Pb Mutuelle obligatoire

Invité

Membre Expert
#21
Bonsoir

Oui c'est bien ainsi que je l'ai compris...

C'est d'ailleurs une question récurrente

En cas de mutuelle de groupe, parfois même prévue par la CC, il est
impossible d'y échapper !
(par exemple au dessus de coef 3.1 dans la CC métallurgie RP)

Où je travaillais, j'ai même connu un couple où chacun cotisait et était
ayant droit de l'autre...

Comme l'ont dit certain intervenants, cela peut servir de complément à la
complémentaire, en particulier dans le cas de prothèses...

L'exemple de 200 euros payés remboursés 100 par la sécu, 50 par une
mutuelle, et complété par le seconde mutuelle n'est pas un leurre...

Il en est de même pour le capital décès prévu par certaine de ces
mutuelles...

Il faut bien comprendre que si ces mutuelles obligatoires sont intéressantes
pour la majorité des salariés c'est justement parce que tout le personnel y
cotise et qu'il y a une part patronale...

Serge


"Fred" <[email protected]> a écrit dans le message de
news:[email protected]> bonsoir,
> je pense que vous n'avez pas bien compris la problématique, sauf erreur de
> ma part,
> de nombreux salarié(e)s d'entreprises se retrouvent dans la même situation
:
> lorsque vous signez votre contrat de travail l'une des clauses de celui-ci
> est que vous bénéficiez pour vous et votre famille d'une mutuelle
> obligatoire, par exemple pour 80 ou 100 ? par mois pour des garanties haut
> de gamme
> si votre conjoint est dans une entreprise qui impose la même contrainte,
> imaginez la somme totale !
> dans l'entreprise du tertiaire "évoluée" où je travaille de nombreux
> collègues sont dans cette situation et leur conjoint(e) travaille dans une
> entreprise qui impose aussi ce type de mutuelle, et à eux deux, sans
> dérogation possible, ils peuvent avoir jusqu'à 150 à 200 ? par mois de
> mutuelle à payer ...
> Fred
>
> "mj.vuillemin" <[email protected]> a écrit dans le message de news> [email protected]
> > warpig wrote:
> > || "mj.vuillemin" <[email protected]> a écrit dans le message de
> > || IGRsNWRoNCRtNjIkMUB5dWNhdGFuLmZyYW5jb25ld3Mub3JnLi4unews> > ||| Fred wrote:
> > ||||| Bonsoir,
> > ||||| S'il s'agit d'une mutuelle d'entreprise obligatoire, au sens
> > ||||| qu'elle fait partie du contrat de travail, il n'y a aucune
> > ||||| manière d'y
> > ||||| échapper malheureusement. En effet l'employeur (ou l'assocation de
> > ||||| gestion) a pris l'engagement que tout nouveau salarié y sera
> > ||||| inscrit Fred
> > |||
> > ||| soit mais son conjoint ???
> > ||
> > ||
> > || Le prix ne change pas qu'il y ait un conjoint et 17 enfants ou
> > || personne, en tout cas dans toutes les mutuelles de groupe que j'ai
> > || eu le prix n'était pas fonction du nombre d'ayant droit, ces
> > || mutuelles sont très chéres si l'on compte la part du salarié et de
> > || l'entreprise alors ils peuvent assurer toute la famille.
> >
> > je ne parlais pas du prix.....mais de l'obligation de faire inscrire
toute
> > la famille !
> > ||
> > ||
> > ||
> > ||
> > ||
> > ||
> > |||||
> > |||||
> > ||||| "julita7" <[email protected]> a écrit dans le message
> > ||||| de IDExMzE0NzU2MjMuMjA2NTZAZm9ydW1zLmFjdHVmaW5hbmNlLmZyLi4unews> > |||||| Bonjour,
> > |||||| J'ai besoin d'une info sur les mutuelles obligatoires. J'ai été
> > |||||| embauché dans une entreprise début octobre et je dois payer une
> > |||||| mutuelle obligatoire. Le problème c'est que mon conjoint paye
> > |||||| aussi
> > |||||| de son côté une mutuelle obligatoire (sur laquelle j'étais
> > |||||| inscrite jusqu'à présent). Connaissez vous un moyen de résilier
> > |||||| une des mutuelles sachant qu'il y en a une qui nous coute quand
> > |||||| même 2.5X
> > |||||| plus cher que l'autre, et 2 mutuelles je vois pas l'utilité...
> > |||||| Merci
> > |||||| ________________________________________
> > ||||||
> > |||||| Posté via le forum de la finance
> > |||||| [lien http://forum.actufinance.fr]http://forum.actufinance.fr[/lien]
> > |||||| ________________________________________
> >
>
>


