Des nouvelles d'Aristophil

toma64

Membre Junior
CONSTITUTION PARTIE CIVILE


Action pénale ARISTOPHIL

Chères adhérentes, chers adhérents,

L'heure est venue pour CPARTI de vous enjoindre d'agir en justice pour défendre vos intérêts contre la société ARISTOPHIL.

En effet, vous nous n'êtes pas sans savoir qu'une instruction pénale est en cours devant le juge d'instruction à PARIS.



1 ) Présentation du procès pénal


Le dossier est actuellement en cours d'instruction à PARIS.

Sur dénonciation de TRACFIN à l'encontre des pratiques de la société ARISTOPHIL, une enquête préliminaire a été diligentée par le parquet de Paris.

Cette instruction fait apparaître des indices graves et concordants contre les acteurs ayant participé au montage financier de la société ARISTOPHIL.

Aussi plusieurs personnes dont Monsieur Gérard LHERITIER ont notamment été mises en examen.

Actuellement, l'enquête suit son cours et de nombreux éléments viennent alimenter le dossier.


2 ) L'intérêt de se joindre à l'action en cours


Il est important, en tant qu'investisseur, de vous constituer partie civile afin de bénéficier et de pouvoir demander des dommages et intérêts en réparation des préjudices matériels et moraux que vous avez subis.

L'importance de se constituer partie civile nous a encore été rappelé par l'administrateur provisoire des indivisions.


Il résulte que de nombreux investisseurs n'ont pas encore procédé à cette démarche, alors même que cette constitution ne peut qu'être bénéfique pour leurs intérêts.


En effet une fois l'instruction du dossier achevée, un procès pénal devrait être tenu devant le Tribunal Correctionnel de PARIS contre ARISTOPHIL.

Seules les personnes constituées partie civile peuvent notamment :

• être informées régulièrement du déroulement de la procédure
• demander réparation de votre préjudice devant la juridiction de jugement.


En cas de condamnation de la société ARISTOPHIL au procès pénal, celle-ci se verra également condamnée à réparer les préjudices subi par les investisseurs à savoir :

• Le préjudice matériel
• Le préjudice moral

ARISTOPHIL possède un important capital sous forme, notamment, d'œuvres uniques qui seront revendues.


Dès lors, la société sera en mesure de rembourser, en partie, vos préjudices subis.

L'association CPARTI vous propose de bénéficier d'une mutualisation pour vous constituer dans ce dossier avec son avocat conseil.

Ce dernier, est présent dans toutes les strates du dossier. Il est en conséquence parfaitement à même de défendre au mieux vos intérêts.

Si vous disposez d'une protection juridique, le coût de cette constitution sera pris en charge par cette dernière en grande partie si ce n'est en totalité.

• Pour obtenir votre lettre de mission, adressez un mail à l'adresse suivante : [email protected]

ou cliquez ICI


Informations sur les couts :

Constitution partie Civile Adhérent CPARTI : 300 € HT

Constitution partie Civile NON Adhérent : 400 € HT

Ces sommes sont à renvoyer avec la lettre de mission et les justificatifs demandés.

Rendez vous sur notre site C-PARTI.ORG , afin de retrouver toutes ces informations

Très cordialement
Le bureau


CPARTI
BP 90 002
54 601 VILLERS LES NANCY
[email protected]
 
Et LV ? Nous n'avons pas trop de ses nouvelles !!! Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ?
Bonjour iris ci-dessous le communiqué de LV du début juillet.

AFFAIRE ARISTOPHIL
NOTE DU 06.07.2017
Madame, Monsieur,
Suite à la note du 24 mai dernier et comme nous vous l’avions indiqué, les banques ont
invoqué des moyens dilatoires pour gagner du temps dans la procédure.
C’est dans ce cadre qu’elles ont soulevé un incident d’irrecevabilité de nos demandes qui a
été évoqué ce jour devant le Tribunal.
Toutefois, à la demande des banques et malgré notre opposition, l’audience de plaidoiries a
été reportée au 12 octobre prochain.
Nous devrions avoir connaissance du délibéré un mois après.
Pour ceux qui obtiennent la restitution des œuvres, il est conseillé de mettre en vente les
œuvres le plus rapidement possible.
Nicolas LECOQ-VALLON

Donc rien avant la fin de l'année !
 
Et maintenant les associations de défense qui tirent la couverture à eux , quelle bande de rapaces.

Ci-dessous l'info de ADC 54 qui dénigre CPARTI (voir post de toma64)

Nancy, le 22/09/2017

Nous venons d'apprendre que l'association CPARTI souhaite se constituer partie-civile dans la partie pénale du dossier. Il est temps. La procédure pénale a commencé en mars 2015...

