encore moins drôle, on découvre a posteriori que le terrain est en zone constructible, mais lui même non constructible (souci dans le sous sol, dépollution à prévoir, ...). Résultat identique : le terrain vaut plus rien. Pire, ca peut devenir une vraie galère.


Et puis il y a le "risque" que le terrain ne devienne jamais constructible (ou pas de votre vivant). Et là, vous avez un beau capital qui ne prend pas de valeur, qui ne rapporte rien ou pas grand chose. Il y a des terrains dans ma famille qui passent comme ca depuis longtemps. Certes, vu le secteur, ils deviendront constructibles un jour. Mais pour mon grand-père qui les a acheté dans le même esprit que vous, ca lui fera une belle jambe ..... vu qu'il est décédé.


Il faut être réaliste sur ces sujets : aucun investissement n'est 100% fiable.

Notez que je ne me prononce pas sur votre Perp. Mais votre remarque laisse entende "la terre c'est sûr ca rapporte".

Et bien non. Pas toujours. Pas systématiquement.
 

dalli

Membre Expert
#35
Ah non je suis membre seulement de l'association du PERP Aviva !!!!
Sinon je suis CGP de base !


Vous voulez dire que le collègue est question a quitté la société ?
Si oui je comprends mieux sa remarque.
Là je vais être un peu méchante avec lui : s'il explique mal le produit (c'est à lui de se mettre à votre niveau, pas le contraire) je comprends qu'il ne peut réussir et rester longtemps dans ce métier (dans n'importe quel statut).

Je disais "embêtant" si en tant que client et lui dans la société, il préfère vous conseiller de tranférer plutôt que de venir vous expliquer.



Pour l'immo, je peux vous citer des tas d'exemples catastrophiques, le sujet n'est pas là puisque je vous parle de diversification.
Si vous avez l'opportunité d'acheter un terrain, la possibilité d'un crédit (moins souple qu'une épargne mensuelle) et surtout d'attendre en espérant que la vente tombe avec votre besoin de liquidité, vous auriez tord de ne pas saisir l'occasion.


Le fonds dont je vous parle est à + 82% sur 3 ans, ce n'est pas la culbute mais je vais quand même faire vendre à certains clients pour être sûr de gagner.
Il conviendrait peut êtr d'arbitrer vote contrat et je ne peux ni vous dire d'arrêter ni de continuer (je ne vous connais pas assez), juste qu'un transfert vers un autre perp ne semble pas judicieux.
Si vous demandez à la mutuelle si elle peut reprendre le perp, c'est comme si vous demandiez au boulanger s'il veut vous vendre du pain.

La bonne question serait : si la bourse baisse quelle stratégie vous allez me proposer ? Si elle monte, vous conseillez quoi ?

Vous êtes à 15 ans de l'échéance, s'il vous dit : on va sur le fonds en €, c'est à mes yeux de l'incompétence pour ne pas évoquer pire vocabulaire.



J'ose une image : divorcez-vous à chaque dispute avec votre conjoint ?


Pour l'état, je ne parlais pas du perp mais en général (lui au contraire je prendrai bien le pari que les règles vont continuer à avoir des amélioration car c'est une bonne solution au milieu d'une stratégie globale de retraite).
En 2012 seulement 4 mois, la fiscalité la plus allourdie est celle de l'immo !
 

dalli

Membre Expert
#36
Petite remarque pour aller dans le sens de bennou.


De combien Paris a baissé entre 1990 et 1997 ?








- 45% !!

Il a fallut attendre 2002 pour avoir la valeur de 1990.
 

xa

Membre Expert
#37
"De combien Paris a baissé entre 1990 et 1997 ?
- 45% !!"

Il me semble que la baisse que tu annonces est, de plus, en euros constants, et non en euros courants.
 
Haut