 

Invité

Membre Expert
#22
"Serge" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
> Bonsoir
>
> Oui c'est bien ainsi que je l'ai compris...
>
> C'est d'ailleurs une question récurrente
>
-----------coupure-------
> Il faut bien comprendre que si ces mutuelles obligatoires sont
> intéressantes
> pour la majorité des salariés c'est justement parce que tout le personnel
> y
> cotise et qu'il y a une part patronale...

Et, _aussi_, que ces cotisations sont déductibles des revenus des
bénéficiaires...

--
Claude Brun
www.ldda.net


 

Invité

Membre Expert
#23
Serge wrote:
|| Bonsoir
||
|| Oui c'est bien ainsi que je l'ai compris...
||
|| C'est d'ailleurs une question récurrente
||
|| En cas de mutuelle de groupe, parfois même prévue par la CC, il est
|| impossible d'y échapper !
|| (par exemple au dessus de coef 3.1 dans la CC métallurgie RP)
||
|| Où je travaillais, j'ai même connu un couple où chacun cotisait et
|| était ayant droit de l'autre...
||
|| Comme l'ont dit certain intervenants, cela peut servir de complément
|| à la complémentaire, en particulier dans le cas de prothèses...
||
|| L'exemple de 200 euros payés remboursés 100 par la sécu, 50 par une
|| mutuelle, et complété par le seconde mutuelle n'est pas un leurre...
||
|| Il en est de même pour le capital décès prévu par certaine de ces
|| mutuelles...
||
|| Il faut bien comprendre que si ces mutuelles obligatoires sont
|| intéressantes pour la majorité des salariés c'est justement parce
|| que tout le personnel y cotise et qu'il y a une part patronale...
||
|| Serge

le systeme devient moins interessant si dans ton entreprise la cotistion
obligatoire est familiale et si ta conjointe travaille elle aussi dans une
entreprises où là aussi la cotisation obligatoire est familiale.


 

Invité

Membre Expert
#24
Serge a écrit :
> Comme l'ont dit certain intervenants, cela peut servir de complément à la
> complémentaire, en particulier dans le cas de prothèses...
>
> L'exemple de 200 euros payés remboursés 100 par la sécu, 50 par une
> mutuelle, et complété par le seconde mutuelle n'est pas un leurre...

Certes mais encore à condition que le taux de remboursement du
deuxième contrat ne soit pas simplement à 100 %. Car les conditions
générales des contrats prévoient habituellement le remboursement des
frais une fois décomptés le remboursement de la sécurité sociale.
Si le solde restant après intervention de la SS reste dans la limité des
100 % le premier contrat le rembourse. Et le deuxième contrat pourrait
considérer que l'assuré ayant été remboursé dans la limite des 100 % il
n'a plus à intervenir.

>
> Il en est de même pour le capital décès prévu par certaine de ces
> mutuelles...
>
> Il faut bien comprendre que si ces mutuelles obligatoires sont intéressantes
> pour la majorité des salariés c'est justement parce que tout le personnel y
> cotise et qu'il y a une part patronale...

Ce fut vrai, dès 1945. Et ce fut une amélioration importante pour les
salariés qui ont alors pu recourrir à des soins auxquels ils ne
pouvaient que difficilement recourir auparavent.

Mais cela ne l'est plus.
Rares sont les entreprises, du moins les grosses et moyennes, à ne pas
avoir souscrit un tel avantage pour leur personnel.
Et le marché est presque totalement couvert.
D'où utilité (nécessité ?) pour les organismes d'assurances et les
mutuelles de ne pas négliger les petits bénéfices. Par exemple sur les
contrats faisant doublons dans une famille.

Autre exemple : lorsqu'un assuré à un contrat de santé complémentaire
individuel entrait dans une entreprise ayant une garantie identique mais
rendue obligatoire dans le cadre de son contrat de travail il lui
suffisait dans la plupart des cas (sauf avec les plus gros organismes
d'assurances) d'envoyer à son assureurs de contrat individuel une
attestation signé de son employeur pour résilier immédiatement son
contrat individuel. Cela semble être devenu rarissime. La réponse assez
générale est : attendre la date de résiliation annuelle. Quelques mois
de cotisations gagnés pour l'organisme d'assurance...

