Radars Automatiques : un impôt déguisé !

Olivier

Administrator
SyTry Community
#1
Avouons que les quelques 4 450 radars installés en France, sans parler de ceux « embarqués » à bord de véhicules banalisés, dont certains flashent « non-stop », ayant rapporté à l’Etat, selon les derniers chiffres, la bagatelle de 2 milliards d’euros en une année, record en passe d’être battu car les infractions relevées sont en hausse constante, il y a de quoi se poser la question !

Mais en fait, quels rapports possibles pourrait-il y avoir avec une « fiscalité déguisée » ?

Pour le savoir et le comprendre, intéressons-nous d’abord à ce qui « caractérise » l’impôt !

Pour lire l'intégalité de cet article sur les radars automatique et la fiscalité associée, veuillez cliquer sr le lien ci-dessous
https://actufinance.fr/actu/radars-automatiques-6969382.html
 
#3
Ridicule ...
Un fonctionnaire de police ou un gendarme en unité routière verbalise en moyenne 2,5 fois par semaine. Sans connaître le salaire de ces fonctionnaires, il me semble qu'ils coûtent bien plus cher qu'ils ne rapportent. Biensûr, cela ne comprend pas les radars automatiques, mais sans travailler aux Ministères des finances je peux affirmer que cela coûte beaucoup plus cher à l'Etat que cela ne rapporte.
Rien qu'en masse salariale, on doit allègrement dépasser les 5 milliards par années pour les forces de police et de gendarmerie ...
Biensûr, il y aurait d'autres solutions, faire comme les anglais en faisant volontairement des routes sinueuses, ou limiter le permis de conduire pour les personnes âgées, ou encore brider électroniquement les voitures.
On peut pester contre la limitation de vitesse à 80 km/h, je suis le premier par ailleurs, mais s'en plaindre parce que ce serait un impôt déguisé, cela revient à ne pas assumer que l'on pense que quelques soient les vitesses, les accidents seront toujours le quotidien de l'usager de la route.
 
#5
les accidents sont majorés bien sur par la vitesse mais ils ont toujours pour origine une erreur ou une faute humaine .
Je pense que le problème vient en partie de la vitesse pour certaines personnes. Vous avez certainement croisé sur la route des personnes âgées, observez les à un carrefour, ils subissent la pression de la voiture derrière eux ce qui leur fait prendre des risques en traversant malgré l’incertitude de la distance. La réduction de la vitesse leur permet de traverser en prenant moins de risque.
Qui n'a pas un ancien dans sa famille qui conduit alors que tout le monde sait qu'il n'a plus ses réflexes et sa vue d'en temps.
On peut évidemment imposer une visite médicale aux anciens et leur retirer le permis de conduire, ou alors réduire la vitesse de tout le monde ... Personnellement, j'aurais choisi la première option mais je suis conscient des problèmes que cela engendrerait pour ces personnes qui seraient clouées à la maison.
 
Haut