Des nouvelles d'Aristophil

M

Membre50403

Guest
D'ailleurs si des personnes ayant effectué des placements aristophil chez CRUSSOL COURTAGE ASSURANCE avec MR JACOTEY, en Ardèche. Et bien RÉVEILLEZ VOUS! Si vous êtes (comme je l'ai été) endormi par les belles communications de CPARTI, réagissez vite! Regroupez vous et attaquez !
Bonjour Eerodbes, il est certain que plus nous serons nombreux à soutenir notre avocat au Tribunal de notre ville et mieux nous serons entendus. Il ne faut plus avoir peur de citer les noms et les zones concernés car le temps nous est compté. Il y a sûrement des investisseurs concernés par les courtiers cités précédemment. Faites vous connaître. Nous devons nous fédérer et non plus oeuvrer dans notre coin. C'est important pour chacun de nous. C'est aussi la meilleure façon de recueillir le maximum d'informations et de monter des dossiers cohérents et complets. Merci.
 
J ai tenté de joindre Maître Hotte
... sans succès.
Plus de 42 millions d euros déjà collectés grâce aux premières ventes et toujours aucune redistribution !!!
 
Encore une fois n'hésitez pas à vous manifester sur le forum ou à reposter votre annonce régulièrement, le bouche à oreille ça peut aller très vite !
 
J ai tenté de joindre Maître Hotte
... sans succès.
Plus de 42 millions d euros déjà collectés grâce aux premières ventes et toujours aucune redistribution !!!
Bonjour KARL....
ATACAMA me sollicite pour communiquer sur le site vu qu'il est "bloqué" sur le forum.

KARL, seuls les investissements en "Amadeus" peuvent faire l'objet de redistribution consécutive aux ventes. Les premières ventes ont confirmé que les titulaires d'Amadeus auraient du mal de récupérer plus de 15% des montants investis!!
Quant aux indivisions, il est clair que la redistribution ne sera effective qu'après la vente de toutes les collections...soit après 2024 ou 2025!!!!!
Les courtiers de CPARTI (pas les clients victimes) savent parfaitement que tous ceux qui ont souscrit en indivision ne reverront pas leur investissement....
Tous les documents de souscription le prouvent et Gérard Lhéritier le fait bien ressortir sous la plume d'Isabelle Horlans dans son livre "Liquidation en bande organisée".
Une seule victime dans cette affaire....Gérard Lhéritier ( et sa famille).
Tous les autres acteurs de cette arnaque seraient des traîtres à l'origine d'un vaste complot!!!!!!!
 
Bonjour ....

Est ce que des clients sur le forum, concernés dans les secteurs 70, 52, et 25, auraient été approchés par le cabinet CHRISTOPHE LEJEUNE de BAUDONCOURT (70). Merci de vous faire connaître.
 

dalli

Membre Expert
Je ne comprends pas pourquoi il faut attendre que toute la collection soit vendue.

Quand on dissout une indivision rien n'empêche de redistribuer les premières ventes au prorata.

En attendant l'argent devient quoi ?
 
Je ne comprends pas pourquoi il faut attendre que toute la collection soit vendue.

Quand on dissout une indivision rien n'empêche de redistribuer les premières ventes au prorata.

En attendant l'argent devient quoi ?
Vous avez entièrement raison.
J ai fini par avoir maître hotte et les indivisions peuvent aussi être et commencer à être redistribués...
Le retard viendrait de la liquidation judiciaire qui tarde à répondre à hotte sur certains points.
On pense que ça devrait se débloquer incessamment. ..et la juge d instruction doit apparemment rendre aussi ses conclusions pour enfin qu on nous donne une date de procès.
 
M

Membre50403

Guest
Vous avez entièrement raison.
J ai fini par avoir maître hotte et les indivisions peuvent aussi être et commencer à être redistribués...
Le retard viendrait de la liquidation judiciaire qui tarde à répondre à hotte sur certains points.
On pense que ça devrait se débloquer incessamment. ..et la juge d instruction doit apparemment rendre aussi ses conclusions pour enfin qu on nous donne une date de procès.
Oui, même son de cloche ou presque. Il manquerait à Maître Hotte la liste et les coordonnées de TOUS les indivisaires avant de pouvoir répartir les sommes perçues ; toutes les personnes concernées ne seraient pas inscrites sur son site ...
 
M

Membre50403

Guest
Bonjour!