Cordialement.

--

le forum d'aide aux membres et dirigeants d'associations :
news://news.elodis.com/elodis.aide-associationswww.elodis-associations.fr.fm : le site des associations

 

Invité

Membre Expert
#25
Bonjour,

Claude BRUN a écrit :
> Et, _aussi_, que ces cotisations sont déductibles des revenus des
> bénéficiaires...

Exact.
Mais seulement pour la partie de la cotisation restant à la charge du
salarié.

Il s'agit, actuellement et depuis pas mal d'années, d'une déduction du
revenu imposable et non plus d'une réduction des impôts à payer comme ce
fut le cas il y a ... très longtemps..

La moyenne générale des participations de l'employeur à ces cotisations
se situe entre 40 % et 60 %.

Pour une cotisation mensuelle totale de 50 euros, soit 600 euros
annuels, il resterait au salarié entre environ 360 et 240 euros à verser
donc à déduire de son revenu imposable.

Pour un salarié imposé à la plus basse tranche d'imposition (supposons
7,5 % pour une part) cela ferait entre 27 et 18 euros d'économie
d'impôt ...
Et si le salarié est non imposable : rien
Par contre ce calcul avantage mieux les salariés plus fortement imposés

Combien coûte le montant annuel de la cotisation d'un deuxième contrat
inutile.

Puisque le marché est pratiquement couvert pourquoi :

- les organismes d'assurances "taisent" l'existence de contrats à
adhésion facultative (qui évitent ces doublons de garantie et de
cotisations mais qui leur permetttent de recevoir des cotisations
inutiles) ?

- ces contrats groupes à adhésion obligatoire font ils l'objet de
révision et d'appels à offre périodiques pour rechercher les meilleures
conditions de garantie et de tarifs?

- les syndicats, souvent appelés à donner leur avis à travers la
consultation des Comité d'Entreprise, ont ils une seule fois étudié et
comparé ces différentes formules de contrats en introduisant dans cette
étude les contrats à adhésion facultative ? Et consulté à leur tour les
salariés ?

Il est également vrai que les employeurs bénéficient d'un avantage
fiscal non négligeabe mais pour les seuls contrats à adhésion obligatoire.

Cordialement.

--

le forum d'aide aux membres et dirigeants d'associations :
news://news.elodis.com/elodis.aide-associationswww.elodis-associations.fr.fm : le site des associations

 

Invité

Membre Expert
#26
"mj.vuillemin" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
>
> non merci, ce n'est plus une complementaire c'est une "sur
> complémentaire."......mais tous les organismes mutualistes n'acceptent pas
> ce systeme

Vous pouvez préciser sur quoi vont se baser les mutuelles pour ne pas
accepter ce système?


 

Invité

Membre Expert
#27
"haveur" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
>
> - les syndicats, souvent appelés à donner leur avis à travers la
> consultation des Comité d'Entreprise, ont ils une seule fois étudié et
> comparé ces différentes formules de contrats en introduisant dans cette
> étude les contrats à adhésion facultative ?

Les syndicats ne donnent pas leur avis, uniquement le CE, merci de ne pas
faire d'amalgame. Le CE fait (en principe) son travail. Etes vous élu au CE?
Je suis sur que non.

> Et consulté à leur tour les salariés ?

Les salariés sont consultés directement ou indirectement. S'ils ne sont plus
d'accord avec leur CE rien n'interdit d'en changer lors des prochaines
elections.

> Il est également vrai que les employeurs bénéficient d'un avantage fiscal
> non négligeabe mais pour les seuls contrats à adhésion obligatoire.

Le contrat groupe est avantageux pour tout le monde, sauf si les deux
conjoints ont un contrat obligatoire. Dans ce cas c'est uniquement rentable
lors de "grosse" dépenses (prothèse, lunettes, etc...)




 

Invité

Membre Expert
#28
"mj.vuillemin" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
>
> le systeme devient moins interessant si dans ton entreprise la cotistion
> obligatoire est familiale et si ta conjointe travaille elle aussi dans une
> entreprises où là aussi la cotisation obligatoire est familiale.

