L'utilité de la décote sur actif net réévalué

  • Auteur de la discussion djun
  • Date de début

djun

Membre Junior
#1
Bonjour,

Depuis environ quelques mois, je me suis intéressé à la bourse. Je lis beaucoup d'article à propos du marché financier quand je sort de l'école. Au ce moment, j'essaie d'apprendre les différents méthodes d'évaluation. La méthode de la décote sur actif net réévalué m'est flou parce que je ne comprends pas comment on puisse faire un profit. Par exemple q'un holding dont sa capitalisation est de 80 mais que ça valeur réelle est de 100, on croira qu'on a fait un bon coup en l'achetant à 80 en raison que le holding restera toujours décoté à cause des issues avec la fiscalité et le cout de la gestion des filiales. Bref, je voudrais savoir quel est le profit qu'on se fait en utilisant la décote sur actif net réévalué.
 

dalli

Membre Expert
#2
On achète car on a la croyance que la valeur réelle sera à M ou LT reconnue.

Si elle vaut déjà moins que son actif, on peut estimer qu'elle est boudée pour diverses autres raisons dont parfois des sans fondement réel.
L'actif est une partie de la valeur de l'entreprise.
Ton raisonnement serait valable si elle n'avait aucune activité pouvant procurer des bénéfices dans le futur.

Ex Carmat : regarde son introduction en bourse et l'évolution du cours. Pourtant il n'y avait pas encore un seul cœur artificiel d'implanté et que les pertes vont durer encore pour des années.
On anticipe de futurs et lointain voire hypothétiques résultats.

Les actifs d'une société sont donc un des nombreux éléments à prendre en compte.
 
Dernière édition:

djun

Membre Junior
#3
Donc, vous dites que la capitalisation boursière d'une entreprise n'a rien a voir avec la performance de l'entreprise et qu'elle a juste été boudée et que son capital immatériel a été mis de coté?
 

xa

Membre Expert
#4
"Donc, vous dites que la capitalisation boursière d'une entreprise n'a rien a voir avec la performance de l'entreprise et qu'elle a juste été boudée et que son capital immatériel a été mis de coté?"

C'est un peu schématique, mais oui : la valeur en bourse n'est pas mécaniquement liée à ses performances réelles ou son patrimoine.


La valeur d'une action, c'est la rencontre sur un prix d'un acheteur et d'un vendeur (techniquement, c'est en réalité l'échange maximal permis à un prix donné pour une période de temps). Cette valeur est estimée par le vendeur (j'en veux tant) et par l'acheteur (j'accepte de payer jusqu'à), sans que ca soit lié à la valeur réelle physique de l'entreprise.

Pour prendre un exemple simple à comprendre : une place de concert.

On a la valeur faciale (ex 150 euros) pour un concert précis demandé par le producteur. Puis, on a le marché de la revente où là, on peut voir les prix s'envoler parce que certains fans sont près à mettre des fortunes dans un billet (attention, en France, c'est illégal de revendre plus cher que la valeur faciale). Madonna s'est par exemple faché avec son producteur en France lorsqu'elle a découvert que les places de sa tournée était revendu (illégalement) jusqu'à 10 fois le prix demandé par le producteur.

Une action, c'est pareil. Si les acheteurs estiment que la société va faire de gros bénéfices dans 2, 3 ou 5 ans, ils "parient" sur une valeur à terme, et donc sont prêt à mettre un peu plus sur la table aujourd'hui (ce qui a pour effet ed faire monter la valeur boursière).

Corollaire : lorsqu'ils se désintéressent d'une société, donc qu'il devient plus difficile de vendre les actions, les prix baissent parce qu'il y a plus de vendeurs que d'acheteurs. On a alors des sociétés dont la capitalisation peut descendre sous la valeur intrinsèque des actifs qu'elle possède.



Au final, si au départ la bourse sert à financer l'économie, une fois l'introduction faite (ou les ak faites), il faut être réaliste : la valorisation d'une société n'a aucun rapport formel avec son fonctionnement, elle dépend uniquement de l'image que s'en font les acheteurs et vendeurs de ses titres.
 
Haut