Rémunération CGPI - quels repères ?

Morti

Membre Junior
#1
Bonjour,

J'espère que ma question sera dans la bonne rubrique, bien qu'elle en dépasse un peu.

J'essaie de me faire un idée sur la rémunération du CGP Indépendant, car malgré que mon conseiller soit inscrit ANCOFI-CIF, je n'arrive pas à avoir la transparence de sa rémunération... il ne refuse pas par un NON, mais répond toujours à côté, et je ne m'en sors pas.

Pouvez vous confirmer, infirmer ou préciser les chiffres ci dessous (valeurs approximatives)

INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOCATIF
- 8 à 15 % sur le montant de la vente du bien, payés par le promoteur
- xx % (combien?) sur le prêt contracté s'il a été l'intermédiaire
- xx % (combien?) sur les assurances extérieures

INVESTISSEMENTS EN ASSURANCE VIE (exemples)
- 1.5% à 3.5% sur les droits d'entrées (si fixés à 2% ou 4%, ex ODDO, Generali...)
- 90% des frais de gestions du contrat ( pour des frais annuels prélevés allant de 0.8% à 1%)
- 90% sur les frais d'arbitrage en moyenne

Je n'aime pas faire cela, mais j'y suis obligé, car il demande maintenant les frais de "suivi" de nos placements (>0.8% des encours)... alors qu'il n'en n'avait jamais été question auparavant.
De plus nous sommes plutôt dans des invests peu risqués...donc pas avec une énorme performance...
J'ai l'impression d'être devenu un otage: si maintenant vous ne crachez pas, je ne m'occupe plus de vos placements, donc vous perdrez de l'argent.

Merci par avance si vous pouvez pallier ma méconnaissance sur le sujet [:)]

De précieuses informations dans ce post: (Merci M. Astruc )
http://forum.actufinance.fr/remuneration-reelle-des-conseilles-en-defiscalisation-P144928/

La confiance se gagne en gouttes et se perd en fleuves
 

bennou

Membre Expert
#2
Etant moi même CGPI (inscrit à l'ANACOFI CIF d'aileurs), je peux vous dire que les chiffres que vous donnez sont largement surestimés. Etant adhérent à l'ANACOFI il a l'obligation de vous donner ces chiffres si vous lui demandez.

Voici les infos pour ce qui me concerne:

INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOCATIF
- 8 à 15 % sur le montant de la vente du bien, payés par le promoteur >>>> plutôt entre 4 et 8 (avec 5 - 6 % pour la plupart). C'est comme un agent immobilier qui vend un bien dan l'ancien, donc rien d'extraordinaire.
- xx % (combien?) sur le prêt contracté s'il a été l'intermédiaire >>> 1 % plafonné à 1500 € la plupart du temps
- xx % (combien?) sur les assurances extérieures >>>> je n'ai plus le chiffre en tête, mais ça n'est pas grand chose

INVESTISSEMENTS EN ASSURANCE VIE (exemples)
- 1.5% à 3.5% sur les droits d'entrées (si fixés à 2% ou 4%, ex ODDO, Generali...) >>> Frais d'entrée - 0,5 % gardés par la compagnie en général
- 90% des frais de gestions du contrat ( pour des frais annuels prélevés allant de 0.8% à 1%) >>> c'est moitié moins !!! Entre 40 et 50 % selon les assureurs
- 90% sur les frais d'arbitrage en moyenne >>> la plupart donnent 0


Bref on est bien loin de ce que vous pensiez... Néanmoins il parait un peu cavalier de vous facturer des frais pour des services pour lesquels il est déjà rémunéré par l'assureur (les commissions sur encours rémunèrent le temps passé au suivi du dossier). Sauf bien sur si par ailleurs il renonce à ses commissions sur encours.
N'hésitez pas à changer de CGPI si vous n'êtes pas content du votre.
.
 

Morti

Membre Junior
#3
Merci Bennou, pour votre réponse rapide.
Sans doute d'autres amèneront des compléments.
Je suis surpris qu'il n'y ait pas de commissions sur les arbitrages (car sur certains contrats, les taux sont sont vraiment élevés).
Avant de "clasher" avec mon conseiller, je souhaite vraiment être certain qu'il n'y a rien à faire d'autre...
Vous disiez "cavalier", je pensais plutôt "onéreux" [crazy], car je ne comprends pas ce que j'achète, et comment ça me rapporte...
Je n'ai rien contre le fait de payer, dans l'absolu, si c'est pour que mon investissement performe plus..


(Edit) d'autres éléments de réponses découverts ici... infos contradictoires ??
http://forum.actufinance.fr/-mode-de-remuneration-cgp-par-oddo-et-generation-vie-P209082/
 
#4
Bonjour,

Quand vous achetez votre pain, demandez-vous au boulanger quelle est sa marge sur une baguette ou un croissant ?

La question n'est pas fondamentalement de savoir combien gagne votre CGPI mais combien il vous fait gagner (performance réelle de vos contrats) et avec quel degré de sécurité (garanties contractuelles, sécurité du capital investi).

D'une manière générale, faites plutôt confiance à ceux qui sont transparents sur les opérations qu'ils vous proposent et qui vous les énoncent clairement, qu'à ceux qui vous vendent du mauvais pain en vous annonçant précisément leur marge...

Cordialement,
.
 

Morti

Membre Junior
#5
Merci de votre message.

Quand vous achetez votre pain, demandez-vous au boulanger quelle est sa marge sur une baguette ou un croissant ?

