Transfert de pea

#1
Ayant subie une perte de presque 43% en un peu plus de 10 ans sur un placement dans le cadre de mon PEA j'ai décidé de le faire transférer à ma banque, celui-ci étant géré par UFF (Union Financière de France) qui ne fait pas de miracle, je le confirme. J'ai formulé ma demande le 22 avril 2011 en réclamant la vente des parts pour le vendredi 29/4, ce qui fut fait. Le transfert n'est toujours pas effectué. Les fonds sont disponibles mais UFF ne se presse pas. On m'envoie une lettre pour que je confirme bien ma volonté de transférer à la banque que j'ai désignée, ensuite une autre pour me demander sous quelle forme je veux que ce soit viré et puis on prend son temps. Il m'est répondu que le transfert était en cours et que si tout va bien ce sera pour le 7 juillet.
Ce n'est pas normal que ce soit si long, je voudrai savoir s'il est possible d'obtenir des intérêts de retard et à quel organisme faut-il s'adresser pour cela.
Si quelqu'un peut me renseigner, ce serait bien aimable.
 
#2
Oui c'est un classique, d'habitude ce sont les banques qui jouent à ce jeu là
Pour obtenir des intérêts de retard il faut vous adresser à un avocat et entamer une procédure judiciaire
Vous pouvez demander de l'aide à la banque où vous transférez le Pea
Enfin, sachez que la plupart des banques ont aussi fait perdre beaucoup d'argent à leurs clients sur leurs Pea et Compte Titre
Donc n'espérez pas un rendement meilleur
 

bennou

Membre Expert
#3
J'ai eu le même coup pour des clients. Transférer un compte qui est à la UFF est un vrai calvaire, ils font tout pour vous décourager !

-ils vous demandent un courrier de confirmation alors qu'ils ont déjà une demande de transfert signée. Une confirmation par téléphone à la limite (et encore), mais exiger un courrier c'est juste pour vous casser les pieds
-J'ai eu aussi le courrier demandant si le transfert devait être fait en cash ou en nominatif, alors que le compte de mon client était à 100 % en cash (donc pas de transfert en nominatif possible)... Là on touche le fonds...

Bref ils essayent de vous faire renoncer, ne lâchez pas !
 
#4
L'union fait la force

Marie Antoinette, nous voyons que tu parles de transfert de PEA, mais es-tu d'accord pour que l'assurance ai aussi ce droit, comme l'a demandé le député Alain SUGUENOT en fin 2009 et où Mme LAGRDE a refusé. Si tu es d'accord tu trouveras une pétition sur www.votreargent.fr Sinon nous faisons la guerre à l'assurance vie, car en France nous voulons + de libertée en tant que petits épargnants.
 

dalli

Membre Expert
#5
Cela ne se fera jamais même si la pétition = 62 M de français.


La dette de la France est financé par les AV et si on autorise les trasferts on peut mettre en péril des cie donc le remboursement de la dette mais aussi les avoirs des épargants de cette cie.

SI vous attendez pour changer de contrat, je vous invite tout de suite à vous poser la question : combien me coûte un rachat et souscription d'une nouvelle AV et combien ça me coûte de ne pas changer.

Après faite votre choix.

La communication sur ce point est tabou et on a peur de de faire peur aux épargnants.


Battez-vous pour une amélioration des contrats, du genre : on ne peut pas moins rémunérer le fonds en € des vieux contrats pour promouvoir le contrat du moment.
 
