Quel placement (AV/PEL/PEG) casser pour apport de la premiere acquisition ?

Sud31

Membre Junior
#1
Bonjour,

Je vais acquérir un bien dans les semaines qui arrivent et il me reste 25000€ que je dois "piocher" sur un des comptes suivants (tous sont suffisamment alimentés).

- PEG/PERCO entreprise (achat me permettrait débloquer les fonds) => Mais rendement très correct car abondement de ma société et action plutôt stable (grand Groupe). Mais c'est du 100% actions...

- Assurance vie de plus de 8 ans (fond euros Eurossima chez Linxea Vie avec un rendement d'environ 2.25% nets)

- PEL de 2007 dont l'échéance des 10 ans arrive dans 1 mois

Mon TMI est de 30%. Je ne sais pas si c'est utile, mais je pars pour un crédit sur 20 ans.

Ne m'y connaissant pas plus que ça en épargne/fiscalité je ne voudrais pas faire une opération que je pourrais regretter :( . Donc sauriez vous m'aider sur le choix à faire ? Mais aussi me dire si j'ai quelque chose de malin à faire sur mon PEL qui va arriver à ses 10 ans dans 1 mois!

Je vous remercie.:D
 
#2
le PEL me semble tout indiqué pour ce genre d'opération .
pour l'AV qui a plus de 8ans pour éviter l'imposition il ne faut pas dépasser le plfond de retrait annuel des interets qui est de 4600€ pour une personne seule et 9200€ pour un couple . ( à vue de nez vu le rendement ca devrait représenter environ 30K mais tu peux demander le calcul à linxéa avant )
 

Sud31

Membre Junior
#3
Merci pour le retour. Au niveau de l'AV, depuis que je l'ai ouverte je suis en dessous du plafond de 4600€ d’intérêt (j'ai mis vraiment de l'argent les dernières années).
Au niveau du PEL, oui ça semble approprié mais le rendement est assez correct (2,5% brut), donc est-ce que ça vaut plus le coup que l'AV? Apres je ne m'y connais pas trop en terme de fiscalité sur le PEL et surtout une fois que j'aurai atteint les 10 ans dans 1 mois...
 
#4
Les intérêts du PEL sont exonérés d'impôt jusqu'au douzième anniversaire du plan. Au delà, les intérêts du PEL sont imposables au barème progressif de l’impôt sur le revenu. A compter du 1er janvier 2013, et sauf cas particulier de dispense d'acompte, un acompte fiscal de 24% est prélevé par la banque lors du versement des intérêts. Cet acompte est ensuite déduit du montant des impôts de l'année suivante.
 

dalli

Membre Expert
#5
Je sortirai d'urgence les fonds €.


IL NE FAUT PLUS Y ALLER !!!
Si vous ne savez rien, maintenant vous savez l'essentiel.
 
Haut