Dans ce cas vous payez plus cher mais vous êtes mieux couvert


 

Invité

Membre Expert
#29
Bonjour,

AlainD a écrit :
> Les syndicats ne donnent pas leur avis, uniquement le CE, merci de ne pas
> faire d'amalgame. Le CE fait (en principe) son travail. Etes vous élu au CE?
> Je suis sur que non.

a) position théorique qui ne se confirme pas toujours sur le terrain ou
dans les pratiques;

b) quand il y a un CE, toutes les entreprises n'en ont pas;

c) il arrive que des représentants de syndicats se "mêlent " de ce choix
(expérience vécue). Après tout ils sont également salariés. Mais parfois
c'est la position de leur organisme qu'ils avancent (pas pu vérifier si
leur organisme le leur avait demandé) et par exemple quand il s'agit
d'obtenir des places dans un conseil d 'administration d'organisme
mutuel (cela m'a été confirmé plusieurs fois par des syndicalistes ( pas
pu vérifier, non plus, pour quelle raison ils m'en ont parlé et cela
remonte à pas mal d'années)...

>
>>Et consulté à leur tour les salariés ?
>
>
> Les salariés sont consultés directement ou indirectement.

Position théorique contredite maintefois sur le terrain ( malheureusement)

S'ils ne sont plus
> d'accord avec leur CE rien n'interdit d'en changer lors des prochaines
> elections.


Bien sur mais en attendant le contrat d'assurance groupe est en place
et personne ne propose d'en revoir les clauses.

Au fait dans les cas que vous semblez connaitre combien ont étudié
simultanément les contrats à adhésion obligatoires et les contrats à
adhésion faculative ?

>
>
>>Il est également vrai que les employeurs bénéficient d'un avantage fiscal
>>non négligeabe mais pour les seuls contrats à adhésion obligatoire.
>
>
> Le contrat groupe est avantageux pour tout le monde, sauf si les deux
> conjoints ont un contrat obligatoire. Dans ce cas c'est uniquement rentable
> lors de "grosse" dépenses (prothèse, lunettes, etc...)

Affirmation généraliste qui suppose que :
- les garanties soient relativement importantes. Or beaucoup de tels
contrats sont des contrats bas de gamme pour rester dans les moyens
financiers des salariés ayant un faible salaire.
- ce n'est pas forcément valable lors des grosses dépenses. Votre
raisonnement pourrait être juste. Mais les deux conjoints peuvent avoir
simultanément les mêmes grosses dépenses. Et un grand nombre de contrats
de santé complémentaire groupe à adhésion obligatoire remboursent très
maigrement les gros frais que sont l'optique et le dentaire.

Cordialement.


--

le forum d'aide aux membres et dirigeants d'associations :
news://news.elodis.com/elodis.aide-associationswww.elodis-associations.fr.fm : le site des associations

 

Invité

Membre Expert
#30
Bonjour,

AlainD a écrit :
> "mj.vuillemin" <[email protected]> a écrit dans le message de news> [email protected]
>
>>le systeme devient moins interessant si dans ton entreprise la cotistion
>>obligatoire est familiale et si ta conjointe travaille elle aussi dans une
>>entreprises où là aussi la cotisation obligatoire est familiale.
>
>
> Dans ce cas vous payez plus cher mais vous êtes mieux couvert

Pas obligatoirement mais tous les membres de la cellule familiale sont
couverts par la garantie.

Cordialement.

--

le forum d'aide aux membres et dirigeants d'associations :
news://news.elodis.com/elodis.aide-associationswww.elodis-associations.fr.fm : le site des associations

 

Invité

Membre Expert
#31
"haveur" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
> Bonjour,
>
> AlainD a écrit :
>> Les syndicats ne donnent pas leur avis, uniquement le CE, merci de ne pas
>> faire d'amalgame. Le CE fait (en principe) son travail. Etes vous élu au
>> CE? Je suis sur que non.
>
> a) position théorique qui ne se confirme pas toujours sur le terrain ou
> dans les pratiques;

Comment ça? Vous étes élu ou non? C'est pas de la théorie c'est une question

> b) quand il y a un CE, toutes les entreprises n'en ont pas;

La ou il n'y en a pas on peut pas dire que c'est de leur faute, encore moins
des syndicats qui n'ont rien à voir la dedans

> c) il arrive que des représentants de syndicats se "mêlent " de ce choix
> (expérience vécue). Après tout ils sont également salariés.