#6
dalli tu as raison "on peut mettre en péril des cie", mais ce n'est pas ce que nous souhaitons nous les petits, par contre, nous leur disons ils n'ont aucune excuse les compagnies comme ALLIANZ et autres de ne donner le droit à des clients, d'aller vers un contrat à eux, qui a plusieurs € et 150 ou 300 UC, plutôt que 0 € et 2 UC. Car ils préfèrent te laisser avec un vieux pourri sans € et trois UC. Ils ont dit, un responsable "nous souhaitons la mort de ces contrats" et il a précisé que l'épargnants spolié(ée) se casse, ou qu'il crève et qu'on envoie les miettes aux héritiers.
Mainteant quand ous sômmes face à ALLIANZ, regarde qui est Kurt SCHMITT et ce qu'il a fait, ainsi que Eduard HILGARD.
Tu dit vrai quand "La communication sur ce point est tabou" FILIATRE sur facebook le dit aussi depuis longtemps.
L'ammélioration est : dans la compagnie même, aller vers un contrat armé pour résister aux crise boursières. Ni les pôlitiques (Gauche Droite) qui ont promis, ni les privés ne le donnent.
 

dalli

Membre Expert
#7
Quel est le pb au fond ?


Si tu as une vieille 4L et que tu vas voir Renault, tu crois qu'il te l'échange contre une Laguna dernier modèle ?

Non il faut te débarrasser de ta vielle bagnole et en acheter une autre avec la sortie d'argent qui va avec.
Ca ne te choque pas mais pour l'av si.
Pourquoi ?

Aucune Cie ne te refuse d'aller sur un contrat (sauf avec des minima de versements), alors où est le pb ?


Pour un PEA, on peut le faire mais c’est motivé par le fait que l’on ne peut avoir qu’un seul PEA par personne.

Pour Madelin ou PERP, c’est parce que ce sont des contrats sans valeur de rachat.


Si tu veux bien exposer le cas de ton AV, je tenterai une réponse sur le conseil que je te donnerai si tu étais mon client. J’ai aussi dans ma clientèle des tas de personne avec ce même cas de figure.
 
#8
Maintenant que le transfert a enfin été fait, j'ai acheté des actions Socité Générale et mon portefeuille a diminué de moitié. Il me faut attendre que ces actions remontent pour les vendre quand au 2è PEA (2 pr un couple) il a bien diminué lui aussi depuis 2008 si bien qu'au jour d'aujourd'hui je n'ai même plus le montant des versements initials. Je constacte que mon PEA ouvert en 1992 aura rapporté correctement jusqu'en 2000 date à laquelle je l'ai transféré chez UFF qui devait faire des miracles soi-disant mais depuis cette date à avril 2011, il a diminué malgré un changement de support en cours de route. Ce que je retiens c'est que j'ai payé 3,8 % de droits d'entrées + des frais de gestion au changement de support et rebelotte. On s'aperçois qu'il n'y a aucune garantie de résultat mais que par le biais de nos économies on nourrit surtout ces institutions. Il en va de même sur un placement moins risqué en unités de compte à la Société Générale (support appelé YUCCA) où je suis sortie juste à temps avant de me faire plumer car ce que je gagnais d'un côté servait à payer les frais de gestion, bref l'opération a juste été zéro. Il me reste encore 2 placements chez UFF où lorsque je regarde les valeurs liquidatives, je tremble et pourtant je reste car j'en ai marre d'avoir à me repositionner car de toute façon je perds avec les droits d'entrées sans pour autant obtenir un meilleur résultat. Ce sont des fonds récoltés à la sueur du travail pour lesquels je comptais à ma retraite. J'y suis officiellement dans 7 ans et je n'ai plus de travail aujourd'hui. Heureusement qu'il y a celle de mon mari qui nous permet de vivre. Moralité, si j'avais su ce que je sais aujourd'hui, je ne me serais pas cassé la tête à faire des placements. Un compte sur livret aurait suffit même si les intérêts perçus génèrent des impôts et font parfois sauter de tranche car avec les doits d'entrées+ les frais de gestion ou les frais de bque pour l'achat et revente d'actions+ les droits de garde si j'additionne tout cela par rapport à ce que m'ont rapporté jusqu'ici mes placements, je ne considère pas m'être enrichie avec cela et si je devais vendre tout aujourd'hui, j'y laisserais des plumes. Bref, les placements sont faits pour les très gros portefeuilles mais pas pour les autres. Tout cela était valable il y a quelques années antérieures.
Maintenant, il ne me reste plus qu'à attendre que mes placements remontent pour les liquider définitivement.
 