Ayant investi chez ARISTOPHIL au mois de septembre dernier et après avoir lu les articles de presse concernant l'enquête dont faisait l'objet cette société, j'essaie en vain d'avoir des informations avec le conseiller qui m'a fait signer un contrat de vente "Adagio" en indivision et un autre contrat "Amadeus"en propriété.

A trois reprises, j'ai obtenu un rendez-vous avec ce conseiller mais à chaque fois il l'annule au dernier moment prétextant une réunion au siège à Paris puis à Toulouse avec les responsables régionaux et mardi prochain à Dax ........
Au téléphone, il me confirme qu'il n'y a pas d'inquiétude à avoir et que pour l'instant M.L'héritier n'a rien à se reprocher, qu'il fait l'objet de jalousies de la part d'organismes ne pouvant mettre en vente ce genre de produit et il reprend les déclarations dans la presse de l'avocat de M.L'héritier, qu'il n'y a pas à ce jour de juge d'instruction désigné donc selon ce conseiller qu'il n'y a pas de mise en examen mais une simple enquête qui ne devrait déboucher sur "rien".

Mon problème est que je n'ai qu'une version de cette affaire, celle du conseiller qui me donne tout de même une désagréable impression de jouer la montre et de gagner du temps mais pourquoi ?
Sachant que les comptes ont été bloqués et les biens mis sous scellés, ce conseiller me dit au téléphone qu'il va y avoir un règlement judiciaire demandé par la société Aristophil, elle même, suite aux articles de différents journaux et que cela amènera par la suite (en début d'année 2015 ) à un dépôt de bilan qui sera géré par un administrateur judiciaire désigné par le tribunal de commerce.

De quelle façon ce dépôt de bilan sera effectivement géré, par qui, avec quoi ?
Est-ce que tous les adhérents qui sont dans mon cas (j'ai lu 15 000 et 18 000) pourront retrouver leur argent, en totalité ou en partie ?
Comment puis-je procéder à ce jour pour me désengager des deux contrats que j'ai signé et faire valoir qu'à l'époque (c'est à dire, il y a trois mois) je n'avais pas eu connaissance de tous ces faits.
Merci de me donner votre avis et d'avoir ainsi une autre version que celle de mon conseiller !
Bonjour EC135. Nous sommes plusieurs à vouloir nous fédérer contre notre courtier et son assurance. Vous pouvez tenter de poster sur ce site son nom et le nom de son cabinet pour retrouver ses clients dans le même cas que vous. Il ne faut pas avoir peur de les citer nominativement. Et peut être engager globalement une procédure contre eux. Après le 20 janvier prochain, ils seront inattaquables... Bien à vous.
 
Dernière édition par un modérateur:
M

Membre50403

Guest
Bonjour à tous,
je suis moi aussi l'un des "investisseurs" (si on peut m'appeler ainsi...) floué d'Aristophil.
J'ai 30ans et j'ai placé de l'argent en mars 2011 chez eux. Cet argent, je crois bien que je ne le reverrai jamais malheureusement, et après courrier de mon avocat auprès de l'administrateur, sans réponse probante évidemment, j'ai contacté le cabinet Lysias et Partners sur Paris.
Et là, pour la 1ère conversation au téléphone, ils m'ont bluffé en me donnant le nom du CGP de façon directe dès que je leur ai dit que j'étais de St-Etienne. Je pense m'associer aux clients qu'ils représentent déjà car oui, la force collective est à privilégier.
Bref, un article est paru aujourd'hui, et je présume que la dame anonyme en question est "Elvis". Sachez que je comprends votre désarroi, j'ai été bluffé comme vous. Le montant de mon investissement est un peu moins important mais demeure colossal... et je n'en dors plus, je me consume de l'intérieur en me disant que je suis fautif de la plus grosse connerie de ma vie.
Pour ma part, je n'ai pas signé sur une indivision, il s'agit d'une convention Amadeus (et si tant est que les œuvres existent bien), alors j'espère en retirer un petit quelque chose quand même.
Il faudra faire preuve de patience je l'ai compris maintenant. Vos avocates Elvis parlent de mettre la faute sur les banques... je ne maîtrise absolument pas les démarches en droit, mais effectivement c'est peut-être une bonne alternative car Lheritier et tous ses CGPI se feront déclarés insolvables. J'espère que le cabinet sur Paris me fera un topo assez précis de ce qu'ils envisagent de faire... Si ce n'est pas le cas, je contacterai Me Lecoq-Vallon.
Quelqu'un sur ce forum aurait-il des éléments nouveaux à nous donner? Je le demande de manière directe car plusieurs choses sont sorties cette dernière semaine. Disons qu'il y a les articles qui nous préparent à un avenir compliqué (ceux dans lesquels je crois le plus quand même), et ceux issus du blog aristophil qui nous disent que nous avons tort, nous clients, de poursuivre une société contre laquelle les hautes sphères s'acharnent et souhaitent voir tomber alors que c'est un "modèle économique" envié...
Biensur si j'interviens ici, c'est parce que je ne crois plus au père noël. Mais voila, je serai reconnaissant envers toute personne communiquant des infos précieuses et fiables. D'avance merci
Bonjour Willy 11. Nous sommes plusieurs à vouloir nous fédérer contre notre courtier et son assurance (ou les notaires, etc). Vous pouvez tenter de poster sur ce site son nom et le nom de son cabinet pour retrouver ses clients dans le même cas que vous. Il ne faut pas avoir peur de les citer nominativement. Et peut être engager globalement une procédure contre eux. Après le 20 janvier prochain, les courtiers seront inattaquables... Bien à vous.
 
