SCPI en usufruit pour société

#1
Ayant de la trésorerie de ma société qui dort depuis trop longtemps, j’envisagerai bien l’achat par la société de l’usufruit de SCPI pour une durée de 5 ans environ d’une partie de cette trésorerie et je serai le nue propriétaire (investissement à crédit pour moi). Par contre je ne sais pas si ma banque accepterai un tel montage en sachant qu’elle a les comptes de ma société et les miens à titre particulier. Que pensez-vous d’un tel investissement pour une société ayant de la trésorerie à placer?
Merci pour vos réponses
 
#3
Peux tu m’expliquer ce qu’est un contrat de capitalisation et qu’apporterait il de plus par rapport à la situation que j’ai décrite (placement de trésorerie sur 5 ans)? Merci
 

dalli

Membre Expert
#4
Montage probablement inintéressant.

Les intérêts du crédit seraient en pure perte, quelle est l'intérêt de la société de percevoir des revenus ? Sont-ils en conformité avec les statuts ?

Moi la question que je me pose serait plutôt : pour quelle bonne raison laisser de l'argent largement excédentaire dans la société ?
Il ne rapporte rien, il sera fortement fiscalisé à la sortie, en cas de succession vous risquez de fairer payer à vos héritiers des droits sur une dette fiscale.

Quand les montants sont importants l'érosion fiscale est délirante. Pourquoi pas si la société ne peut pas faire autrement mais si l'argent ne sert à rien à l'activité ou aux projets, c'est souvent une bombe à retardement.
 
#6
Montage probablement inintéressant.

Les intérêts du crédit seraient en pure perte, quelle est l'intérêt de la société de percevoir des revenus ? Sont-ils en conformité avec les statuts ?

Moi la question que je me pose serait plutôt : pour quelle bonne raison laisser de l'argent largement excédentaire dans la société ?
Il ne rapporte rien, il sera fortement fiscalisé à la sortie, en cas de succession vous risquez de fairer payer à vos héritiers des droits sur une dette fiscale.

Quand les montants sont importants l'érosion fiscale est délirante. Pourquoi pas si la société ne peut pas faire autrement mais si l'argent ne sert à rien à l'activité ou aux projets, c'est souvent une bombe à retardement.
Je ne comprends pas cette réponse. En effet tu dis en gros qu’il ne faut pas garder de trésorerie, qu’en fais-je alors? Je le donne à des associations, un don à l’Etat... non sérieusement, je veux faire fructifier cette trésorerie, ça me paraît logique tout comme un particulier qui a de l’argent qui dort. C’est pour ça que j’evoquais Les Scpi qui me semble en adéquation avec ma situation. De plus pourquoi parler de crédit puisque c’est de l’argent en direct à placer et oui ce placement est conforme avec les statuts de la société.
 

dalli

Membre Expert
#7
Pour en faire quoi ?

De l'immobilier, de l'assurance vie, une SCI, des contrats de capi, un PEA....Bref il y a quantité de solutions qui peuvent être rentables mais qu'il faut choisir en fonction des inconvénients.

Si cette société a un gros report à nouveau, c'est une bombe à retardement sur le plan fiscal.


Je viens de trouver un RAN de 4 M€.

En cas de décès les droits de succession payés par les enfants sont de 40% : 1,6 M€
Ensuite pour les payer il faudra sortir la trésorerie de la société (heureusement elle n'est pas investie) avec un PFU de 30% : 1,2 M€

Solde dans la poche des héritiers : 1,2 M€ et dans celle du fisc : 2,8 M€


J'ai fait sortir la trésorerie : PFU 1,2 (c'est à cause de cette fiscalité que le dirigeant ne voulait pas sortir la trésorerie)
Solde : 2,8 M€
Décès : dans cette situation on descend à la tranche à 30% : 840 K€

Solde dans la poche des héritiers 2 M€ et dans celle du fisc : 2 M€

Comme il se trouve que le dirigeant n'est pas encore mort on va pouvoir inverser la tendance en protégeant en plus sa 2ème épouse sans léser les enfants du premier lit.


Se poser les bonnes questions c'est primordial sinon c'est comme faire sa valise uniquement avec les vêtements qu'on aime bien. Ta doudoune au Burundi n'aura pas grand intérêt même si c'est une super méga doudoune.
 

dalli

Membre Expert
#8
Pourquoi parler crédit : (investissement à crédit pour moi).

Les intérêts d'emprunt seraient totalement perdus dans ce cas de figure alors que si la trésorerie est sortie de la société et qu'on fait un montage à crédit les IE sont déduits en totalité sur le plan fiscal.

La gestion de son patrimoine ne consiste pas à empiler les solutions.
Tiens celle là je ne l'ai pas. Et si j'en prenais 3 kilos ?
 
Haut