Chaque salarié peut donner son avis

> Mais parfois c'est la position de leur organisme qu'ils avancent (pas pu
> vérifier si leur organisme le leur avait demandé)

Admettons que le syndiqué défende la position du syndicat, ça change quoi?
S'il n'est pas membre titulaire du CE il ne prend pas part au vote

> et par exemple quand il s'agit d'obtenir des places dans un conseil d
> 'administration d'organisme mutuel (cela m'a été confirmé plusieurs fois
> par des syndicalistes ( pas pu vérifier, non plus, pour quelle raison ils
> m'en ont parlé et cela remonte à pas mal d'années)...

Oui, et?

>>>Et consulté à leur tour les salariés ?
>>
>>
>> Les salariés sont consultés directement ou indirectement.
>
> Position théorique contredite maintefois sur le terrain (
> malheureusement)

Si vous vous faites "arnaquer" par vos élus et que vous continuez à voter
pour eux vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous même

> Bien sur mais en attendant le contrat d'assurance groupe est en place et
> personne ne propose d'en revoir les clauses.

Et qu'est ce qui vous empêche de le faire?

> Au fait dans les cas que vous semblez connaitre combien ont étudié
> simultanément les contrats à adhésion obligatoires et les contrats à
> adhésion faculative ?

Les contrats groupe (obligatoire) sont TOUJOURS plus intéressant (à service
identique) SAUF lorsque votre conjoint a déjà une mutuelle obligatoire. Pour
l'instant les salariés préfèrent ce système. Faut croire qu'il n'y a pas
tellement de salariés concernés par la double mutuelle. Chez nous sur 300
salariés il y en a entre 10 et 20.

>>>Il est également vrai que les employeurs bénéficient d'un avantage fiscal
>>>non négligeabe mais pour les seuls contrats à adhésion obligatoire.
>>
>>
>> Le contrat groupe est avantageux pour tout le monde, sauf si les deux
>> conjoints ont un contrat obligatoire. Dans ce cas c'est uniquement
>> rentable lors de "grosse" dépenses (prothèse, lunettes, etc...)
>
> Affirmation généraliste qui suppose que :
> - les garanties soient relativement importantes. Or beaucoup de tels
> contrats sont des contrats bas de gamme pour rester dans les moyens
> financiers des salariés ayant un faible salaire.

Non, les contrats groupe ne sont pas du tout "bas de gamme", au contraire.
La concurence est assez rude dans cette branche donc il est assez facile de
négocier un truc très correct. Bien sur après si le rapport sinistre à prime
n'est pas bon ils vont revenir à la charge, mais bon la il faut faire jouer
la concurence. En 10 ans que je suis dans ma boite c'est la 3ème
complémentaire qu'on a.

> - ce n'est pas forcément valable lors des grosses dépenses. Votre
> raisonnement pourrait être juste. Mais les deux conjoints peuvent avoir
> simultanément les mêmes grosses dépenses. Et un grand nombre de contrats
> de santé complémentaire groupe à adhésion obligatoire remboursent très
> maigrement les gros frais que sont l'optique et le dentaire.

Très maigrement par rapport à quoi?


 

Invité

Membre Expert
#32
"haveur" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
> Bonjour,
>
> AlainD a écrit :
>> "mj.vuillemin" <[email protected]> a écrit dans le message de news>> [email protected]
>>
>>>le systeme devient moins interessant si dans ton entreprise la cotistion
>>>obligatoire est familiale et si ta conjointe travaille elle aussi dans
>>>une entreprises où là aussi la cotisation obligatoire est familiale.
>>
>>
>> Dans ce cas vous payez plus cher mais vous êtes mieux couvert
>
> Pas obligatoirement mais tous les membres de la cellule familiale sont
> couverts par la garantie.

Vu que les deux mutuelles se complètent vous êtes forcément mieux remboursé,
sauf si une des deux rembourse déjà TOUT.


 

Invité

Membre Expert
#33
AlainD wrote:
|| "mj.vuillemin" <[email protected]> a écrit dans le message de
|| news: [email protected]|||
||| le systeme devient moins interessant si dans ton entreprise la
||| cotistion obligatoire est familiale et si ta conjointe travaille
||| elle aussi dans une entreprises où là aussi la cotisation
||| obligatoire est familiale.
||
|| Dans ce cas vous payez plus cher mais vous êtes mieux couvert

autrement dit chaque membres de la famille est couvert deux fois ,
autrement dit également " le ticket modérateur " a de beaux jours devant lui
!!!