L'ADC LORRAINE a été présente dans cette partie du dossier depuis le début.

La somme demandée n'est pas anodine ( 360 € ou 480 € pour les non adhérents ). Nous vous déconseillons de donner suite à cette proposition.

La procédure pénale est importante à deux titres :

* Constater les dysfonctionnements de la société et des dirigeants.

* Obtenir des informations pour agir devant les tribunaux afin d'obtenir un dédommagement des pertes subies.

Cela a toujours été l'objectif de notre association.
 
Bonjour KARL...
Lisez le lien de bethoune...vous allez commencer par comprendre......c'est une toute petite vérité. ...si valeur des manuscrits existe ! !!!
Bonne méditation
Bonjour Joyeux 56,
Parmi les liens "à lire absolument", il en est un dont le contenu devrait éclairer toutes les victimes qui croient que les ventes (des indivisions) permettront de récupérer leur mise. C'est le premier message de ce forum le 28 Novembre 2014 posté par "dalli"
 
Bonjour Midiane ! Merci pour le communiqué. Tout le monde se pose la question s'il faut faire appel à un avocat alors. J'espère que la justice va nous donner raison.
 
Extrait de 60 Millions de Consommateurs d'Octobre 2017 :
"Méfiance... La société Artecosa fait miroiter des rendements astronomiques (6.25%) pour ses placements adossés à des manuscrits anciens, des autographes de personnages célèbres ou des photos d'art. Elle édite un site de placement sous le nom de Signatures. Le concept rappelle celui d'Aristophil, la gigantesque arnaque présumée aux vieux papiers qui a touché 18 000 investisseurs, met en garde l'Association de défense des consommateurs de Lorraine."
 
Dernière édition:
COMMUNIQUE DU 26 SEPTEMBRE 2017


Chères Adhérentes, Chers Adhérents,


Action pénale


Nous vous rappelons que l'action pénale est en cours et nous souhaitons vous apporter quelques précisions.

Pour rappel, cette procédure est parfaitement indépendante et complémentaire des actions menées par CPARTI.

Afin de répondre à vos questions concernant cette action, merci de bien vouloir rendre sur le site C-PARTI.ORG, onglet action pénale.


Avancées diverses


Suite à notre dernière sollicitation, la liquidation va nous transmettre la procédure de restitution de vos AMADEUS.

Concernant les indivisions, le processus de mise en vente, mis en place notamment par CPARTI et l'administrateur Me HOTTE, a été homologué par le Tribunal.

Cette nouvelle étape va permettre de procéder de manière effective aux premières ventes.
CPARTI sera vigilante sur le respect de vos intérêts.


A bientot, cordialement,


CPARTI
BP 90 002
54 601 VILLERS LES NANCY
 
Pour l estimation des oeuvres, Aguttes est en retard sur le planning...Maitre "X" doit me contacter par mail ou tph dans les prochains jours pour me les communiquer. Est ce que quelqu un ici est dans la même situation ou a dejà eu une estimation ?!
Bonjour
L'information spéciale du 7 Octobre, communiquée par ADC54 suite à un courrier de Maître Delomel devrait répondre à vos interrogations sur la lenteur des restitutions Amadeus.
 
Pour info, je viens de tph à Aguttes.Mon interlocutrice affirme que le societe a pris beaucoup de retard dans les estimations. Pour ceux dont les rdv etaient prévus début septembre, il faut encore compter un délai de 2 à 3 semaines avant un appel/mail pour les estimations.
Toutefois elle n a pas évoqué le problème de la préemption de l Etat.
 
C est possible...
Mon message n est qu une réponse à ceux qui nous disent que nos collections ne valent rien...
Ni plus ni moins...
Entre catastrophisme et béatitude, il doit y avoir un juste milieu, si non à quoi bon attendre une estimation....
 
Aguttes pourra sans doute vous fournir une estimation mais ne pourra pas vous restituer vos collection avant que l'État n'est purger ses droits de préemption.
 
infos de ADC 54 du 14 octobre:

Nancy, le 14/10/2017 :

Le Tribunal Administratif a rendu un jugement le 12 mai 2017 concernant les deux indivisions créées avec les télégrammes secrets du Général de Gaulle. Après une analyse poussée de l'histoire de France et notamment d'une ordonnance d'aout 1944, le tribunalm a donné raison à l'état. Les télégrammes font bien partie du patrimoine national. Le régime de Vichy n'est pas considéré, selon ce texte, comme représentant la France. Nous publions ce jugement :

http://www.adc54.org/images/txt/20171014100710.pdf

Ce jugement a été communiqué à Maitre DELOMEL.
 
La question. ..alors que vont devenir les personnes qui ont investi dans ces manuscrits. ...???? Les problèmes arrivent et commencent seulement. ..
 
Haut