Dernière édition:

dalli

Membre Expert
#9
Espacez votre texte, très difficile à lire.

Si vous ne croyez pas en la remontée, pourquoi attendre ?
Pour perdre moins ?
Mais pendant que vous espérez, le LA continue de progresser (soit pas bcp) alors que pour revenir à 0, il faudra peut être 10 ans ?

C'est vous qui avez choisi d'investir sur des tires de la SG ?

C'est drôlement risqué les bancaire en ce moment, vous ne semblez pas avoir un profil si dynamique.
 
#10
Si, je crois en la remontée mais ce qui me désespère, c'est de me mettre en tête que ce sera très long et que ce ne sera peut-être pas moi qui en profiterai !

Non, c'est mon mari mais cela dit j'avais l'intention de le faire mais j'attendais le passage de la baisse boursière qui se produit souvent au mois d'août pour acheter.

Ce que je regrette, c'est de l'avoir écouté trop tôt car 2 jours plus tard elles commençaient à baisser jusqu'à ce l'on sait et là plus question de les vendre.
 
Dernière édition:

dalli

Membre Expert
#11
Donc Marie-Antoinette, si je vous suis, ça va remonter mais seulement jusqu'à ce que vous arriviez à 0 ?

Je vous charie un peu là je reconnais.

Vous reste t'il des liquidités dans votre PEA ?

Si oui, investissez dans le titre UFF maintenant. (Je le fais demain pour mon compte)
 
Dernière édition:
#12
Non, je ne pense pas jusque là tout de même !
Non il ne me reste plus de liquidités dans mon PEA pour le moment. Dans le 2ème PEA, il y a des actions UFF mais si j'ai choisi des S.G c'est aussi parce que je voyais les UFF baisser fortement alors qu'elles ont été achetées vers 45 €.

Je voulais changer de financières et puis les droits de gardes sont gratuits pour les clients S.G.

Je peste, mais je réfléchi. Il faut surtout attendre dans mon cas puisque je n'ai pas besoin de mes fonds dans l'immédiat. Mais c'est le principe. Je crois que je n'aime pas perdre.
Mais hélas, il faut se rendre à l'évidence que ma génération ne s'enrichira pas comme les anciens d'après guerre.

Lorsque cela sera possible, je récupérerai mes billes pour les mettre tout simplement sur un compte sur livret, ce sera disponible à tout instant et je ne courrerai plus aucun risque.

De nos jours, il n'y a que le fruit du travail qui rapporte, pour le reste il ne faut pas rêver.
 
Dernière édition:

dalli

Membre Expert
#13
Je ne sais pas si cela peut vous aider mais voici la stratégie que j'avais mis en place quand j'ai ouvert mon PEA.

boursorama.com/forum-epargne-mon-pea-a-10-ans-aujourd-hui-374467064-1

Je l'ai ouvert à la SG (ma banque) et même si je ne fais pas trop de mouvement comme vous pouvez le voir dans mon historique, les frais que j'ai payé sont nettement mais alors nettement supérieurs à ceux que prend l'UFF.

Je n'y passe toujours pas plus de temps que ce que je dis dans cette file : 10 h par an au grand max.
Par ex, je n'ai absolument pas bougé pendant le mois d'août.
Je viens de regarder : tout juste multiplié par 3 depuis 1998.

Je garde tout le temps un peu d'espèce pour justement pouvoir quand même profiter des baisses.



Pour un compte sur livret, il n'est même pas sûr que vous ne preniez pas de risque et pour avoir aujourd'hui 1% avant impôt...

Il faut avoir bcp de bon sens avec son argent.
Bonne chance
 
Haut