 

Invité

Membre Expert
#34
Bonsoir,

AlainD a écrit :
> Vu que les deux mutuelles se complètent vous êtes forcément mieux remboursé,
> sauf si une des deux rembourse déjà TOUT.

C'est faux et cela prouve que vous n''avez jamais étudié ce sujet de prés.

Il est inutile de payer deux cotisations pour un remboursement
surcomplémentaire (celui de la seconde garantie) qui est rarement mis en
jeu.
De toute façon payer deux contrats complémentaires est une erreur. Les
contrats surcomplémentaires sont là pour ajouter leurs garanties, à un
coût moindre dans les domaines uniquement mal remboursés ou très coûteux
(optique, dentaire, et quelque fois des frais consécutif à une
hospitalisation plus quelques gadgets comme les frais d'ostéopathie) et
leur cotisation doivent se situer entre 12 et 20 euros mensuels, soit la
moitié d'un deuxième contrat complémentaire.

Etre couvert par une garantie de santé complémentaire fut un progrès
immense qui a permis aux salariés et employés de se soigner à la fin des
années 40 et jusqu'aux années 70.

Actuellement cela redevient une nécessité en raison des revenus
insuffisants d'un nombre croissant de personnes.

Mais si l'on compare les frais remboursés sur quelques années et le coût
de la cotisation versé pendant cette même durée dans la majorité des cas
le montant des cotisations versées est supérieur à celui des
remboursements. Calcul fait sur un seul contrat alors pour deux ...

Si chaque personne pouvait se faire son propre assureur en plaçant
l'équivalent des cotisations payées durant 3 ou 4 ans il ne lui serait
nécessaire d'envisager un contrat de santé complémentaire que pour les
risques très graves: celui des soins longs et coûteux de maladies graves
et/ou de longues durée.

Au passage le terme "mutuelle" désigne l'organisme d'assurance et non un
type de contrat.


--

le forum d'aide aux membres et dirigeants d'associations :
news://news.elodis.com/elodis.aide-associationswww.elodis-associations.fr.fm : le site des associations

 

Invité

Membre Expert
#35
Bonsoir,

AlainD a écrit :
> Comment ça? Vous étes élu ou non? C'est pas de la théorie c'est une question
>

Celle là je l'attendais ...

Dialectique très "orientée"
Les jésuites l'ont utilisée à tel point que cette forme de non réponse
pour faire dériver le débat sur un sujet tout autre a pris leur nom.
Bien sur vous n'êtes pas jésuite. Mais après les jesuistes ce furent des
coutrant politiques qui l'ont adoptés ...

Le sujet n'est pas ce que je suis, ou non, mais le problème de
l'insuffisance des connaissances des décideurs pour la souscription d'un
contrat groupe de santé collectif. Et, entre autre, celui des syndicats
qui ont oeuvrés efficacement dés 1945 pour la création du code de la
mutualité mais qui actuellement semblent se contenter de maintenir la
routine.

Je ne débattrait pas plus loin avec quelqu'un qui se contente de sa
seule pratique pour nier des réalités.

Car je n'ai pas l'intention de me laisser entrainer vers un débat
faussé, ni pour accuser les syndicats de tous les maux.

Cordialement néanmoins

--

le forum d'aide aux membres et dirigeants d'associations :
news://news.elodis.com/elodis.aide-associationswww.elodis-associations.fr.fm : le site des associations

 

Invité

Membre Expert
#36
haveur wrote:
|| Bonsoir,
||
|| AlainD a écrit :
||| Vu que les deux mutuelles se complètent vous êtes forcément mieux
||| remboursé, sauf si une des deux rembourse déjà TOUT.
||
|| C'est faux et cela prouve que vous n''avez jamais étudié ce sujet
|| de prés.
||
|| Il est inutile de payer deux cotisations pour un remboursement
|| surcomplémentaire (celui de la seconde garantie) qui est rarement
|| mis en jeu.
|| De toute façon payer deux contrats complémentaires est une erreur.
|| Les contrats surcomplémentaires sont là pour ajouter leurs
|| garanties, à un
|| coût moindre dans les domaines uniquement mal remboursés ou très
|| coûteux (optique, dentaire, et quelque fois des frais consécutif à
|| une hospitalisation plus quelques gadgets comme les frais
|| d'ostéopathie) et
|| leur cotisation doivent se situer entre 12 et 20 euros mensuels,
|| soit la moitié d'un deuxième contrat complémentaire.
||
|| Etre couvert par une garantie de santé complémentaire fut un progrès
|| immense qui a permis aux salariés et employés de se soigner à la fin
|| des années 40 et jusqu'aux années 70.
||
|| Actuellement cela redevient une nécessité en raison des revenus
|| insuffisants d'un nombre croissant de personnes.
||
|| Mais si l'on compare les frais remboursés sur quelques années et le
|| coût
|| de la cotisation versé pendant cette même durée dans la majorité des
|| cas
|| le montant des cotisations versées est supérieur à celui des
|| remboursements. Calcul fait sur un seul contrat alors pour deux ...

