Future ou Forward ?

JeremyTr

Membre Junior
#1
Bonjour,

Je m'interrogeais sur le problème suivant :

Qu'est ce qui est le plus efficace en stratégie de couverture de risque monétaire, les futures ou les forward ? Quelles sont véritablement les différences dans la mise en place et l'utilisation de l'un ou de l'autre comme méthode de couverture ?

Merci
 

stallain

Membre Junior
#2
Mieux vaut un forward négocié de gré à gré, qui corresponde pile-poil à l'actif sous-jacent : avec des futures, tu t'exposes dans la majeure partie des cas à couvrir plus (ou moins) que ton actif, sur une échéance qui sera rarement rigoureusement la même. Et je ne parle pas des contraintes de trésorerie inhérentes à l'utilisation des futures (appels de marge, etc.).
 

melchior

Membre Expert
#3
Mieux vaut un forward négocié de gré à gré, qui corresponde pile-poil à l'actif sous-jacent : avec des futures, tu t'exposes dans la majeure partie des cas à couvrir plus (ou moins) que ton actif, sur une échéance qui sera rarement rigoureusement la même. Et je ne parle pas des contraintes de trésorerie inhérentes à l'utilisation des futures (appels de marge, etc.).
Bonjour,
pour la première partie de votre réponse celà reste tout à fait exact. Pour la seconde partie concernant les contraintes de trésorerie, il faut être désormais plus nuancé. La prise en compte (davantage exacerbée, on comprend pourquoi) des risques fait que désormais, les appels de marge sont fréquents, également sur les futures de gré à gré (à l'exemple du Swap). Les appels de marge ou les collatéraux sont de plus en plus régulièrement demandés (certes ce n'est néanmoins pas systèmatique) et une chambre de compensation internationale comme Clearnet voit ainsi son rôle renforcé.

Cordialement

Melchior

PS : http://www.lchclearnet.com/
 
Dernière édition:
Haut