Re: Eclairez moi

Invité

Membre Expert
#1
Re: Eclairez moi

"AlainD" <[email protected]> wrote in message news:<[email protected]> "Cayol Raoul" <[email protected]> a écrit dans le message de news> [email protected]
> > > > Aprés tout, le fonctionnaire peut toujours démisionner.
> > > > Comme dans le privé !
> > >
> > > Pas tout à fait
> >
> > Pourquoi ?
>
> On en a parlé sur un autre forum (je sais plus ou). En gros lorsqu'un
> fonctionnaire pose sa démission il lui faut l'accord de sa hiérarchie

[lien http://www.fonction-publique.gouv.fr/fp/statut/cessation.htm]http://www.fonction-publique.gouv.fr/fp/statut/cessation.htm[/lien]

Oui, enfin je suppose qu'ils ne vont quand même pas l'enchaîner à son
fauteuil, le fonctionnaire démissionnaire !
Je suppose qu'il s'agit surtout des cas où le dit fonctionnaire
détient des secrets d'Etat.
Il y a aussi le cas particulier de ceux qui sont dans un corps de la
fonction publique suite à leurs études en grande école. En principe,
ils doivent racheter leur engagement s'ils veulent démissionner avant
(la fameuse "pantoufle"). Mais à ma connaissance, cet engagement est
de dix ans, alors qu'il faut rester quinze ans dans la fonction
publique pour garder les droits de retraite "fonction publique".

 

Invité

Membre Expert
#2
Re: Eclairez moi

"loisillon" <[email protected]> a écrit dans le message de
news:[email protected]> "AlainD" <[email protected]> wrote in message
news:<[email protected]> > "Cayol Raoul" <[email protected]> a écrit dans le message de news> > [email protected]
> > > > > Aprés tout, le fonctionnaire peut toujours démisionner.
> > > > > Comme dans le privé !
> > > >
> > > > Pas tout à fait
> > >
> > > Pourquoi ?
> >
> > On en a parlé sur un autre forum (je sais plus ou). En gros lorsqu'un
> > fonctionnaire pose sa démission il lui faut l'accord de sa hiérarchie
>
> J'ajouterais qu'il est parfaitement normal qu'il y ait une
> autorisation si le fonctionnaire quitte ses fonctions en détachement
> ou en mise en disponibilité puisqu'il garde quand même un pied dans la
> maison, ce qui est un avantage indiscutable. On ne voit pas par contre
> (sauf détention de secrets d'Etats ou conflits d'intérêts) ce qui
> s'opposerait à une rupture de ponts entre le fonctionnaire et
> l'administration.

C'est pourtant la réalité. Si la hiérarchie veut absolument persécuter un
fonctionnaire démissionnaire, elle peut ne pas répondre à ses demandes, le
forçant ainsi, s'il persiste, à un abandon de poste. Il s'agit là d'une
faute grave, ayant entre autres comme conséquence d'interdire toute
possibilité de réintégration ultérieure.
--
Amicalement
RS


 

Invité

Membre Expert
#3
Re: Eclairez moi

"loisillon" <[email protected]> a écrit dans
le message de news:[email protected]>
> Cela me semble quand même des cas extrêmes.

Non, c'est la traduction d'un état d'esprit. Un fonctionnaire n'a pas en
fait de réel statut, il est à la disposition de l'Etat, point.
--
Amicalement
RS


 
Haut