Mode de rémunération des CPGI

SandrineM

Membre Junior
#1
Bonjour

j'ai fait un post dans le forum immobilier suite à un investissement qui se passe mal faute (notamment de structure juridique adaptée), je ne rentre pas dans les détails ici, ce n'est pas l'objet.
Néanmoins, dans ce post, j'indique être à la recherche d'un CPGI qui pourrait nous accompagner dans la résolution de ce problème.

Je m'interroge néanmoins sur le mode de rémunération du CPGI dans un cas de ce type. En effet, il ne s'agit pas de réaliser un nouvel investissement sur lequel il pourrait être payé via une commission, mais plutôt d'honoraires d'expertise.
Ce mode de rémunération est-il envisageable? La raison pour laquelle je pose cette question est afin de savoir si il est raisonnable de penser que je peux trouver un professionnel pour nous accompagner dans ces démarches de régularisation...

Salutations,
 

bennou

Membre Expert
#2
Oui la plupart des CGPI proposent une rémunération de leurs conseils sous forme d'honoraire (montant à déterminer via une lettre de mission).
 

dalli

Membre Expert
#3
Sandrine, votre pb est plus du ressort d'un expert comptable doublé d'un avocat fiscaliste que d'un CGPI.

Bennou, tu confirmes ?
 

dalli

Membre Expert
#5
Tu n'as pas vu son autre post ?

Accepterais-tu de régler son pb ?
Perso je ne suis pas compétente.
 

bennou

Membre Expert
#6
Non je ne l'avais pas vu (Sandrine il aurait été plus simple de mettre un lien vers votre autre message >>> plus vous donnez d'infos, plus vous avez de réponses).

Et pour ma part c'est clair que je ne me lancerai pas dans une telle étude ;-)
 

SandrineM

Membre Junior
#7
Je n'avais pas mis le lien pour ne pas faire doublon et risquer de relancer la discussion sur ce post plutôt que sur l'autre. En fait j'essayais de comprendre pourquoi aucun professionnel ne réagissait pour me proposer une prestation d'accompagnement. Je me disais que c'était peut être parce que la rémunération se fait sur une commission sur investissement.
J'ai pris contact proactivement avec différents membres du forum, et via les pages jaunes, mais sans succès.
Pour le moment, j'ai un expert comptable à proximité de chez moi que je revois ce soir, mais je ne connais pas ses compétences en terme de structure juridique de société, et lors de notre premier entretien, il ne m'a pas immédiatement dit que SCI + BIC c'était impossible, donc il est sans doute un expert comptable très compétent, mais ce n'était pas son domaine d'expertise, ce qui ne veut pas dire qu'il n'est pas le bon contact, il peut aussi s'appuyer sur d'autres profesionnels pour compléter ses connaissances, réseau professionnel auquel je n'ai pas accès.

Quel serait le rôle d'un avocat fiscalite? M'accompagner dans un contentieux? ou rôle de conseil pour créer la structure juridique adaptée?
L'expert comptable va m'aider à établir un bilan, mais pour être honnête ce n'est pas la partie la plus compliquée. Comme c'est la première fois je préfère être accompagnée pour prendre les bonnes hypothèses (sur certains postes comme la décomposition des frais de notaire et de mutation, je ne suis pas sûre que l'on peut les passer en déficits, et sur d'autres je voudrais une confirmation sur la durée d'amortissement)
 

Papamike

Membre Junior
#8
Oui les organisations professionnelles et le projet de réforme Giscard convergent vers ce mode de rémunération par honoraires. Je suis d'ailleurs d'avis que c'est la seule contrepartie d'une véritable plus-value du conseil pour les clients.
Selon la complexité de votre problème (contenu, implications de toute nature, risques implicites et explicites, ...), je vous recommande de bien choisir votre interlocuteur CGPI en fonction de ses compétences réelles, de son expérience professionnelle passée et de sa capacité pluri-disciplinaire nécessaire pour réussir votre expertise...
Avec mes meilleures salutations,
 
Dernière édition par un modérateur:
#9
Il y'a plusieurs méthodes de rémunérations.

Rémunérations exclusivement avec les commissions (placements, ventes de biens...)
Rémunérations mixte (honoraires et commissions).
Rémunérations honoraires pures.

Dans tout les cas, lorsque votre conseil est tenu de vous dire comment il est rémunéré et de vous dire combien cela vous coûtera.

En espérant que, si ce n'est déjà fait, trouverez une solution à votre problématique.

Cordialement.
 

SanGerard

Membre Junior
#10
Quel serait le rôle d'un avocat fiscalite? M'accompagner dans un contentieux? ou rôle de conseil pour créer la structure juridique adaptée?
L'expert comptable va m'aider à établir un bilan, mais pour être honnête ce n'est pas la partie la plus compliquée.
 
Haut