Règles fiscales de la nue propriété

#1
Bonjour à tous,

Je souhaiterais un avis concernant les règles fiscales de la nue propriété.
Je souhaitais accroitre mon patrimoine en profitant de mes revenus fonciers mais sans en générer de nouveaux pour le moment.
Naturellement, je pense à la nue propriété.
Pourriez-vous me dire si les intérêts d'emprunt sont déductibles des revenus fonciers tiers ou s'ils sont perdus ?

Merci
 

dalli

Membre Expert
#2
J'ai fait un petit chiffrage sur un cas hier

Pour être déductible il n'y a qu'un seul cas : l'usufruit doit être détenu par un bailleur social.
 
#3
C'est effectivement ce que j'avais cru comprendre, merci pour cette confirmation.

Voilà ce que j'ai imaginé, pourriez-vous me dire ce que vous en pensez.

J'emprunte personnellement, 100% de la somme avec 2 emprunts l'un non affecté pour 30% ( profitant des taux très bas), l'autre pour 70% en crédit immobilier. Je verse à ma SCI à l'IS en compte courant 30% de la valeur du bien. Je fixe un taux d'intérêt en me référent au taux légal en vigueur, ce qui générera des revenus en BIC légers.
Je me retrouve avec la nue propriété sans déduction et la SCI avec l'usufruit qu'elle amortit et les charges d'intérêts du compte courant avec l'IS à 15 points.
Dans 15 ans, je récupère automatiquement l'usufruit sans fiscalité, et la SCI solde son compte courant, donc net d'impôt au fur et à mesure de mes besoins de jeune retraité.
Vous voyez une faille dans ce montage ?




J'ai fait un petit chiffrage sur un cas hier

Pour être déductible il n'y a qu'un seul cas : l'usufruit doit être détenu par un bailleur social.
 

dalli

Membre Expert
#4
A mon avis on doit pouvoir avoir des réflexions autres pour comparer.
La perte de la déductibilité ne me semble pas judicieux

On doit trouver avec ses mêmes moyens des revenus non fiscalisés à la retraite dans 15 ans (si c'est bien votre objectif)

L'impact fiscal global : SCI IS et succession doit être analysé.
Cette SCI c'est quoi aujourd'hui comme montage ?
 
Haut