Prêt étudiant sans caution parentale

stdbhian

Membre Junior
#1
Bonjour,

Je suis étudiant en informatique, il me reste 3 ans pour obtenir un master.

Bien que cela se passe en université (pas de frais de scolarité), il m'est indispensable de contracter un prêt pour satisfaire mes besoins en logements et matériel informatique.

Après quelques recherches, j'ai compris que ma situation n'est pas idéale :
- Pas de caution parentale possible.
- Formation en université (et non en grande école).
- Aucune affiliation à une banque par mon université.

Voilà les questions que je me pose :
Quelles sont les démarches à suivre pour contracter un prêt étudiant ?
Existe-il des banques plus enclins aux prêts sans cautions ?
Comment rassurer un banquier ?

Merci d'avance !
 

Ade25

Membre Junior
#2
Bonjour, je suis dans le meme cas que toi, est ce que tu avais trouvé une solution?
 

camcam

Membre Junior
#3
Salut ade25,

Moi aussi j’étais dans cette situation. Comme toi j’étais étudiante sans caution et à l’université. J’ai donc fait des recherches pour trouver un prêt sans caution. Je me suis renseignée sur le site Financestesetudes et ils m’ont négocié un prêt sans caution ( avec la banque populaire avec comme caution la LMDE ) qui m’a été accepté par la banque.

Voila en tous cas pour moi ça a marché par contre je ne sais pas si ça marche pour tout le monde. En espérant que ca aidera d’autres qui
 
#4
Voici une reponse peut etre partielle mais donne quelques elements de reponse a vos questions concernant le pret etudiant:

Je viens de lire cette file et je suis un peu interpelé notamment par certains propos. Je voudrais tenter de donner une image différente du prêt étudiant.

[quoteCertains posent la question: Moyennement légal, et franchement pas moral... tout ça pour un gain de quelques centaines d'euros.[/quote]
Même si ces propos ont été repris par la suite, ce n’est pas illégal (même avec une offre garantie par l'état), et je pense qu’il faut en aucun cas laisser sous entendre que ca pourrait l’être. Vous avez une réputation impeccable, beaucoup pourrait lire la file un peu rapidement et en rester là.

Comme il a été dit plus loin dans la discussion, je pense qu’il ne faut pas faire l'amalgame entre prêt étudiant garanti par l'état (formule de type OSEO) et les prêt étudiants commerciaux des banques, à des taux avantageux.

A mon avis , il n’est pas moral de décourager les étudiants voulant se tourner vers une offre OSEO pour investir.

Pour ce que vous proposer, les étudiants n'ont bien souvent pas de "capital" ; obtenir un crédit lombard ou une hypothèque nécessite d'avoir justement un peu de capital ou un bien à hypothéquer/nantir. C’est donc pas une alternative.

Ne pas investir dans une période de taux bas peut être jugé comme un coût d'opportunité...



En cette période de liquidité gratuite, je ne vois pas où est le problème, même moral. On pourrait même dire que par sa démarche, oliv est prêt à assumer le risque que les banques se refusent à prendre, c'est à dire investir dans l'économie réelle.


je ne vois pas en quoi prendre un prêt OSEO - où seule la garantie est fournie par l'état (et encore à hauteur de 70%) - pour investir serait immoral. Il permet éventuellement a de jeunes étudiants dont les parents ne peuvent se porter garants de bénéficier de l'offre, ce qui les rapproche des étudiants pouvant bénéficier d'un prêt avec caution parentale.

Le banque se rattrapent soit en 'gagnant' un nouveau client, soit sur l'assurance ad hoc, souvent indispensable pour que le prêt soit accordé (en cas de prêt OSEO).

Pour pousser un peu plus loin : Emprunter 15k via une offre de type OSEO avec par exemple un différé partiel de plusieurs années, en investissant la somme en action/SIIC via un CTO (notamment si le foyer est déjà complet en PEA) génèrera des prélèvements fiscaux. De manière certaine sur les dividendes, voire plus sur d'éventuelles plus values. Cela contribuera ainsi à la solidarité nationale.


