Des nouvelles d'Aristophil

Xa, votre approche qui consiste à comparer le marché des actions et l'escroquerie d'Aristophil, est tout simplement irresponsable et montre les limites de votre compétence.
De plus, le fait que Karl considère que vos conseils sont précieux, est particulièrement inquiétant pour la crédibilité de ce forum.
 

bennou

Membre Expert
Atacama avez-vous bien lu le message de Xa ???

Parce que votre message montre clairement que vous n'avez rien compris a ce qu'il a expliqué...
 

xa

Membre Expert
@Atacama

Il serait peut être utile de relire deux fois avant de répondre.

"De plus , vous pouvez négocier un prix de réserve qui permet de ne pas vendre à un prix inférieur que vous aurez déterminer."

Quitte à être complet, merci de rappeler que lorsque le prix de réserve n'est pas atteint, le vendeur est redevable des frais à la charge de l'acquéreur calculés sur ce prix de réserve, et que donc, ca n'est pas une option "gratuite".

Par ailleurs, pour la culture personnelle de Karl, il est parfaitement possible, sur le marché action, de définir un prix de transaction minimal ... L'action n'est alors vendue qu'à 2 conditions :
1) que le prix de transaction soit atteint
2) que le volume à l'achat couvre non seulement les ordres "Tous prix" classiques mais aussi les ordes à cours limités ou définis (le prix de l'action à un instant T étant le prix permettant le maximum d'échange en nombre de titres à cet instant T)

Ce prix de transaction peut être soit fixe, mais dans ce cas la transaction ne peut avoir lieu que si l'échange maximal se fait à ce cours précis, soit limite, c'est à dire que dès que ce niveau de prix est atteint, la transaction devient "à tout prix".
 
Mea culpa- la précipitation m'a fait défaut. Je retire ma réponse inappropriée et vous présente mes excuses.
C'est le message de Karl qui écrit "Merci pour vos conseils précieux" qui m'a fait réagir bêtement.
Il est évident que si, j'avais relu attentivement, j'aurais simplement écrit à Karl : "vos interventions sur le forum me font perdre toute objectivité. De grâce, épargnez-moi et "attendez le résultat des premières ventes" comme vous ne cessez de le proclamer, avant de vous manifester sur ce forum.
 
Reçu ce jour.


COMMUNIQUE DU 13 SEPTEMBRE 2017


Chers Adhérentes, Chers Adhérents


Après une courte pause estivale, CPARTI revient vers vous pour vous informer des dernières avancées du dossier.

Une réunion avec l'administrateur judiciaire des indivisions s'est tenue à PARIS vendredi 8 septembre.

I – Concernant les indivisions (contrats CORPUS ,CORALYS)

Un contrat de prestation de services entre l'administrateur des indivisions HOTTE et la société AGUTTES va être présentée au tribunal.
L'objet de ce contrat est principalement de déterminer le rôle d'AGUTTES, sa rémunération (pour la garde et conservation des œuvres) et les conditions d'intervention d'autres maisons de ventes.

De fait, l'administrateur va contacter 6 à 8 maisons de ventes (faisant partie des plus grandes maisons françaises) pour leur proposer de participer à la vente de vos œuvres.

CPARTI sera particulièrement vigilante sur le respect de cette convention.

CPARTI a imposé et obtenu comme condition la nécessité d'une véritable concurrence au sein des maisons de ventes, contrairement aux propositions présentées par AGUTTES.

Nous ne souhaitons pas retrouver une situation de monopole.

CPARTI a obtenu l'accord de principe de l'administrateur d'empêcher cette situation.


Un collège d'experts indépendants de trois personnes est en cours de constitution pour assister l'administrateur judiciaire Me HOTTE dans l'organisation des ventes de vos œuvres (publicités catalogues calendrier des ventes choix de la maison de vente, expertise, valorisation…).

Une première vente comportant des biens de la liquidation et certaines pièces majeures issues de quelques indivisions est en préparation.

CPARTI restera vigilante pour que cette vente ne se réalise pas sans contrôle et qu'elle ne porte pas préjudices aux indivisaires.

En tout état de cause,

CPARTI est directement intervenu auprès de l'administrateur et a obtenu que les frais d'expertises des indivisions soient à la charge des maisons de vente et non des investisseurs.