Dernière édition par un modérateur:
M

Membre50403

Guest
Bonjour à tous,

Je suis dans la même situation que la plupart d'entre vous (investisseur particulier ayant mis mes économies dans lettres et manuscrits) et je viens de lire avec attention les messages du forum (je vous remercie d'ailleurs tous de ces échanges).
Je partage donc avec vous les éléments dont je dispose et mes interrogations actuelles...

Avant de mandater un cabinet d'avocat, je compte me rendre le 21 Mars à la réunion initiée par le cabinet LECOQ-VALLON (dont le site est malheureusement inaccessible en ce moment) pour essayer d'y voir plus clair sur les procédures envisageables.

Mon conseiller financier vient de me conseiller d'adhérer à "l'Association des Investisseurs dans des Collections des Lettres et Manuscrits" (cotisation de 70 euros). Après recherche sur le net, cette association est parue au Journal Officiel le 21/2/2015 et domiciliée à Saint Grégoire en Ille et Vilaine, mais je n'ai pas plus d'informations sur qui est derrière cette association. Savez-vous de qui il s'agit et quel est l'éventuel intérêt d'adhérer à cette association?

Il existe également une autre association, "Notre Culture Notre Patrimoine Aristophil", elle basée à Nancy, qui elle soutient clairement Aristophil (à travers une page facebook assez active).

Pour le moment je n'adhère à aucune association (pas assez d'info, marre de me faire avoir… :)).

Ce que j'ai également du mal à cerner c'est comment il nous sera possible de récupérer tout ou partie de nos investissements…
Il me semble qu'il y a 2 possibilités:
1/ recevoir un dédommagement suite à une action en justice contre aristophil ou les banques qui les soutiennent (démarche par cabinet d'avocats)
2/ vendre les oeuvres mais tout simplement est-ce possible? dans quelles conditions cela pourrait-il se passer?

Merci d'avance de vos éventuels éclaircissements! :)
 
M

Membre50403

Guest
Bonjour Jojoaristo

idem pour moi reçu recommandé ce matin.Doit on lui répondre comme le suggère l'ADC 54 (mon poste du 27/11 cas B) ).
ou ce n'est pas la peine ?
Bonjour, après le 20 janvier prochain nous ne pourrons plus attaquer nos courtiers et leur assurance comme cela a été fait avec succès à Privas. Nous devons nous fédérer derrière nos avocats ; pour cela il ne faut plus hésiter à communiquer le nom de notre courtier ni la ville où nous avons signé nos contrats, prendre contact entre nous, discuter du plan d’attaque de chacun et se battre pour récupérer le maximum de notre mise. Nous avons été volés. Le temps nous est compté. Sur les ventes, nous récupérerons au maximum 10% de nos investissements. Par le biais des assurances, nous pouvons aller bien au-delà. Si nous sommes 4, 6 ou 10 derrière notre avocat dans chaque ville où il y aura un procès, nous gagnerons. Moi aussi j’ai été flouée, abattue pendant des années mais je reprends confiance, grâce aux personnes rencontrées via ce forum. Nous pouvons y arriver.
 
