remunération (réelle!) des conseillés en défiscalisation

busy

Membre Junior
#1
Salut à tous je voulais savoir quelle est la rémunation des agents co et salarié, dans la défisc. Car mes expériences passés m'on appris à me méfié des sommes annoncé dans les annonces.

donc voili voilou!!!
merci d'avance.
 

PAT

Membre
#2
Ré: remunération (réelle!) des conseillés en défiscalisation

depuis 1 an dans la defisc je peux te dire que ça va de 0 à 150 000€ annuel chez certains en agent co (peut être plus mais j'ai pas vu...). C'est large comme fourchette tu me diras et pourtant c'est la réalité. Ce qui est sûr c'est que si tu veux gagner beaucoup d'argent c'est dans la défisc qu'il faut aller c'est clair! mais il faut que ça plaise. Tout dépend pour quelle boite tu bosses, et aussi de tes aptitudes commerciales et de ton appétit d'argent...[cool]

Moi je suis loin de la fourchette haute mais en même temps je travaille pas beaucoup alors?!
 

philsen

Membre Junior
#3
Ré: remunération (réelle!) des conseillés en défiscalisation

bonjour
la vie n est pas si rose
cela depend avec qui tu travailles
en agent co 100000€ brut correspond a 50000€ net de salaire
les boites a defics donnent 3a 4% parfois sans rdv
tu dois faire le double de vente que si tu travailles en direct comme un vrai agent co ou en portage salariale si tu as le message appellez mon port perso 0670079726
As tu des clients et quel age et quel experience? et quel diplome?
 

DOM92170

Membre Junior
#4
Ré: remunération (réelle!) des conseillés en défiscalisation

Bonjour,
je peut vous proposé des RDV j'ai des rendez vous que je fourni au société de gestion de patrimoine si vous etes dans la région parisenne on peut essayé de travailler ensemble cordialement. Je m'occupe que des RDV le reste n'est pas mon domaine chacun son domaine.[;)] 06-18-08-51-89 Dominique.
 

TAMBOUR

Membre Junior
#5
Ré: remunération (réelle!) des conseillés en défiscalisation

As tu eu des réponses satisfaisantes concernant la rémunération ? Car il est vrai que la plupart des réseaux vous font un show ou la rèm. est mirobolante pour en définitive se rendre compte que c'est du flan.
Etre transparent au niveau de la rémunération n'est pas donné à tous !!!
 

JP ASTRUC

Membre Expert
#6
Ré: remunération (réelle!) des conseillés en défiscalisation

Vaste sujet qui plus est à forte polémique.

Je ne peux parler que de mon cas :

Du temps où j'étais chez Omnium j'avais atteint un taux de rémunération de 6,5% brut TTC sur le montant TTC des ventes auquel s'ajoutait la rémunération bancaire de 1% sans TVA sur le montant TTC.

Ainsi sur une vente à 119.600 € TTC soit 100.000 € HT en métropole, la com touchée était de 6.500 + 1.196 = 7.696 € HT avant charges et IR.
Bouclant très souvent mes dossiers en moins de 30 jours je touchais 10% de surcommisssion sur ma com de base soit dans cet exemple :
6.500 *1,10 + 1196 = 8.346 € HT.

Travaillant aujourd'hui en direct avec beaucoup de promoteurs, mon taux de com varie entre 10 et 12% principalement suivant la technicité du produit vendu.
Auquel s'ajoute toujours la rémunération bancaire.

EX : Girardin à 500.000 € sur ST MARTIN (pas de TVA) com : 10% + 1% bancaire : 55.000 € nette de TVA mais pas de charges ni IR ...

LMP (avec montage fiscal) 12% sur 600.000 € tjs sur ST MARTIN com 12+1 = 13% de 600 K€ = 78.000 €


NB : le Pire est l'écart en ce qui concerne les commissions de courtage Placement.

Dans le système Omnium, le taux de base immobilier (de 6% pour un manager) est pondéré par un point valeur qui est de 0,4 pour les produits de placement.