Au moins, lui ne cherchera pas à me le vendre 2 fois [;)]. De plus, dans son échoppe, le prix est marque sur l'étiquette, et il n'y a pas de doute sur le prix vs la marchandise. Et si votre boulanger veut vous vendre un baguette 1000 euros, vous tenterez forcément de vous rapprocher du prix du kg de farine, du taux horaire, et du coût du pas de porte... non ? [:)]

La question n'est pas fondamentalement de savoir combien gagne votre CGPI mais combien il vous fait gagner (performance réelle de vos contrats) et avec quel degré de sécurité (garanties contractuelles, sécurité du capital investi).

Alors là, je ne peux qu'abonder !! Mais c'est bien ça que je n'arrive pas à savoir... si je paie des prestations de conseil, combien me rapportent elles, en focntion de mon aversion au risque: en gros qu'est ce que j'achète.

D'une manière générale, faites plutôt confiance à ceux qui sont transparents sur les opérations qu'ils vous proposent et qui vous les énoncent clairement, qu'à ceux qui vous vendent du mauvais pain en vous annonçant précisément leur marge...

Mon cher, je ne demanderais pas mieux. Mais la profession est tellement bien "organisée", que je ne sais vraiment pas comment faire pour changer de CGPI dans le cas d'une assurance vie. Cela semble du domaine de l'impossible.
Hormis la négociation, sur des bases que j'essaie d'estimer, je n'ai aucun levier... Même pas la possibilité de partir sans que ça me coûte un bras.
Quant au pain, je ne sais qu'une chose... il est cher, et je ne saurai que dans longtemps s'il est bon ou mauvais.

Le débat reste ouvert, mais je vous remercie de votre contribution [cool]
Cordialement
 

bennou

Membre Expert
#6
Je vous confirme que vous pouvez changer de CGPI pour vos assurances vies. Voyez un nouveau CGPI qui se chargera des formalités.
Il m'arrive assez fréquemment de récupérer des clients en provenance de certains confères, ça fait pas mal de paperasse mais ça ne pose pas de problème particulier. Certains compagnies ont des procédures plus simples que d'autre, mais je n'ai jamais eu de blocage total.
.
 

Morti

Membre Junior
#7
@Bennou
Merci pour cette lueur d'espoir.[:p]
Je me mets en recherche d'une alternative, car je pense que c'est grillé avec mon CGPI - le coeur et la confiance n'y sont plus.
Cordialement
 

Morti

Membre Junior
#8
Je remonte ce fil de discussion, afin de vous donner la conclusion de cette affaire, 6 mois plus tard.

J'ai effectivement suivi le conseil de Bennou
N'arrivant toujours pas à comprendre à quoi correspondait ce que mon CGPI voulait me facturer, et nos rapports devenant vraiment très tendus, je me suis mis en recherche d'un nouveau.
Après en avoir rencontré 3, je pense avoir trouvé le bon: en tout cas, tout semble clair, et je ne lui ai rien caché de mes mésaventures et de mes attentes.

Bref, ce n'est pas très simple, mais j'en arrive au bout - sans casse:
1. j'ai procédé à quelques rachats partiels, là où le coût était minime.
2. la nouvelle compagnie a accepté de ne charger qu'à 0.5% en droits d'entrée.
3. Je n'ai laissé que le minimum sur les contrats existants, puis j'ai fait la demande de changement de code courtage.
4. Les compagnies, même si elles ne s'en vantent pas, ont des procédures standard pour celà (eh oui!!)

Bilan:
- je suis revenu à beaucoup plus de sérénité,
- Mon nouveau CGPI a visé la durée pour se rémunérer (le transfert ne lui rapporte pas grand chose à l'entrée)
- Je repars sur de bonnes bases, et en confiance.

Conclusion: si pour quelque raison que ce soit, vous êtes en désaccord important, ou en perte de confiance durable avec votre CGPI, et que vous n'en sortez pas, alors n'hésitez pas à faire la démarche.

Je peux en témoigner: ça marche!
 

mika07

Membre Junior
#10
Cher Monsieur,

Vu vos references je me permet de vous demander quelques conseils et vous poser quelques questions, en esperant que vous les prendrez au serieux et que vous y repondrez.
Je suis de retour en France apres une expatriation de 15 a travers le monde, ayant vendu de la multipropriete, je desire maintenant trouver un travail sur Paris dans le domaine de la Finance.
N'ayant pas les diplomes pour pretendre etre un Conseiller en Gestion de Patrimoine, je suis sur le point d'accepter un emploi dans une societe apparement tres serieuse et avec une tres bonne credibilite, qui me propose de vendre de l'immobilier d'investissement ainsi que des assurances-vies.
Pourriez vous tout simplement m'eclairer un peu sur ce travail et pouvez me dire en terme de remuneration net combien ce type d'emploi peut generer par mois pour quelq'un de travailleur et qui se debrouillerait pas trop mal.
J'entends a peu pres tout et son contraire sur ce metier mais en m'adressant a un professionnel j'espere avoir un avis objectif et franc

Merci par avance.
 

bennou

Membre Expert
#11
Bonjour,

votre réussite et le montant de votre rémunération dépend bien entendu de vos qualités personnelles et de votre investissement, mais également de l'image de votre employeur, de la qualité des produits qu'il propose par rapports aux concurrents et du type de contrat de travail que vous signez avec lui (quel pourcentage vous revient sur le CA généré, avez vous un fixe ou uniquement des avances sur comms, ...).

Bref c'est TRES difficile de vous répondre sans connaitre tous ces éléments, car les écarts peuvent être énormes...
 
Haut