M

Membre50403

Guest
MERCI ! C'est incroyable, attendre une réponse depuis le 13 octobre !! Vive la justice !
Bonjour, après le 20 janvier prochain nous ne pourrons plus attaquer nos courtiers et leur assurance comme cela a été fait avec succès à Privas. Nous devons nous fédérer derrière nos avocats ; pour cela il ne faut plus hésiter à communiquer le nom de notre courtier ni la ville où nous avons signé nos contrats, prendre contact entre nous, discuter du plan d’attaque de chacun et se battre pour récupérer le maximum de notre mise. Nous avons été volés. Le temps nous est compté. Sur les ventes, nous récupérerons au maximum 10% de nos investissements. Par le biais des assurances, nous pouvons aller bien au-delà. Si nous sommes 4, 6 ou 10 derrière notre avocat dans chaque ville où il y aura un procès, nous gagnerons. Moi aussi j’ai été flouée, abattue pendant des années mais je reprends confiance, grâce aux personnes rencontrées via ce forum. Nous pouvons y arriver.
 
M

Membre50403

Guest
Les seuls qui montent au feu ?

Une manière de voir les choses. Les autres associations étaient là pour désigner le collège d'experts, elles ont présenté leurs arguments en faveur de la vente, elles ont participés au choix à toutes les étapes. Certaines étaient aussi là, bien avant CParti, pour porter l'affaire au pénal avec constitution de partie civile (rappelez vous, certaines proposaient cette voie avant même la faillite réelle d'A.), ainsi que dans les procédures civiles.

Peut être qu'elles communiquent un peu moins, ou plutôt qu'elles n'ont pas de relai ici pour poster leurs différents communiqués ...



"On souhaite retarder au maximum le "dénouement" de cette affaire."

3 "clans" dans cette histoire :
- ceux qui veulent retarder ou empecher les ventes, ou les faire en gré à gré, donc plutôt sous le manteau, le tout pour maintenir l'illusion de la valeur.
- ceux qui veulent au contraire forcer à tout prix,pour diverses raisons
- ceux qui veulent juste récupérer le plus possible sans se faire d'illusion sur la valeur réelle des oeuvres.

Les administrateurs sont dans le clan 2 : leur intérêt c'est de maximiser le rapport argent / temps. Leur travail n'est pas de laisser trainer cette histoire 20 ans pour maximiser la valeur des biens. Leur travail c'est de solder au mieux et au plus vite les dettes, y compris en contestant vos créances (qui sont de fait des dettes vu du côté Aristophil).

Cparti ... je pense plutôt au clan 1.
Bonjour, après le 20 janvier prochain nous ne pourrons plus attaquer nos courtiers et leur assurance comme cela a été fait avec succès à Privas. Nous devons nous fédérer derrière nos avocats ; pour cela il ne faut plus hésiter à communiquer le nom de notre courtier ni la ville où nous avons signé nos contrats, prendre contact entre nous, discuter du plan d’attaque de chacun et se battre pour récupérer le maximum de notre mise. Nous avons été volés. Le temps nous est compté. Sur les ventes, nous récupérerons au maximum 10% de nos investissements. Par le biais des assurances, nous pouvons aller bien au-delà. Si nous sommes 4, 6 ou 10 derrière notre avocat dans chaque ville où il y aura un procès, nous gagnerons. Moi aussi j’ai été flouée, abattue pendant des années mais je reprends confiance, grâce aux personnes rencontrées via ce forum. Nous pouvons y arriver.
 
M

Membre50403

Guest
Bonjour, après le 20 janvier prochain nous ne pourrons plus attaquer nos courtiers et leur assurance comme cela a été fait avec succès à Privas. Nous devons nous fédérer derrière nos avocats ; pour cela il ne faut plus hésiter à communiquer le nom de notre courtier ni la ville où nous avons signé nos contrats, prendre contact entre nous, discuter du plan d’attaque de chacun et se battre pour récupérer le maximum de notre mise. Nous avons été volés. Le temps nous est compté. Sur les ventes, nous récupérerons au maximum 10% de nos investissements. Par le biais des assurances, nous pouvons aller bien au-delà. Si nous sommes 4, 6 ou 10 derrière notre avocat dans chaque ville où il y aura un procès, nous gagnerons. Moi aussi j’ai été flouée, abattue pendant des années mais je reprends confiance, grâce aux personnes rencontrées via ce forum. Nous pouvons y arriver.
 
Haut