Ainsi pour un placement de 100.000 € la com rétrocédée (pour un manager) sur les frais d'entrée sera de 100.000 * 6% * 0,4 = 2400 € A CONDITION que vous vendiez le contrat A FRAIS PLEINS !! soit 4,80% par exemple pour un contrat SKANDIA.

Ainsi si votre client refuse de payer les frais pleins , l'incompressible gardé par Omnium est de 4,80 - 2,4 soit 2,40%.
Autrement dit si votre client accepte 2% de frais et pas plus, soit vous perdez le client soit c'est Vous qui payez 2,4 - 2 = 0,4% de 100.000 = 400 € de com au groupe ...

Mais ce n'est pas tout; il faut savoir qu'en terme de commission sur encours, le groupe garde environ 60% des sommes versées par la Compagnie et ne vous en rétrocède donc que 40%...

Enfin le portefeuille que vous constituez appartient au Groupe et non à Vous qui n'êtes qu'un Mandataire (résiliable à loisir) et non un co-courtier...

Bien évidemment vous êtes couvert par l'assurance du Groupe pour un montant de cotisation très faible mais vous ne pouvez distrubuer les produits que par leur intermédiaire si vous voulez être couvert.

COMPAREZ avec un statut de Courtier indépendant :

Incompressible de l'ordre de 0,50%

Rétrocession intégrale des com sur encours (environ 1% annuel de la valorisation de vote portefeuille)

Propriété du Portefeuille que vous pouvez revendre quand vous le désirez entre 3 et 4 fois le montant de l'encours annuel...

Evidemment Assurance en RC Pro et Garantie Financière n'ont rien à Voir en terme de coût et il faut obtenir son C11 visé par le parquet puis signer des conventions de courtage ou co-courtage avec une ou plusieurs compagnies.

Cependant croyez-moi le jeu en vaut très largement la chandelle.

Pour plus d'info contactez-moi directement.

Cordialement

Jean-Pierre ASTRUC
CGPI
 
#7
Ré: remunération (réelle!) des conseillés en défiscalisation

Je pensais que tu étais conseiller Omnium et en train de suivre le cursus de master en ingénierie du patrimoine et tu dis travailler en direct avec des promoteurs?
Ce qui est incompatible avec le code de déontologie.
Quelle est ta situation réelle??

Cordialement

Tristan
 

JP ASTRUC

Membre Expert
#8
Ré: remunération (réelle!) des conseillés en défiscalisation

Je t'ai répondu avec moulte détail sur ton mail privé.

Cordialement.

Jean-Pierre ASTRUC
CGPI
 

dlbpaf

Membre Junior
#9
Rй: remunйration (rйelle!) des conseillйs en dйfiscalisation

Bonjour

Les salaires annoncés sont là pour faire rêver...
La réalité c'est: un marché hyper concurrentiel, des ventes en très nette baisse, une loi de finance moins favorables aux contribuables moyennement ficalisés qui étaient la cible privilégié de ces supers vendeurs. à savoir une imposition sur le revenu entre 3 et 7 ke.

La loi robien recentré est désormais intéressante pour les haut revenus.

Et ces mêmes hauts revenus travaillent rarement avec des commerciaux "porte à porte"....mais plutôt avec leur banquiers patrimoniaux ou banque privés.

Quand on fait ce métier il faut avoir un gros carnet d'adresses, et une trésorerie confortable, un montage de pret + une signature chez le notaire = 3 mois en moyenne.

A bonne entendeur...
 

JP ASTRUC

Membre Expert
#10
Re: Rй: remunйration (rйelle!) des conseillйs en dйfiscalisation

Attention il ne s’agit nullement de salaire mais de commission versées brutes.
Ensuite, selon votre statut ces commissions seront « chargées » en cotisations sociales de toutes sortes (et Dieu sait s’il y en a) et fiscalisées.

D’où l’intérêt d’adapter sa structure afin d’optimiser sa rémunération.

Tant que vous débutez vous pouvez rester en entreprise individuelle, c’est souple et peu contraignant au niveau des déclarations comptables et fiscales.

Attention cependant car d’une part il y a confusion des patrimoines professionnel et privé et d’autre part les cotisations sociales sont assises sur le résultat comptable TOTAL et atteignent à elles seules environ 42% dudit Résultat.

