madelin, bon placement?

bourvil

Membre Junior
#1
mon conseiller me propose de souscrire au contrat d'epargne evolution 8 d'axa, pour 100 euros versés pendant 33 ans mon capital sera de 82000 euros, à mes 65 ans on me versera 300 euros par mois .
combien de temps fait il que je vive pour recuperer mon capital
82000/ (12*300)=22 ans sans calculer les interets de ces 22 ans
et 65+22=87 ans si bien sur la retraite reste à 65 ans
avec les interets il faut que je vive jusqu'à plus de 100 ans!!! (esperance de vie d'un homme 77 ans)
bon faire un bon calcul il faut calculer le credit d'impot, si j'ai une tranche à 20
80 euros de versement
pouvez vous m'expliquer ou est mon erreur???
 

bennou

Membre Expert
#2
Bonjour,

tout d'abord votre tranche marginale d'imposition ne peut pas être de 20%. Les tranches sont à 5.5, 14, 30 ou 40 %.

Il convient donc d'analyser votre effort d'épargne en tenant compte de l'avantage fiscal.

Par ailleurs, effectivement si le taux de rente de votre contrat est faible, ou si la rentabilité du placement est insuffisante, ou encore si les frais sur versement sont élevés, la rentabilité n'est pas forcément assurée.
Il convient donc d'analyser tous ces éléments avant de choisir si le Madelin est adapté à votre situation, et quel contrat vous devez choisir.
.
 

F LEPINAY

Membre Junior
#3
Bonjour,

Le Madelin constitue l'un des supports de constitution du patrimoine. Il est souvent utilisé par les commerciaux pour vendre des placements "retraite" incluant parallèlement une défiscalisation à l'entrée (plus ou moins intéressante d'ailleurs selon votre taux d'imposition) parce qu'ils n'ont guerre d'autres choix à vous proposer. L'intérêt est d'autant plus relatif selon vos investissements déjà réalisés, selon le contexte civil et fiscal dans lequel vous évoluez...etc.
C'est pourquoi, en premier lieu, il convient de savoir si cette préconisation émane d'un bilan patrimonial complet prenant en compte l'ensemble de votre situation, objectifs...

Sur l'investissement lui même, il faut être vigilant sur le point essentiel et qui fait défaut dans la majorité des contrats existants : que le contrat auquel vous souscrivez garantisse la table de mortalité de façon ferme et irrévocable dès l'adhésion (cela est précisé dans les conditions générales du contrat à vous procurer avant de souscrire).

Ensuite, certains contrats prennent des frais sur les rentes servies. Concernant ces rentes, sachez qu'elles seront imposées selon votre taux d'imposition du moment ou elles seront servies.
 
#4
Ce type de contrat n'a pas de réelle plus value.
Je suis même surpris qu'il existe encore.
Le problème, c'est que ces contrats sont bourrés de pièges avec des frais à toutes les sauces ... frais de versement, frais de gestion, frais de réversion, et je ne sais quoi encore. Du coup, il reste pas grand chose pour vous.
Je ne suis même pas certain que les CGPI le proposent encore ... De temps en temps, les banques essaient de le fourguer à des clients pour atteindre des objectifs commerciaux.

Mon épouse s'est vue proposer (et refourguer d'ailleurs) un contrat de ce type alors qu'elle était encore étudiante et sans revenus fixes ...
 
#6
Oula oula oula.

La Madelin est un produit proposé pour les Travailleurs Non Salarié (tu dois confondre avec le PERP).
Ce produit rentre directement dans les charges de l'entreprise et est vu comme un salaire reporté.
Pour une personne en dernière tranche d'imposition, ca vaut carrément les coups.

Plus que de déclarer par ex 10 000 de résultat en plus et payer 4000€ d'impôt, vous les passer en charge et en salaire différé.

C'est un très bon placement, d'autant que les efforts de retraire à titre privé sont à conseillé fortement au vu de la situation actuelle.
 

sophienette

Membre Junior
#7
Bonjour,

le contrat Madelin est plus qu'avantageux d'abord par sa fiscalité pendant la durée des cotisations, mais aussi par les abbattements quand vous touchez la rente de retraite complémentaire (seulement 40% à déclarer sur l'avis d'imposition).

Les frais sur un contrat ne sont pas significatifs, ce que vous devez regarder, ce sont les revalorisations (en tant que cotisant puis à la retraite), si la rente est garnatie, les frais quand la rente est perçue ainsi que la périodicité des versements (une maison de retraite demande un paiement mensuel...) et également si la table de mortalité est garantie sur toute la durée du contrat et reste la même.

Après, il s'agit d'un pari sur l'avenir: quelle espérance de vie escomptez-vous?...

Peut-être, sinon à titre particulier, vous pouvez choisir en fiscalité assurance vie un contrat de type capital retraite (contrat servi généralement avec une garantie prévoyance) si vous êtes pessimiste quand à votre espérance de vie.

Sophie
 
Haut