c'est sutout en fonction de l'individu....un jeune ne consomme certes pas
le montant de sa cotisation,mais ses dépenses vont croitre en vieillissant
et deviendont supérieures au montant des cotisations
||
|| Si chaque personne pouvait se faire son propre assureur en plaçant
|| l'équivalent des cotisations payées durant 3 ou 4 ans il ne lui
|| serait nécessaire d'envisager un contrat de santé complémentaire que
|| pour les risques très graves: celui des soins longs et coûteux de
|| maladies graves et/ou de longues durée.
||
|| Au passage le terme "mutuelle" désigne l'organisme d'assurance et
|| non un type de contrat.
||
||
|| --
||
|| le forum d'aide aux membres et dirigeants d'associations :
|| news://news.elodis.com/elodis.aide-associations|| www.elodis-associations.fr.fm : le site des associations


 

Invité

Membre Expert
#37
Bonjour,

mj.vuillemin a écrit :
qu'aux années 70.
> c'est sutout en fonction de l'individu....un jeune ne consomme certes pas
> le montant de sa cotisation,mais ses dépenses vont croitre en vieillissant
> et deviendont supérieures au montant des cotisations

C'est oublier que ce montant de la cotisation d'un contrat individuel
augmente avec l'âge. Il est multiplié, entre18 et 60 ans, par 4 ou 5,
parfois plus en fonction du choix de l'organisme d'assurance de
privilégier dans un contrat les plus jeunes ou les plus anciens.

Là est un avantage pour le contrat groupe puisque tout assuré par un
tel contrat d'entreprise peut demander dans les 6 mois qui suit son
départ en retraite de continuer à bénéficier de la même garantie.
Evidemment il perdra la participation de son employeur et le montant de
la cotisation pourra (sera) augmenté de 50 % (mais toujours, en
principe, par rapport au montant payé dans le contrat groupe par un
salarié actif), cela reste un avantage par rapport au fait de devoir
souscrire à plus de 60 ans un contrat individuel et de risquer des refus
de la part des organismes d'assurances pour raison de dossier médical un
peu trop chargé ou des cotisations surchargées.

Cela est également valable pour un salarié qui est licencié.

Toutefois faute de précision de la loi à ce sujet, et de
jurisprudence, les organismes d'assurances ont fait peu à peu régresser
cette disposition pour en l'appliquer qu'avec "parcimonie" voir de façon
très "irrégulière".

Là aussi existe un manque de vigilance des salariés mais surtout des
syndicats qui ont laissé un dispositif très intéressant se vider d'une
partie importante de son contenu.

Cordialement


--

le forum d'aide aux membres et dirigeants d'associations :
news://news.elodis.com/elodis.aide-associationswww.elodis-associations.fr.fm : le site des associations

 

Invité

Membre Expert
#38
"haveur" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
> Bonsoir,
>
> AlainD a écrit :
>> Comment ça? Vous étes élu ou non? C'est pas de la théorie c'est une
>> question
>>
>
> Celle là je l'attendais ...
>
> Dialectique très "orientée"
> Les jésuites l'ont utilisée à tel point que cette forme de non réponse
> pour faire dériver le débat sur un sujet tout autre a pris leur nom. Bien
> sur vous n'êtes pas jésuite. Mais après les jesuistes ce furent des
> coutrant politiques qui l'ont adoptés ...

Je crois que je réponds aux questions, je me permet juste d'en poser
également pour voir à qui j'ai affaire. Si tu es élu je ne répondrais pas de
la même manière que si tu ne l'est pas

> Le sujet n'est pas ce que je suis, ou non, mais le problème de
> l'insuffisance des connaissances des décideurs pour la souscription d'un
> contrat groupe de santé collectif.