Le Résultat corrigé des charges est ensuite taxé à l’IR au barème progressif qui peut atteindre 40% dans la plus haute tranche (mon cas).

S’il est facile de gommer l’IR (quel que soit son montant) il est beaucoup plus délicat de s’attaquer aux charges sociales qui sont paraît-il un MAL nécessaire …

A partir d’un certain niveau de rémunération il est donc judicieux de basculer en société (EURL, SARL ..). Pour ma part j’ai choisi la SARL dont je suis Gérant majoritaire.

Le premier point positif a été de faire racheter par la SARL mon propre portefeuille client par le biais d’un emprunt bancaire.
Ainsi je dégage du cash et la SARL passe en charge financière les intérêts d’emprunt, ce qui minore son résultat d'autant.
Notez que le jour où je vends ma SARL en cédant les parts sociales, je revends ma clientèle une deuxième fois …

Le deuxième point positif est que par le biais de l’article 62 du CGI je vais pouvoir :
- Jouer sur mes rémunérations de gérance
- Bénéficier du taux réduit de l’IS à 15% jusqu’à 38.120 €
- Jouer sur le versement de dividendes fiscalement peu imposés et SURTOUT NON soumis à CHARGES sociales

Bref il y a de quoi faire et au global le montage et l’optimisation vont me permettre d’être mieux rémunéré en ne travaillant pas plus ou de travailler moins en conservant un niveau de rémunération équivalent à celui que j’avais du temps où je subissais l’entreprise individuelle.

C’est AUSSI CELA le métier de CGPI !!

En complément de la défiscalisation AVAL (par les techniques que l’on connaît), il convient de rechercher les méthodes de défiscalisation AMONT en mettant en œuvre des techniques beaucoup plus subtiles!!!

Enfin, NON seulement on défiscalise l’IR (et accessoirement l’IS) mais en sus on « optimise » la « pression sociale » tout en augmentant sa propre protection en terme de prévoyance, retraite et maladie…

TOUT CELA POUR DIRE que la rémunération des CGPI est un sujet COMPLEXE qui va bien au delà des commissions brutes perçues sur vente !!!

L’optimisation de la Rémunération des Dirigeants d’Entreprise est un vaste sujet qui représente un part non négligeable de mon activité et qui m’enrichit tant sur le plan intellectuel que sur le plan pécuniaire.

Cordialement.
 

ExpertLMNP

Membre Junior
#11
Re: Rй: remunйration (rйelle!) des conseillйs en dйfiscalisation

Autre point de vue: il faudra se poser la question de ce que vous attendez de votre métier avant de savoir comment il rémunère..
En effet, passons sur les rémunération des salariés quelques instants: en banque, 30 à 35 K€. En reseau de défiscalisation, salaire très faible voire de principe (quelques centaine d'euros mensuels) + com faible en regard de la clientèle; je m'explique: en banque, clientèle fournie, en reseau de défisc, clientèle à fournir donc, gros travail de reseau et de développement. Dans ce cas, souvent la solution de l'indépendance se pose.

Le statut indépendant: là encore, 2 façon de voir le métier: CGPI indépendant, unique chef d'entreprise et gérant seul son activité et en assumant tous les frais: solution que je connais bien pour avoir été la mienne: aujourd'hui, après de nombreuses années, cette solution ne s'avère interressante que parce que j'ai une réelle entreprise, constituée de consultants (agents commerciaux) et que je peux me rémunérer de part ma propre production mais surtout par les retrocessions que je conserve en tant que fournisseur des cartes et RC nécessaires dans les domaines concernés ainsi que l'image de la société et le support technique et logiciel.
Développer et assumer l'ensemble des taches d'un chef d'entreprise, ça n'est rentable que si l'essentiel de la production est réalisée par les consultants, laissant ainsi le temps nécessaire au développement de l'activité, facilitant ensuite le travail des consultants. Il faut arreter de croire qu'on dirige une entreprise de A à Z seul et accessoirement, qu'on peut en retirer tous les bénéfices sur le long terme. Le métier est assez usant, sachez le.