Pour la petite histoire, c’est ce que j’ai fais à l’époque. J'ai pris seul les risques et non seulement j'ai remboursé mon prêt mais j'ai aussi reversé à l'état l'équivalent de presque un an de bourse CROUS en impôts (echelon 3-4).

Etre jugé comme immoral alors que je pense avoir - certes modestement - mais contribué quand même un peu à la solidarité nationale ne me plait pas vraiment :)
J'ai probablement plus contribué que 99% des autres étudiants qui auraient pu faire la même chose que moi. Bon ok je m'attends pas non plus à une couronne de laurier :p, mais j'espère au moins que ma démarche soit vue comme plutot positive/bénéfique. D'un point de vue philosophique,je vois mes impôts comme une juste et nécessaire contribution à « l’Etat » qui me permet d'étudier dans un pays en paix où je peux avoir libre accès à l'information et à la propriété privée.



Pour revenir sur les prêts étudiants :

Il existe des offres commerciales intéressantes mais nécessitant une garantie (caution : parent ou tiers, mais il faut souvent une personne en CDI).
Le montant monte généralement jusqu'à environ 21k sans justificatif de l'emploi des fonds. Il peut être supérieur avec un dossier argumenté et justificatifs.
A priori, on ne peut effectuer qu'un seul prêt par établissement bancaire, mais rien n'empêche d’en souscrire plusieurs dans différentes banques.

Exemples : (TAEG entre 1 et 1,9%)
- bnpparibas.net/banque/portail/particulier/Fiche?type=folder&identifiant=Credit_Etudiants_20030116163212
- credit-agricole.fr/credit/automobile/consommation/pret-mozaic-etudiants.html
- bpce.fr/Journaliste/Actus-et-Communiques-de-Presse/Marque-produits-et-services/La-Caisse-d-Epargne-propose-un-pret-personnel-meilleur-taux-etudiant-au-taux-exceptionnel-de-1-90-TAEG-fixe-et-la-gratuite-de-sa-carte-bancaire-pour-les-18-25-ans-la-premiere-annee


Mais il existe aussi des prêts dit "commerciaux" sans cautions d'un tiers :
- labanquedesetudiants.com/financer-ses-etudes/le-pret-etudiant/
- banquepopulaire.fr/Catalogue/Produits/Pages/creditautomobile-xyz-etudiant.aspx

- Le CMPS peut aussi le faire pour les étudiants salariés en profession de santé.

Effet Levier :

Ce qui suit n’est qu’une réponse à la problématique d’investir en bénéficiant des taux bas pour un étudiant sans patrimoine, ce n’est en rien une incitation à investir avec un effet levier, ce qui serait je pense, immoral.

En souscrivant par exemple une offre OSEO (15k) et une offre sans caution à hauteur de 21k, on peut déjà placer 36k sur 3-4 voir 5 ans en différé partiel. Au passage, cet emprunt à effet levier garantie sur notre revenu futur ne me parait plus immoral, que d'emprunter sur 25 ans à 2,9% pour un achat immobilier. Cela maintient le prix de l'immobilier à des niveaux prohibitifs pour beaucoup de jeune primo accédant...

Ensuite on peut prendre un levier 'sur' la somme investie, par exemple avec IB et leur offre T Reg Margin (levier x2), avec 36k on peut investir 72k. En diversifiant entre immobilier côté (US, Canada, Europe) et action (Tracker ou en direct) je pense que le risque peut être maitrisable.

PS : Si ce montage ne me parait pas immoral, il n’en reste pas moins risqué.
Bis : Les intérêts d’emprunt sont non déductibles. Ainsi la fiscalité d'un tel montage peut etre un peu salée.