II – Concernant les AMADEUS

Dans notre précédent communiqué,CPARTI vous avait alerté sur les pratiques commerciales agressives pratiquées par AGUTTES.

Ces pratiques se sont généralisées et d'autres associations ont alerté l'administrateur.

En effet, CPARTI a été informé que cette société avance qu'il n'est pas possible de mandater un tiers comme OSENAT pour récupérer vos œuvres !
Bien entendu et en aucun cas il n'est possible d'interdire un tel procédé et CPARTI vous confirme ce jour qu'OSENAT peut récupérer vos œuvres.

Nous rappelons encore une fois qu'en aucun cas AGUTTES n'a été désigné par le tribunal pour vendre vos œuvres.

S'agissant des d'expertises CPARTI vous rappelle qu'elles sont prises en charge intégralement par la maison de vente OSENAT (contrairement à certaines maisons qui demanderaient 3% aux investisseurs).

Enfin, nous vous informons que les AMADEUS ne pourront être restitués avant que l'Etat n'ait purgé ses droits sur les œuvres.

Les frais de garde et conservation ayant un coût à compter du 31 décembre 2017, CPARTI va demander à l'Etat d'exercer ses droits avant cette date sans quoi il lui incomberait, selon nous, de prendre en charge ces coûts.

CPARTI veillera aux respects de ce délai, sans quoi, CPARTI interviendra auprès de la liquidation et de l'Etat.

Bien que CPARTI ait demandé, en début d'année la procédure pour récupérer vos œuvres de façon groupée auprès d'Aguttes, nous n'avons à ce jour obtenu aucune réponse.
CPARTI a alors contacté la liquidation par écrit afin d'obtenir une solution.
La Liquidation ne nous a toujours pas informés de la procédure à suivre.

CPARTI vous remercie de votre soutien qui demeure indispensable afin d'exiger de la Liquidation et d' Aguttes que vos œuvres vous soient restituées dans de brefs délais .

La Liquidation nous a indiqué « que les restitutions physiques d'œuvre devraient pouvoir s'effectuer à partir de septembre /octobre. ».

Comme vous pouvez le remarquer, ce dossier requiert une vigilance de chaque instant.

Cependant, CPARTI constate que cette rentrée 2017 est synonyme d'une réelle avancée dans le dossier : la vente de vos œuvres s'organise et se concrétise.

L'année 2018 devra aboutir aux premières ventes.

CPARTI reviendra vers vous concernant l'aspect pénal du dossier sous huitaine.


Enfin, CPARTI tient à renouveleer tous ses remerciments à tous ses membres sans qui tout ce travail n'aurait pu aboutir et nous espérons que notre élan et notre représentation ne feront que de se renforcer en cette rentrée 2017.

Tres cordialement.


CPARTI
BP 90 002
54 601 VILLERS LES NANCY
 
Bonjour KARL...
Lisez le lien de bethoune...vous allez commencer par comprendre......c'est une toute petite vérité. ...si valeur des manuscrits existe ! !!!
Bonne méditation
 
Mis à part votre cynisme, essayer de nous apporter de vrais infos comme je le fais et vous gagnerez en crédibilité.
Vous vous ridiculisez avec vos messages à 2 €.
 
Pour l estimation des oeuvres, Aguttes est en retard sur le planning...Maitre "X" doit me contacter par mail ou tph dans les prochains jours pour me les communiquer. Est ce que quelqu un ici est dans la même situation ou a dejà eu une estimation ?!
 
Pour l estimation des oeuvres, Aguttes est en retard sur le planning...Maitre "X" doit me contacter par mail ou tph dans les prochains jours pour me les communiquer. Est ce que quelqu un ici est dans la même situation ou a dejà eu une estimation ?!
pareil pour moi j'attends l'estimation et très difficile de joindre Aguttes au téléphone ils m'avaient dit qu'ils me contacteraient début septembre mais pas de news....
 
Bonjour karl
Vous ne m'apprenez rien du tout. ..votre article a été communiqué par tous les conseillers qui ont vendu ce produit TOXIQUE...vous allez être déçu de L'INDEMNITÉ que vous allez recevoir...si INDEMNITÉS il y a...bon courage KARL
 
Haut