Si j'étais resté seul, CGPI, et gérant absolument tout, le bénéfice tiré aurait été très faible en regard des responsabilités et du temps passé. Rapport horaire trop faible quand on est seul.

L'autre choix est l'activité de "producteur": certes, vous n'êtes pas propriétaire de votre entreprise (et encore que...) mais vous vous assumez en tant que "vendeur libéral" et vous touchez de grosses rémunération (en proportion de la situation salariée) sans objectif, ni reunionites, ni pression hierarchique; bref, je produit, je prend les commissions et ne je m'occupe de rien en gestion de l'entreprise et de tout ce qu'il y a autour (ou presque)

A chacun de se connaitre et d'être honnête avec lui même.

Pour répondre quantitativement: Mr Astruc a déjà bien résumé pour le cas du CGPI seul. Dans le cas de l'agent commercial, je peux préciser avec un exemple de production: en moyenne, un consultant défisc immobilière pure (sans placements financiers): pour un CA de 1,5 M€ (vous conviendrez que c'est un CA tout à fait réalisable ou si vous trouvez cela trop important, changez de voie), il faut compter environ 100 k€ de commissions.
Si le consultant maîtrise les placements financiers et notamment l'assurance vie, alors en considérant une collecte annuelle de 300 k€ (là aussi, en dessous de ces chiffres, un conseil, changez de voie), comptez sur 70% des frais d'entrée hors incompressible de 0,5% pour l'assureur et une rémunération de 50% des encours .
 

JP ASTRUC

Membre Expert
#12
Re: Rй: remunйration (rйelle!) des conseillйs en dйfiscalisation

Je rebondis sur vos propos car ils appellent quelques commentaires :

Il est évident qu’il faut absolument distinguer le « vendeur de robien » pudiquement appelé « producteur » agissant en tant que Mandataire ou Salarié, de l’Indépendant qui exerce toute la palette des activités constituant non pas tant la Gestion que plutôt le Conseil en Stratégie Patrimoniale, agrémenté de la vente des produits adéquats qu’ils soient immobiliers, financiers ou autres.

Je suis resté seul durant des années et j’ai évolué jusqu’à atteindre un niveau de travail, de responsabilité et de revenus qui me conviennent parfaitement eu égard à mes aspirations et à mon train de vie, fort confortable au demeurant.
L’idée de base a toujours été que je me devais d’atteindre un niveau de revenus suffisamment important pour que mon conseil ne soit pas « pollué » par des contingences purement matérielle ; c’est aujourd’hui chose faite et je ne peux que m’en féliciter tout en gardant la tête froide.

Malgré ce, j’ai récemment décidé de « passer la vitesse supérieure » en développant une équipe de Professionnels du Patrimoine sur laquelle je vais m’appuyer afin de distribuer le concept développé par CPC-SOLABIOS, concept qui a désormais fait ses preuves et qui est une véritable « pépite » m’ayant permis de faire un chiffre extra ordinaire dans une période où la quasi totalité de mes confrères ont vu leurs affaires et leurs encours fondrent à vue d’oeil.

Je rentre donc dans le modèle que vous décrivez, à savoir qu’étant officiellement en charge du développement d’une force de vente, je vais toucher des commissions différentielles dont le niveau va faire plus que « mettre du beurre dans les épinards » ;-)
Pour autant ce qui m’a motivé n’a pas été l’aspect financier mais le CONCEPT et les produits sous-jacents ainsi que les contacts humains liés avec les promoteurs de la solution.

Autant je ne me verrais pas du tout « faire de l’abattage » en robien , borloo ou désormais scellier, autant distribuer ce produit est excitant de par toutes les possibilités qu’il offre en fonction de l’habillage dont on va le vêtir et ce, indépendamment du couple exceptionnel Rendement / Sécurité qu’il présente de manière intrinsèque.

Passionnant également le fait de partager avec des confrères une aventure qui augure des meilleurs hospices au sein de laquelle chacun va pouvoir exprimer ses talents de CGPI et très correctement gagner sa vie dans l’intérêt même de ses clients.