Autre alternative :

L’offre de nantissement de Boursorama, de type avance sur titre: Elle permet d’emprunter 50% de la somme nantis pour environ 2,25% sur 3 ans. On peut ainsi imaginer emprunter 36k via les prêts étudiants, et les placer sur un PEA. Ensuite on peut emprunter 17K en nantissant le PEA puis on peut les réinjecté à nouveau sur le PEA pour avoir 53k.
boursorama.com/banque-en-ligne/bourse/bourse-gestion-quotidien.html
Hélas les frais sur le PEA chez boursorama sont assez prohébitifs.


Enfin, quand on est étudiant le meilleur investissement que l’on peut faire, c’est bien souvent ses études, non seulement pour le revenu futur, mais aussi pour tout le reste…

C’est d’ailleurs, je pense, la meilleur utilisation possible du prêt étudiant.

source: devenir-rentier.fr/viewtopic.php?pid=116940#p116940

Bonjour, je suis dans le meme cas que toi, est ce que tu avais trouvé une solution?
 
#5
Voici un complement de reponse a ce meme sujet:

Mais si vous dites que les prets etudiant offerts par les organismes cites dans votre message ont des taux d'interet entre 1% et 1,9%, ce qui vaut presque dire que ce sont des prets comme les prets personnel ou credit consommation habituel offerts pour tout le monde ! n'est-ce pas? car a ma connaissance les prets etudiants sont aux taux presque 0 %!

Mais aussi l’offre "de nantissement de Boursorama, de type avance sur titre: Elle permet d’emprunter 50% de la somme nantis pour environ 2,25% sur 3 ans" est deja trop etant un etudiant!
Ce sont des prêts réservés aux étudiants et ils sont nettement plus avantageux que les prêts à la consomation classiques. La durée est souvent bien plus longue (8 à 12 ans). Il est possible d'avoir un différé partiel ou total jusqu'à 4 ou 5 ans. Vous n'avez pas besoin de revenus pour pouvoir emprunter.

Avec un prêt à la consomation classique (comme le credit d'automobile etudiant ou d'autre type de credit conso), sans revenus, vous ne pouvez pas emprunter grand chose. Les taux sont à environ 2,8% sur 12 mois et ca monte très vite pour une durée d'emprunt plus longue. Par exemple :
- banque-accord.fr/site/b/accueil/accueil.html

En fouillant bien, on peut avoir un peu mieux: 2,8% sur 5 ans, sans différé :
- creditmutuel.fr/cmcee/fr/banques/particuliers/actualite/2014/credits-septembre/credit-consommation.html

Il existe des offres de prêt à taux 0% pour étudiants, de type 'avance sur bourse' ou "pour un coup de pouce". Ces prêts sont souvent limités à 1500€ sur une durée courte : un ou deux ans. Par exemple :

- particuliers.societegenerale.fr/jeunes/tous_les_produits/emprunter/pret_auto_taux_0_etudiant.html
- secure.bnpparibas.net/banque/portail/particulier/Fiche?type=folder&identifiant=Prelib_20080616112504

Ces prêts peuvent être intéressant pour un besoin de liquidité, mais ca me semble pas une opportunité pour de l'investissement.


Si vous êtes jeunes et que vous voulez absoluement faire un prêt à la consommation, je pense que le prêt étudiant reste le mieux. Si vous n'êtes pas étudiant, une inscription en fac coûte 160€. Il est a mon avis préférable d'emprunter 20160€ sur 10 ans à 1% que 20000€ à 2,8% sur 5 ans. Il faut cependant choisir une formule de prêt étudiant sans limite d'âge.

Côté moralité c'est limite (...) - certes - mais pas illégal. Certains apprécieront l'optimisation 'légale' jusqu'auboutiste ; d'autre non. Mais c'est une considération personnelle. Toutefois c'est un deal qui permettra à la fac d'encaisser sans contrepartie 160€, à votre banquier de placer un produit et à vous d'avoir un crédit avantageux.

Enfin un crédit à la consommation (pour consommer) reste difficile à intégrer dans une démarche patrimoniale optimisée !
 
Haut