Ben voila. Les "décideurs" n'ont pas forcément les connaissances. Je suis
plutôt d'accord la dessus.
Sachant cela pourquoi tu ne te présentes pas au CE?
Moi c'est ce que j'ai fait il y a 10 ans. Mes élus ne me convenaient pas,
j'ai décidé de me lancer dans l'arène

> Et, entre autre, celui des syndicats qui ont oeuvrés efficacement dés 1945
> pour la création du code de la mutualité mais qui actuellement semblent se
> contenter de maintenir la routine.

Il ne s'agit pas de maintenir la routine. Pour l'instant les syndicats
essaient surtout de limiter la casse. Va voir une UL ou une UD ils vont
t'expliquer

> Je ne débattrait pas plus loin avec quelqu'un qui se contente de sa seule
> pratique pour nier des réalités.
>
> Car je n'ai pas l'intention de me laisser entrainer vers un débat faussé,
> ni pour accuser les syndicats de tous les maux.

Tu dis que le débat est faussé parce que je ne suis pas d'accord avec toi?


 

Invité

Membre Expert
#39
"haveur" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
> Bonsoir,
>
> AlainD a écrit :
>> Vu que les deux mutuelles se complètent vous êtes forcément mieux
>> remboursé, sauf si une des deux rembourse déjà TOUT.
>
> C'est faux et cela prouve que vous n''avez jamais étudié ce sujet de
> prés.
>
> Il est inutile de payer deux cotisations pour un remboursement
> surcomplémentaire (celui de la seconde garantie) qui est rarement mis en
> jeu.
> De toute façon payer deux contrats complémentaires est une erreur. Les
> contrats surcomplémentaires sont là pour ajouter leurs garanties, à un
> coût moindre dans les domaines uniquement mal remboursés ou très coûteux
> (optique, dentaire, et quelque fois des frais consécutif à une
> hospitalisation plus quelques gadgets comme les frais d'ostéopathie) et
> leur cotisation doivent se situer entre 12 et 20 euros mensuels, soit la
> moitié d'un deuxième contrat complémentaire.
>
> Etre couvert par une garantie de santé complémentaire fut un progrès
> immense qui a permis aux salariés et employés de se soigner à la fin des
> années 40 et jusqu'aux années 70.
>
> Actuellement cela redevient une nécessité en raison des revenus
> insuffisants d'un nombre croissant de personnes.
>
> Mais si l'on compare les frais remboursés sur quelques années et le coût
> de la cotisation versé pendant cette même durée dans la majorité des cas
> le montant des cotisations versées est supérieur à celui des
> remboursements. Calcul fait sur un seul contrat alors pour deux ...

Mais bien sur. Cela est également valable pour les autres assurances. Ca
fait 40 ans que mes parents paient une assurance pour la maison alors
qu'elle n'a jamais brulé, 20 ans que je paie une assurance voiture alors que
je n'ai jamais eu d'accident, j'ai une assurance vie même si je n'ai pas
l'intention de mourrir dans l'immédiat, etc, etc.

La majorité des assurés paient "pour rien" leur cotisation. MAIS le jour ou
tu as un pépéin t'es bien content de l'avoir, non? C'est ça la
mutualisation.

> Si chaque personne pouvait se faire son propre assureur en plaçant
> l'équivalent des cotisations payées durant 3 ou 4 ans il ne lui serait
> nécessaire d'envisager un contrat de santé complémentaire que pour les
> risques très graves: celui des soins longs et coûteux de maladies graves
> et/ou de longues durée.

Marche pas ton truc. Si chacun est son assureur , personne ne couvrirait les
gros risques à ta place


 

Invité

Membre Expert
#40
"haveur" <[email protected]> a écrit dans le message de [email protected]
>
> Là aussi existe un manque de vigilance des salariés mais surtout des
> syndicats qui ont laissé un dispositif très intéressant se vider d'une
> partie importante de son contenu.

Je ne sais pas si c'est une obligation, mais les mutuelles que je connais
adressent systèmatiquement un courrier à chaque salarié qui quitte
l'entreprise pour lui proposer de garder la complémentaire.

Encore une fois ce n'est pas l'affaire des syndicats, mais des CE. Pour le
manque de vigilance ou de connaissance sur le sujet je crois que tu devrais
te mettre un peu face à une glace


 
Haut