Je suis intimement persuadé que les choses n’arrivent pas par hasard et que la réussite sourit à ceux qui savent déceler et saisir les opportunités. Affaire de flair, d’expérience, de recul et d’honnêteté tant dans le « business » qu’avec soi-même.

Au plaisir de vous lire.

Cordialement.
 
#13
Rendez-vous Gratuits pour une rénumération a la hauteur de votre talent commercial

Selon notre expérience des réseaux de commercialisation ,très peu des conseillers sont salariés , moins de 20 % a notre connaissance.
Pour les agents co avec qui nous travaillons habituellement c'est très très variable et je dirai que cela dépend de plusieurs paramètres:
-Fournis t'on à L agent co une formation commerciale ?
-Dispose t'il de produits multi promoteurs ou au contraire est t'il exclusif?
-Lui fournis t'on des Rendez vous avec d'éventuels investisseurs et ce dans le but qu'il puisse capitaliser sur son talent commercial et se concentrer sur son coeur de métier : conseiller pour vendre

C'est sur ces deux derniers points que nous intervenons et vous accompagnons
Des lors : Seriez vous Intéressé par des Rendez-vous Gratuits pour que votre rémunération dépende uniquement de votre capacité a conseiller et convaincre?
 
Dernière édition par un modérateur:

dalli

Membre Expert
#14
Pourriez-vous prendre note de ne plus jamais me téléphoner svp !
J'en peux plus de tous ces appels.
J'essaye de ne pas êre désagréable avec la personne au bout du fil que vous payez 3 sous mais c'est dur.

Semaine dernière dans une journée, j'ai eu 4 appels de démarchage dont 2 de défiscalisàtords.

En tant que pro, je me suis prise au jeu et ai accepté déjà des RV : une cata !!!
Je ne voudrais même pas les embaucher pour les former à la gestion de patrimoine car même commercialement je ne les ai pas trouvé bons.

J'ai par ex lancé d'énormes signaux d'achat pour qu'ils me proposent un PERP puisqu'ils font tous les produits de défisc et surtout pas que de l'immo (!!!)
Pas foutu d'y arriver tout seul, je dis donc : un PERP semble peut être plus correspondre à la situation que je propose (j'ai donné une situation où plus d'endettement possible). La personne me dit qu'elle me rappelle pour un RV dans 2 semaines.

L'appel a eu lieu 18 mois plus tard par un autre vendeur.


Franchement des RV de ce style je n'en voudrai pas et je préfère largement me débrouiller seule. Plus vraiment besoin de prospection maintenant mais quand j'étais en phase de démarchage dans mon métier, ce sont quasi immédiatement les gens que je rencontrais qui me prennaient des RV.

Bien que jeune dans le métier, la notion de conseil et non vendeur faisait la différence.


Il ne devrait pas être fait usage du téléphone pour du démarchage comme en Allemagne ou le démarchage sous toutes ses formes est interdit.
 
#15
Je comprends votre point de vue cependant ne faites pas de généralisation . Pensez vous vraimment que parceque vous avez rencontrer un conseiller sur un rdv pris par téléphone est qu'il était assez mauvais tous sont comme ca? Hum Hum .... .
Si je suis votre raisonnement : si un conseiller est "bidon" tous sont "bidons" ? mais dites moi vous êtes vous même conseillère non ? donc ....
Je suis désolé mais c'est du syllogisme de bas étage .... Si par contre le but est de vous vendre en vous démarquant , c'est déjà mieux :)
 

dalli

Membre Expert
#16
J'ai accepté 4 RV avec l'objectif de les recruter s'ils étaient bons.
Ben je n'ai même pas essayé de les débaucher.


Ce n'est pas du syllogisme, juste que c'est hyper pénible d'être appelé tout le temps pour tout.
Du reste si j'ai accepté les RV c'est justement parce qu'au bout du fil, j'en ai eu un meilleur que d'habitude.
Je ne paye pas 3 sous au magreb (ou ailleurs peut être encore moins cher) pour prendre mes RV.

C'est tellement désagréable d'être appelé que certains de mes clients ne me répondent pas si je fais l'erreur d'appeler d'un n° qu'ils ne connaissent pas.
 
Haut